07/03 11:00

USA: Le parti démocrate prive Fox News d'organiser des débats en vue de sa primaire à la suite d'un article publié par le magazine New Yorker

Le parti démocrate a indiqué avoir privé Fox News d'organiser des débats en vue de sa primaire, à la suite d'un article du magazine New Yorker suggérant que la chaîne conservatrice était une machine de "propagande" roulant pour Donald Trump. "Simplement, pour être clair, Fox News ne sera pas un média partenaire pour les débats de la primaire démocrate 2020", a écrit sur Twitter le dirigeant du parti, Tom Perez.

"De récentes informations (parues) dans le New Yorker sur la relation inappropriée entre le président Trump, son administration et Fox News, m'ont mené à conclure que la chaîne n'était pas en position d'accueillir un débat impartial et neutre pour nos candidats", a aussi déclaré le démocrate dans un communiqué publié par le Washington Post. Une décision à laquelle Donald Trump a directement réagi sur Twitter mercredi soir. "Les démocrates viennent d'empêcher Fox News d'organiser des débats. Bien, je ferai donc la même chose avec les réseaux +Fake News+ et les gauchistes démocrates pour les débats des élections générales", a écrit le président américain, régulièrement critique de la chaîne CNN, concurrente de Fox News. Dans son article, le New Yorker rappelle le nombre d'interviews accordées par le milliardaire républicain à Fox News (44), ses nombreux tweets reprenant des affirmations de la chaîne, et détaille la façon dont Sean Hannity, l'un de ses présentateurs vedette, a été traité lors d'un déplacement au Texas de M. Trump. "Hannity a été traité au Texas comme un membre de l'administration, parce qu'il en est un virtuellement.

La même chose peut être affirmée du président de Fox, Rupert Murdoch", écrit le magazine. Le parti démocrate a précisé que le premier débat entre les candidats de la primaire aurait lieu en juin prochain. Dans un communiqué, Bill Sammon, un responsable de Fox News, a dit espérer que le parti démocrate allait "reconsidérer sa décision", arguant que les modérateurs de la chaîne faisaient partie des meilleurs dans le paysage médiatique.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lysniais
7/mars/2019 - 22h07
Petite Nuance a écrit :

Plus que Sean Hannity et sa participation directe à un meeting de Donald Trump, l'article du New Yorker soulève un problème plus important.

 Une journaliste de Fox News, Diana Falzone avait obtenu des preuves d'une transaction entre Donald Trump et Stormy Daniels (actrice de film pour adulte) et effectuée par l'ex avocat du président, Michael Cohen, pour que leur ancienne relation extra-maritale reste inconnu du grand public (ceci durant la campagne présidentiel de 2016 à un moment où le candidat républicain était en situation difficile sur le sujet de sa relation aux femmes) et pour que le paiement ne rentre pas dans les comptes de campagne.

 Cette journaliste de Fox News donna son scoop à Ken LaCorte (son supérieur) qui lui répondit : "Bon reportage, gamine. Mais Ruppert (Murdoch, milliardaire, propriétaire de Fox News) veut que Donald Trump gagne. Alors oublie."

 Évidemment, cette info n'arriva jamais à l'antenne. Cela s'appelle "Catch and Kill", c'est une technique qui consiste à trouver des affaires gênantes pour un allié et à les étouffer. Ceci est contraire à toute conception du journaliste et démontre une allégeance/biais manifeste envers un allié (ici Donald Trump) et cela venant du plus haut niveau de la hiérarchie de Fox News. C'est donc une politique générale et pas uniquement un cas particulier et/ou occasionnel.

 Voilà pourquoi, à mon avis, le parti Démocrate considère qu'il ne peut avoir confiance en Fox News pour organiser un débat pour les candidats démocrates en vu des primaires à l'élection présidentielle de 2020 et cela de façon non biaisée.

H)

C'est vrai qu'en France, la justice, la presse et Fillon c'était virginal!!

Mdr les démocrates en donneur de leçon d'impartialité!

 

Portrait de Petite Nuance
7/mars/2019 - 15h27

Plus que Sean Hannity et sa participation directe à un meeting de Donald Trump, l'article du New Yorker soulève un problème plus important. Une journaliste de Fox News, Diana Falzone avait obtenu des preuves d'une transaction entre Donald Trump et Stormy Daniels (actrice de film pour adulte) et effectuée par l'ex avocat du président, Michael Cohen, pour que leur ancienne relation extra-maritale reste inconnu du grand public (ceci durant la campagne présidentiel de 2016 à un moment où le candidat républicain était en situation difficile sur le sujet de sa relation aux femmes) et pour que le paiement ne rentre pas dans les comptes de campagne. Cette journaliste de Fox News donna son scoop à Ken LaCorte (son supérieur) qui lui répondit : "Bon reportage, gamine. Mais Ruppert (Murdoch, milliardaire, propriétaire de Fox News) veut que Donald Trump gagne. Alors oublie." Évidemment, cette info n'arriva jamais à l'antenne. Cela s'appelle "Catch and Kill", c'est une technique qui consiste à trouver des affaires gênantes pour un allié et à les étouffer. Ceci est contraire à toute conception du journaliste et démontre une allégeance/biais manifeste envers un allié (ici Donald Trump) et cela venant du plus haut niveau de la hiérarchie de Fox News. C'est donc une politique générale et pas uniquement un cas particulier et/ou occasionnel. Voilà pourquoi, à mon avis, le parti Démocrate considère qu'il ne peut avoir confiance en Fox News pour organiser un débat pour les candidats démocrates en vu des primaires à l'élection présidentielle de 2020 et cela de façon non biaisée.

smiley