13/02 08:22

Le magazine "Elle" révolté après une blague de Jean-Marie Bigard: "Comment est-il possible de rire du viol en 2019 ?" - Le CSA va examiner la séquence - Vidéo

Comme vous l'a rapporté Jeanmarcmorandini.com, une blague de Jean-Marie Bigard qui a choqué Cyril Hanouna hier soir sur C8 dans "Touche pas à mon poste" a été supprimée de la rediffusion de l'émission hier

En plateau, l'humoriste a raconté: "C'est une femme qui exaspère son médecin. Elle vient tout le temps. Lui, il n'en peut plus. Elle vient une fois de trop", débute-t-il... Très gêné par les propos de son invité, Cyril Hanouna a alors rapidement précisé: "On ne cautionne pas du tout cette blague. On est choqué".

De son côté le CSA a annoncé ce matin vouloir s'intéresser à cette séquence après avoir reçu une trentaine de signalements.

Indignée par cette blague de Jean-Marie Bigard, qui a également "mimé une scène de viol", le magazine féminin Elle monte également au créneau:  "Comment est-ce possible en 2019 de rire du viol ?", se demande la rédaction sur son site Internet. Et d'ajouter: "Chaque jour, en France, plus de 250 femmes en moyenne sont violées ou confrontées à une tentative de viol. Alors, non, ce n’est pas drôle."

"Cette « blague » en direct à la télé, c’est minimiser, banaliser des violences et nier la souffrance de celles qui ont vécu l’horreur. Jean-Marie Bigard devant des milliers de Français qui rit du viol ?", peut-on lire.

"Ce n’est pas sans rappeler la « blague » de Tex sur les violences conjugales en décembre 2017. A ceux qui s’étaient offusqués de son licenciement, dégainant l’argument de la « simple vanne », dénonçant « le retour au politiquement direct » ou « le fait de ne pouvoir plus rien dire », il faut juste rappeler que pour faire bouger les choses, il faut passer à l’action. Et c’est parfois éteindre sa télé. Envoyer un courrier au CSA. Ne rien laisser passer. Jamais.", poursuit Elle sur son site Internet.

A noter que dès lundi soir, Cyril Hanouna s'est désolidarisé en direct de cette blague et C8 a coupé ce passage de ses rediffusions et replay.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Bourricot
13/février/2019 - 18h59
parmj1 a écrit :

Nous étions un pays heureux il y a quelques années, mais nous sommes devenu un pays triste. Tout cela à cause de nos politiques. Quelques associations soutenues par des ministres pour tout et n'importe quoi, sont en train de déposer une chape de plomb sur nous et essayant de faire peur. L'Amérique est un pays puritain et nous on les dépasse de très très loin, encore un effort et on dépassera les pays arabes. Coluche, Deprosges revenez Bigard est trop seul.

Je n'aime pas Bigard parce qu'il ne me fait pas rire du tout, mais je suis bien d'accord avec vous, on vit maintenant dans un pays de culs pincés  qui devient pire que les puritains américains.

Moi qui suis un "vieux" j'ai connu une France qui aimait rire, se moquer de tout et de rien, qui comprenait la plaisanterie, et qui ne se formalisait pas pour les grosses conneries des imbéciles vulgaires et grossiers du genre Bigard.

Il y avait de la place pour tout le monde et l'on vivait bien. Maintenant il faut mesurer toutes ses paroles parce que des soi disant bien pensants, de droite ou de gauche d'ailleurs, n'acceptent plus rien. Au nom de quoi d'ailleurs ?

La France est devenue un pays triste, bourré d'imbéciles et de donneurs de leçons qui ne supportent plus rien sous prétexte de ne pas froisser les juifs, les arabes, les gros, les maigres, les homos, ets, etc.....,

Ben les jeunes je vous plains, votre avenir est tristounet et si vous ne réagissez pas vous allez devenir des vieux cons bien avant votre heure !!smiley

Portrait de .Kazindrah.
13/février/2019 - 18h07

Si lui-même avait été victime d'un viol il n'aurait sûrement pas envie de plaisanter sur un acte aussi grave et douloureux qui détruit souvent la vie de ceux qui en sont victimes.

Portrait de Wouhpinaise
13/février/2019 - 17h48
alekine1 a écrit :
Mais non, monsieur le juge, je n'ai pas violé cette femme Le viol c'est quand on ne veut pas et moi je voulais

Ahhh Coluche et son excellent sketch sur le viol de Monique. smiley Aujourd'hui il aurait 10 procès au c*l !

Portrait de divertissement
13/février/2019 - 17h26

le magazine "elle" ne déposant pas de plainte contre les scènes de viol dans les films, doit on considérer que ce prestigieux magazine cautionne ces scènes ??

 

Portrait de alekine1
13/février/2019 - 15h10 - depuis l'application mobile

blague moderne.
un homme rentre dans une épicerie et prend du gruyère.
Il paie et sort du magasin.

Oui je sais ce n'est pas drôle mais ce n'est ni sexiste, ni homophobe, ni antisémite, ni antimusulman, etc...

Portrait de JeSuis
13/février/2019 - 15h07
Comment est-il possible de ne pas pouvoir rire du viol en 2019 ?
Portrait de alekine1
13/février/2019 - 14h56 - depuis l'application mobile

Mais non, monsieur le juge, je n'ai pas violé cette femme
Le viol c'est quand on ne veut pas et moi je voulais

Portrait de stbx00
13/février/2019 - 13h59

Pfffiuu comme ça fait parler depuis hier je l'ai donc écouté cette vanne... et... mais bordel !!! C'est juste une vanne !!! Ce n'est pas une apologie du viol ou quoique ce soit, c'est une vanne de cul c'est tout !!! Je suppose que pour les personnes choquées les blagues sur les blondes sont donc sexistes et scandaleuses ? 

Portrait de tobian
13/février/2019 - 13h48

   Il faut dire à Elle que c'est une fiction. La preuve: des femmes qui se plaignent tout le temps, ça n'existe pas.

Allez-y, tapez...

Portrait de AntiGiletsJaunes
13/février/2019 - 13h28
misterious56 a écrit :

Parce que rigoler d'une blague sur un viol ça fait avancer la société ???

 

Eh beh !!!!

 

ET FERME TA GUEULE ... c'est a cause de trous du cul comme toi qu''on vie dans un monde de merde avec tout ses extrémistes a deux balles qui prennent le controle de tout se qu'on doit dire ou faire ... 

 

allez vous faire foutre les donneurs de leçons sans vie qui passent leurs temps a vivre leurs vies de merde par procuration ...

 

 

Portrait de makila
13/février/2019 - 12h58

On a pas entendu Schiappa, la copine d'Hanouna ?

Portrait de parmj1
13/février/2019 - 12h52

Nous étions un pays heureux il y a quelques années, mais nous sommes devenu un pays triste. Tout cela à cause de nos politiques. Quelques associations soutenues par des ministres pour tout et n'importe quoi, sont en train de déposer une chape de plomb sur nous et essayant de faire peur. L'Amérique est un pays puritain et nous on les dépasse de très très loin, encore un effort et on dépassera les pays arabes. Coluche, Deprosges revenez Bigard est trop seul.

Portrait de fluojet74
13/février/2019 - 12h22

On marche sur la tête...aujourd'hui, le second degré n'existe plus, il n'est plus permis et devient la cible permanente des associations de protections en tout genre.

Je vous signale que cette blague graveleuse et vieille comme le monde et que Bigard l'a déjà faites aux Grosses Têtes sur RTL il y a quelques années alors Mesdames Messieurs du CSA au lieu de ronfler comme des gros dans vos fauteuils, soyez pro-actifs si vous voulez mais agissez moins sur délation....

Portrait de Miko
13/février/2019 - 12h19

On peut rire du tout mais pas avec les cons

Portrait de Hexagone
13/février/2019 - 12h09

A quel moment cette blague graveleuse est une apologie de viol ?? Depuis quand on prend les blagues au 1er degré, elles sont sérieuses ces pseudo féministes ?

On marche encore sur la tête.

Que vont elles dire pour l'humour noir alors ?? Oups désolée, humour "de couleurs", on doit faire attention à tout pffff

Portrait de Philomène
13/février/2019 - 11h22
hamsterjovial a écrit :

Tu oses dire que tu trouves cette blague lourde, toi ?!?!?!? Pourtant, les blagues sur le viol sont ton passe-temps favori ! Tu te souviens de celle que tu faisais sur Elise Lucet ?

Merci Hamster ,je ne dirais pas mieux .Quand, cet espèce de béni -oui -oui ,abruti ,va t-il arrêter de sortir ses platitudes journalières ?Peu de gens me hérissent  le poil à ce point et apparemment je ne suis pas la seule !

Portrait de jevaisvousdire
13/février/2019 - 11h17

Certes cela  n'est pas à prendre au premier degré ! Mais ce qui n'insupporte n'est pas tellement les propos tenus par ce type mais que c'est sa seule manière qu'il a pour gagner du fric pour vivre et ça c'est grave. " Pauvre (dans la tète) MEC ". . . .à méditer !

Portrait de Touvamal
13/février/2019 - 11h04

Maintenant tout choque les bobos , bientôt le métier d'humoriste n'aura plus lieu d'exister !!!!

Portrait de jeanseb54
13/février/2019 - 10h27 - depuis l'application mobile

Alerte météo niveau rouge, pluies de cons et frustrés massives , soyez vigilant ils n’ont pas assez de neurones fonctionnels pour comprendre l’humour.

Portrait de poyaso
13/février/2019 - 10h12

bon ba reste plus qu'à interdire tous les comiques pour discrimination et incitation à la haine envers les gros, les juifs/arabe/noirs/asiat/blancs, les moches, les petits, les cons, les couples, les celibataires, les.. les..

Portrait de Trumpette
13/février/2019 - 10h09
misterious56 a écrit :

Parce que rigoler d'une blague sur un viol ça fait avancer la société ???

 

Eh beh !!!!

 

Ne soyez pas premier degré. Vous comprenez très bien ce que je dénonce.

Je suis pour un humour qui déborde, qui dérange.

Vous ne regardez pas Hanouna ? Donc vous n'êtes pas concerné.

Gaccio expliquait que l'humour est dans un cadre et ce cadre en est le sanctuaire.

SI EN FACE DE CHAQUE BLAGUE ON Y OPPOSE UNE SOUFFRANCE, NOUS ALLONS NOUS RETROUVER AVEC UN HUMOUR INSIPIDE.

Portrait de nicballon
13/février/2019 - 10h04

Bigard fait du Bigard et franchement je n'ai aucun problème avec ca.

Mais latitude faux cul d'hanouna qui sais très bien que la vanne va être "costaud" en fait des caisses, comme dab, pour dire qu'il ne cautionne pas etc... lamentable et rien dans le froc comme toujours avec lui.

Faire venir Bigard et s'attendre à de la poésie c'est comme faire venir JM Le Pen à une soirée couscous...

Portrait de Linoïe
13/février/2019 - 09h58

Il n'avait pas l'air d'être dans un état "normal" quand il a raconté sa blague pourrie.....

Portrait de misterious56
13/février/2019 - 09h55
Trumpette a écrit :

Avec ce genre de réaction, le CSA fait reculer la société au lieu du contraire.

Parce que rigoler d'une blague sur un viol ça fait avancer la société ???

 

Eh beh !!!!

 

Portrait de Trumpette
13/février/2019 - 09h50
Philou.2 a écrit :

Tout est prétexte pour taper sur tpmp ! Alors oui la blague est lourde et pas drôle mais il n'y a matière à faire un amalgame ! 

Blague pas drôle mon cher Philou. Ça dépend pour qui. Moi je me suis marré. Même beaucoup.

Il faut se dire que l'humour s'étend sur une échelle très longue et que Bigard est à un bout d'un des côtés de cette échelle. Et c'est comme ça.

Je suis très attaché aux bonheur des femmes et ne supporte pas qu'on leur fasse du mal et pourtant je n'ai pas pensé au viol ou je ne sais quoi.

Elles sont reloux ces assos.

Portrait de Touvamal
13/février/2019 - 09h45

Çà y est les vieux du CSA se réveillent , et dire que ce sont nous, qui les rémunérons !!!

Portrait de Trumpette
13/février/2019 - 09h43

Avec ce genre de réaction, le CSA fait reculer la société au lieu du contraire.

Portrait de Trumpette
13/février/2019 - 09h42
C'ptain What a écrit :

Le CSA se bouge le popotin après 30 signalements contre une blague graveleuse mais reste inerte malgré des milliers de signalements qui demandent l'interdiction d'augmenter de 2 db le son au passage des pubs. On marche vraiment sur la tête dans ce pays. 

Bien vu. smiley

Portrait de Polska
13/février/2019 - 09h36 - depuis l'application mobile

Dommage qu'il ne la raconte jamais jusqu'au bout ce blagueur.
La chute, c'est qu'elle n'a rien senti.
Il en a une trop petite pour ça.

Portrait de The dream
13/février/2019 - 09h22

On dirait que ceux qui s'insurgent contre la blague, certes de mauvais goût , de Bigard découvrent son "humour " aujourd'hui, alors que la vulgarité est son fond de commerce depuis plus de 30 ans ! Après il faut savoir prendre un peu de hauteur et ne pas systématiquement créer de polémiques. Des humoristes comme Pierre Desproges, Coluche ou même Les Nuls auraient été mis à l'index en permanence s'ils avaient fait carrière de nos jours.