25/02 11:31

Morandini Zap: A partir de quel salaire en France est-on considéré comme "riche" ? France 2 a interrogé des Français - VIDEO

Hier soir dans le 20h de France 2, Laurent Delahousse proposait un sujet sur le salaire qui est au cœur du grand débat.
Savez-vous à partir de quel salaire en France on est considéré comme "riche" ? Et à partir duquel notre niveau de vie est dit "supérieur" à la moyenne? Des passants ont été interviewés pour répondre à ces questions, et leurs réponses sont mitigées.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lou jacobs
25/février/2019 - 21h40
Jean Bonneau a écrit :

Et donc c'est quoi votre réponse quand ils ne sont pas valorisants pour eux les sondages? C'est pour se donner un peu de crédibilité? Et sinon on fait quoi? On annule les sondages? On les fait faire par des bénévoles? 

les sondages "politiques" ne représentent qu'une infime partie du travail des sociétés de sondage.. l’essentiel de leur activité est dans le marketing

Portrait de Trumpette
25/février/2019 - 17h19
MacTV a écrit :

.... Lorsque l'on peut se permettre de financer la Campagne électorale de Macron à hauteur de 7000€, que l'on est propriétaire d'un média complice de l'Elysée et/ou propriétaire d'un institut de sondage pour faire croire n'importe quoi  aux cons !

 

La preuve sur le dernier sondage ODOXA sur les Gilets Jaunes:

Les deux fondateurs d’Odoxa sont des anciens de l’institut de sondage BVA dont Vincent Bolloré et le fonds d’investissement Rothschild sont actionnaires.

 

 

Le principal actionnaire actuel d’Odoxa est Bernard Arnault, patron de LVMH et propriétaire de Le Parisien-Aujourd’hui en France.

 

 

Nicolas Bazire, est l’un des administrateurs de LVMH en même temps que l’un de ceux de l’institut de sondage IPSOS.

Mais le plus intéressant ici c’est qu’il est gérant associés de la Banque Rothschild… comme Macron avec qui il a travaillé... 

 

 

Tous unis, Tous corrompus !

Comme d'habitude, vos allégations obsessionnelles sur Macron. Tout ça doublé d'un discours neo-comspirationiste.

Je ne vous en veux pas, ce sont la multitude d'info distillées sur la toile qui engendré tout ce gloubi boulga de sentiment d'être trompé sur la marchandise.

Toujours est-il que, perso, je me fis à ce que je vois et ce que e disent les gens de tous bords que j'ai la chance de côtoyer. Et ce que je peux dire c'est que je n'ai pas été surpris par cette enquête.

Portrait de MacTV
25/février/2019 - 16h21
Jean Bonneau a écrit :

Et donc c'est quoi votre réponse quand ils ne sont pas valorisants pour eux les sondages? C'est pour se donner un peu de crédibilité? Et sinon on fait quoi? On annule les sondages? On les fait faire par des bénévoles? 

On arrête les sondages bidons et on laisse les Français écouter les politiques, on les laisse se faire une opinion, on ne donne plus la parole à ces consultants politiques (bidons agissant pour le compte de l'un ou l'autre parti politique) et dire n'importe quoi, on rend le vote obligatoire (tu veux une carte d'identité française ou un passeport français, ok mais tu es dans l'obligation de faire ton devoir de citoyen), Tous les Français votent pour la Présidentielle et on laisse les urnes parler ! Idem pour les législatives, les Européennes, etc... Et après on laisse le Président et le parlement faire son travail ! Aujourd'hui, nous avons le bordel en France et ce n'est ps fini, parce que nous avons un Président élu par défaut par une minorité, un monarque qui se croie tout permis parce qu'il est soutenu par les plus nantis et qui a été choisi et élu par les ultra-riches, pas par le peuple français !

Portrait de Jean Bonneau
25/février/2019 - 14h49
MacTV a écrit :

Grand naïf....

Et donc c'est quoi votre réponse quand ils ne sont pas valorisants pour eux les sondages? C'est pour se donner un peu de crédibilité? Et sinon on fait quoi? On annule les sondages? On les fait faire par des bénévoles? 

Portrait de MacTV
25/février/2019 - 12h05
Llobrega a écrit :

Des passants ont été interrogé. Les micro-trottoirs, ce que le '' journalisme'' fait de pire, c' est à dire le trottoir. Et on a l'équivalent encore plus lâche sur les plate-formes internet, où on demande l'avis de gens qui ne sont pas représentatifs de la société française . 

Les journalistes font le trottoir comme de vulgaires putes parfois.... 

Portrait de MacTV
25/février/2019 - 12h04
Jean Bonneau a écrit :

Sauf qu'on ne peut pas orienter un sondage en fait, et ils ne vont pas que dans le sens du pouvoir et des actionnaires des instituts c'est le moins que l'on puisse dire... Donc s'ils devaient s'en servir dans leur intérêt, franchement peut mieux faire... c'est limite ridicule. Ferait-on pour autant confiance à ces organismes d'enquêtes d'opinion s'ils étaient d'Etat? On soupçonnerait le gouvernement d'un pouvoir d'influence encore plus direct... Ce serait quoi le bon financement "indépendant" de ces sociétés si on ne prend ni l'argent des grands groupes industriels, ni celui de l'Etat? Ou alors on se passe des sondages "politiques", et je serais plutôt d'accord...

Grand naïf....

Portrait de Jean Bonneau
25/février/2019 - 12h01
MacTV a écrit :

.... Lorsque l'on peut se permettre de financer la Campagne électorale de Macron à hauteur de 7000€, que l'on est propriétaire d'un média complice de l'Elysée et/ou propriétaire d'un institut de sondage pour faire croire n'importe quoi  aux cons !

 

La preuve sur le dernier sondage ODOXA sur les Gilets Jaunes:

Les deux fondateurs d’Odoxa sont des anciens de l’institut de sondage BVA dont Vincent Bolloré et le fonds d’investissement Rothschild sont actionnaires.

 

 

Le principal actionnaire actuel d’Odoxa est Bernard Arnault, patron de LVMH et propriétaire de Le Parisien-Aujourd’hui en France.

 

 

Nicolas Bazire, est l’un des administrateurs de LVMH en même temps que l’un de ceux de l’institut de sondage IPSOS.

Mais le plus intéressant ici c’est qu’il est gérant associés de la Banque Rothschild… comme Macron avec qui il a travaillé... 

 

 

Tous unis, Tous corrompus !

Sauf qu'on ne peut pas orienter un sondage en fait, et ils ne vont pas que dans le sens du pouvoir et des actionnaires des instituts c'est le moins que l'on puisse dire... Donc s'ils devaient s'en servir dans leur intérêt, franchement peut mieux faire... c'est limite ridicule. Ferait-on pour autant confiance à ces organismes d'enquêtes d'opinion s'ils étaient d'Etat? On soupçonnerait le gouvernement d'un pouvoir d'influence encore plus direct... Ce serait quoi le bon financement "indépendant" de ces sociétés si on ne prend ni l'argent des grands groupes industriels, ni celui de l'Etat? Ou alors on se passe des sondages "politiques", et je serais plutôt d'accord...

Portrait de onebob
25/février/2019 - 11h40

riche et niveau superieure , c est pas pareil..

Portrait de MacTV
25/février/2019 - 11h35

.... Lorsque l'on peut se permettre de financer la Campagne électorale de Macron à hauteur de 7000€, que l'on est propriétaire d'un média complice de l'Elysée et/ou propriétaire d'un institut de sondage pour faire croire n'importe quoi  aux cons !

 

La preuve sur le dernier sondage ODOXA sur les Gilets Jaunes:

Les deux fondateurs d’Odoxa sont des anciens de l’institut de sondage BVA dont Vincent Bolloré et le fonds d’investissement Rothschild sont actionnaires.

 

 

Le principal actionnaire actuel d’Odoxa est Bernard Arnault, patron de LVMH et propriétaire de Le Parisien-Aujourd’hui en France.

 

 

Nicolas Bazire, est l’un des administrateurs de LVMH en même temps que l’un de ceux de l’institut de sondage IPSOS.

Mais le plus intéressant ici c’est qu’il est gérant associés de la Banque Rothschild… comme Macron avec qui il a travaillé... 

 

 

Tous unis, Tous corrompus !

Les plus vus