20/02 07:50

Antisémitisme : Ecoutez les cris de cette femme qui a interpellé Emmanuel Macron hier soir alors qu'il se rendait au Mémorial de la Shoah - Vidéo

Hier soir alors que Emmanuel Macron se rendait au Mémorial de la Shoah une femme a interpellé le Président de la République en criant très fort. Les équipes de Cnews sont allés à la rencontre de cette femme qui a expliqué pourquoi elle voulait à ce moment là crier sa colère.

Au même moment, les organisateurs ont compté quelque 20.000 personnes à Paris, au milieu des pancartes barrées de "Non à la banalisation de la haine" ou "Juifs attaqués, République en danger", il y avait peu de participants de moins de 30 ans mais beaucoup de seniors, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Dans une ambiance calme, voire recueillie, chacun a voulu témoigner de son indignation après les saillies antisémites proférées samedi lors d'une manifestation de "gilets jaunes", de la profanation mardi d'un cimetière juif en Alsace, dans un contexte de hausse généralisée des actes antisémites - +74% en 2018.

Drapé de bleu, blanc, rouge, Jonathan Beltar s'insurge: "On s'en prend aux hommes, aux femmes, aux enfants et maintenant aux cimetières: c'est sans fin". Ce gestionnaire immobilier de 39 ans fait en outre observer que "les juifs sont une toute petite minorité en France et ils sont les champions du monde des victimes d'agressions: c'est catastrophique".

Dans la foule, une poignée de "gilets jaunes", disséminés, ont également voulu répondre à l'appel unitaire lancé par le PS puis relayé par d'innombrables partis politiques, associations et mouvements. "Je suis là pour dénoncer l'instrumentalisation insoutenable du pouvoir qui insinue que ce mouvement social de grande ampleur est antisémite", s'insurge Patricia, une universitaire de 60 ans. Toujours le gilet fluo dans le dos.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de michlo75
20/février/2019 - 14h51

Et pourquoi des français juifs ? Pourquoi pas des français tout court? Simplement. À force de séparer les français en catégories on crée des problèmes. Le français en tant que citoyen n'a ni religion ni origine. Il est simplement Français.