31/05 07:45

Le procureur de Paris annonce que des policiers mis en cause pour des violences lors de manifestations de "gilets jaunes" seront renvoyés devant le tribunal correctionnel

Le procureur de Paris Rémy Heitz assure dans une interview au Parisien que des policiers mis en cause pour des violences lors de manifestations de "gilets jaunes" seront renvoyés devant le tribunal correctionnel "d'ici la fin de l'année".

Le procureur est revenu sur les six mois de mobilisation des "gilets jaunes" marqués par de vives critiques contre son parquet, tant pour sa gestion des gardes à vue des manifestants que pour sa frilosité supposée à poursuivre des membres des forces de l'ordre impliqués dans des violences.

"Je veux être très clair : il n'y a aucune volonté de ma part d'éluder ces violences ou de les minimiser", a-t-il tranché, dans cet entretien paru jeudi. Selon son bilan, 171 enquêtes ont été confiées à l'inspection générale de la police nationale (IGPN) et trois à l'inspection générale de la gendarmerie nationale (IGGN).

Les investigations sont désormais clôturées pour 57 d'entre elles et le parquet doit décider d'éventuelles suites judiciaires.

Huit d'entre elles ont d'ores et déjà "justifié l'ouverture d'une information judiciaire", confiées à des juges d'instruction, a-t-il annoncé.

Ces procédures concernent des faits délictuels mais aussi criminels, selon une source judiciaire à l'AFP.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de seb2746
31/mai/2019 - 10h09

Enfin, après les 272 plaintes qui ont été mise à la poubelle en 1x sans même être ouvert.Ca ne peux QUE mal se terminer pour ces policiers violents, ne respectant pas les lois et tueurs pour certains.

Tant qu'en face ce soit la même chose avec les casseurs débiles.