16/05/2019 15:38

Interpellations des lycéens mis à genoux à Mantes-la-Jolie: "Pas de faute" de la police, selon l'enquête administrative

L'enquête administrative menée dans l'affaire des interpellations de 151 lycéens mis à genoux à Mantes-la-Jolie (Yvelines) en décembre a établi «qu'il n'y avait pas de faute» commise par la police, a indiqué la patronne de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN).

Il n'y a «pas (eu) de comportements déviants de la part des policiers», a ajouté Brigitte Jullien, auditionnée par une commission d'enquête de l'Assemblée nationale. Une enquête préliminaire suit son cours dans ce dossier avec les premières auditions lundi des lycéens qui ont porté plainte.

Jeudi 6 décembre, environ 280 établissements scolaires avaient été perturbés et de nombreux incidents ont été recensés, conduisant à plus de 700 interpellations au total. 151 d'entre elles ont eu lieu à Mantes-la-Jolie (Yvelines) après des incidents à proximité du lycée Saint-Exupéry.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de en direct du terter
16/mai/2019 - 16h54

Qu'y s'essaient de mettre les gars à genoux dans le terter qu'on rigole !