12/02 18:00

L'animateur de radio et de télévision André Francis, surnommé "Monsieur Jazz", est décédé à l'âge de 93 ans

L'animateur de radio et de télévision André Francis, surnommé "Monsieur Jazz" et qui avait consacré sa carrière exceptionnellement longue à cette musique, s'est éteint ce mardi à 93 ans, a annoncé sa famille. "Homme de radio et de télévision à l'ORTF puis à Radio France pendant plus de 50 ans, directeur artistique de nombreux festivals de jazz dont celui de Paris, membre fondateur de l'Académie du Jazz, président fondateur de l'Orchestre National de Jazz, commandeur de l'Ordre des Arts et des Lettres", il est "décédé dans son sommeil", a précisé sa famille dans un communiqué.

"Une légende du jazz vient de disparaître", a souligné France Musique, filiale de Radio France, qui lui rendra hommage ce soir et ce weekend dans ses émissions, rappelant que "durant 50 ans, jusqu'à sa décision de prendre sa retraite en 1996, il a été au rendez-vous de tous les jazz". Et ce, aussi bien en tant qu'animateur d'émissions de radio et de télévision, que dans ses autres activités, qui ont fait de lui un défenseur infatigable de cette musique. "Figure légendaire du jazz, André Francis a révélé, inspiré, encouragé et accompagné des générations de musiciens, et donné à des millions d'auditeurs de Radio France, le goût d'une musique pleinement inscrite dans son temps", lui a rendu hommage Sibyle Veil, PDG de Radio France, dans une déclaration à l'AFP.

"Il a été passionné de jazz et de tous les jazz, car il avait une absence totale de sectarisme, qu'on ne retrouvait pas forcément au sein de sa génération. Il a toujours été attentif aux nouveaux talents et a toujours évolué, sans rester figé dans ses certitudes, et a donné sa chance à un nombre incalculable de musiciens", a commenté à l'AFP Alex Duthil, producteur de l'émission Open Jazz sur France Musique. Le producteur se souvient en outre de son énorme professionnalisme, mêlant "concision et conviction" au micro. Des talents cultivés durant une carrière d'un demi-siècle à la radio, et prolongée pendant sa retraite à travers de nombreuses activités liées au jazz, notamment à travers La Grande Histoire du Jazz, une collection monumentale de cent CD publiée en 2010 par Le chant du Monde, et à laquelle il avait contribué.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Morlock3
12/février/2019 - 19h02

R.I.P