09/02/2019 19:23

Gilets Jaunes : Incidents et une voiture de militaires Vigipirate en feu près du Champs de Mars - 51.400 manifestants selon le Ministère de l'Intérieur - 110.000 selon les Gilets jaunes

19h21: Pour le treizième samedi de mobilisation des "gilets jaunes" : le ministère de l'Intérieur a comptabilisé 51 400 personnes, contre 58.600 samedi dernier.

A Paris, érosion également, avec 4.000 manifestants, contre 10.500 la semaine dernière. 

 Les "gilets jaunes" organisent aussi leur propre comptage, et selon le Nombre jaune, 110 000 manifestants ont battu le pavé, selon un décompte encore partiel (le chiffre définitif sera donné demain dans la matinée). Un chiffre sensiblement équivalent à celui de la semaine dernière (115 000 personnes).

18h01: La députée LREM de la 16e circonscription de Paris, Delphine O, indique sur Twitter que sa permanence a été vandalisée. Delphine O, née le 25 décembre 1985 à Mont-Saint-Aignan, est une entrepreneuse et femme politique française. Suppléante de Mounir Mahjoubi, député de la seizième circonscription de Paris pour LREM, elle lui succède lorsqu'il devient secrétaire d'État au Numérique dans le gouvernement d'Édouard Philippe

17h54: Coup de gueule ce soir de Christophe Castaner sur les réseaux sociaux:

.

.

17h27: Nantes: Les forces de l’ordre ont tiré du gaz lacrymogène à plusieurs reprises pendant la manifestation, mais aussi après la dispersion du cortège en milieu d’après-midi, selon Presse-Océan.

17h04: Aux cris de "Macron, démission!" et "Marseille, debout, soulève-toi!", 1500 manifestants ont remonté la Canebière à Marseille ce samedi, selon la police. Ils ont rejoint la Plaine, une place du centre-ville en travaux, dont le projet de la réhabilitation de la mairie soulève d'importantes contestations, en hurlant "Marseille antifa, la Plaine, elle est à nous!". À Montpellier, environ 1500 manifestants ont également défilé sous des banderoles: "Macron, rends l'ISF", "tous unis pour la démocratie et la solidarité".

16h59: Incidents et une voiture de militaires Vigipirate en feu près du Champs de Mars: De nombreux manifestants sont maintenant sur le Champs de Mars et au pied de la Tour Eiffel.

.

.

15h48: Le Ministère évoque 12.100 manifestants en France à 14h contre 17.400 il y a une semaine à la même heure

15h46: Maxime Nicolle, alias "Fly Rider" n'a pas pu accéder à la frontière italienne. Les accès ont été bloqués par les forces de l'ordre. La figure des gilets jaunes est actuellement bloquée à Menton.

15h03: À Bordeaux, place forte de la mobilisation ces dernières semaines, plusieurs milliers de personnes se sont élancés à partir vers 15 heures de la place de la Bourse, tandis qu'un véhicule de gendarmerie a été bloqué une dizaine de minutes par les manifestants, rapporte France Bleu Gironde.

14h32: Contrairement au parvis de l'Assemblée nationale, celui du Sénat n'a pas été le théâtre de violents heurts entre manifestants et forces de l'ordre. Désormais, les gilets jaunes se dirigent vers le siège du Medef, principal syndicat patronal, avant de se rendre au point de chute du cortège, le Champ-de-Mars.

13h49: Les slogans récurrents visant la police, accusées de violences notamment avec l'utilisation des controversés LBD, ou le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, dont la proposition de loi "anticasseurs" a été adoptée par l'Assemblée au prix de sévères remous dans la majorité, ont été scandés. Deux blindés à roues de la gendarmerie étaient garés devant l'Arc de Triomphe, vandalisé le 1er décembre.

Sur une pancarte: "Débat national = campagne électorale. Macron, arrête de nous prendre pour des cons." "Il faut pas lâcher, il faut qu'on gagne pour avoir plus de justice sociale et fiscale dans ce pays", estime Serge Mairesse, un retraité d'Aubervilliers porteur d'une pancarte "Rendez-nous l'ISF".

"Ce mouvement exprime la vraie colère sociale dans ce pays, de la part de gens qu'on n'entend jamais", souligne cet homme de 63 ans qui participe à sa onzième manifestation depuis le début de la fronde en novembre. La préfecture de police n'exclut pas d'autres rassemblements parisiens, certains au sein du mouvement ayant décidé de ne plus déclarer les manifestations.

En régions, des rassemblements sont prévus à Bordeaux et Toulouse, pôles depuis plusieurs semaines de contestations souvent émaillées de heurts. Diverses actions sont également programmées dans d'autres villes: Montpellier, Lille, Nantes, Rennes, Brest, Caen, Lorient...

13h40: Un manifestant a eu la main arrachée au cours des incidents devant l'Assemblée selon l'AFP

Lors des affrontements qui ont eu lieu devant l'Assemblée nationale entre forces de l'ordre et gilets jaunes (réels ou prétendus), un manifestant a perdu sa main. Selon une source policière, cet individu (qui n'était pas vêtu d'un gilet jaune) a voulu récupérer une grenade lacrymogène pour la renvoyer sur les forces de l'ordre. La grenade a détonné avant qu'il ne puisse s'exécuter. 

.

.

13h57: Après les quelques tensions qui ont éclaté devant l'Assemblée nationale, le cortège parisien de gilets jaunes a repris sa marche, le long du boulevard Saint-Germain désormais. Le Sénat, situé au jardin du Luxembourg, est la prochaine étape prévue

13h32: A Paris, des violences ont éclaté devant l’Assemblée nationale aux alentours de 13 heures, alors qu’un groupe a tenté de bousculer des palissades devant le bâtiment. Un manifestant a a perdu sa main au cours des violences, sans qu’on connaisse les circonstances précises de sa blessure. Il est actuellement pris en charge par le service de secours de la manifestation. Le cortège de quelques milliers de personnes avait commencé à se former en fin de matinée sur l’avenue des Champs-Elysées, traditionnel lieu de rendez-vous des militants depuis le début du mouvement en novembre.

13h06: Affrontements et gaz lacrymogène devant l'Assemblée Nationale - Un commissaire de police a été blessé - la situation est de plus en plus tendue

12h46: Les stations de métro et RER fermées à Paris :

Ligne 1 : Tuileries Lignes 1, 8 et 12 : Concorde Lignes 1 et 13 : Champs-Elysées Clemenceau Lignes 1 et 9 : Franklin D. Roosevelt Lignes 9 et 13 : Miromesnil Ligne 13 : Varenne

Plusieurs lignes de bus sont susceptibles, elles aussi, d'être déviées ou limitées dans ce secteur. La RATP précise enfin que la réouverture des stations se fera sur autorisation de la Préfecture de Police.

12h41: Le cortège avance dans Paris et traverse la Seine

.

.

12h52: Premiers gaz lacrymogènes à Paris alors que la tension monte d'un cran vers l'Avenue Montaigne et les Champs Elysées

12h06: Un homme blessé sur les Champs Elysées sans que l'on sache vraiment ce qui s'est passé

.

.

11h49: Le cortège commence à défiler dans les rues de Rouen, fort de 500 personnes selon un journaliste présent sur place.

11h44: Christophe Castaner, le Ministre de l'Intérieur, prend la parole et évoque "quelques centaines de personnes qui manifestent " et "4 petites manifestations déclarées à Paris." Et d'ajouter: "Il est peut-être temps d'arrêter la violence".

11h09: Pour ce 13e samedi de mobilisation des gilets jaunes, quatre blindés ont été prévus à Paris. Un millier de d'agents des forces de l'ordre sont également mobilisés en renfort dans la capitale.

10h40: Quelques centaines de personnes bloquent en ce moment la circulation des voitures sur les Champs Elysées

.

.

10h31: Une trentaine de "gilets jaunes" bloquent la gare maritime de Cherbourg ce matin, rapporte de son côté France Bleu Cotentin. Cinq camions ont été bloqués, quatre autres ont fait demi-tour.

10h24: Les premiers gilets jaunes commencent à se regrouper à Paris, Place de l'Etoile, lieu annoncé du rassemblement de l'Acte 13.

.

.

07h30: Contrairement aux précédentes mobilisations, aucune ville ne semble avoir été désignée pour incarner symboliquement la protestation samedi 9 février, comme cela a été le cas précédemment à Bourges, le 12 janvier ou Valence, le 2 février.

Les Gilets jaunes ont toutefois encore prévu de nombreuses actions dans le pays, même si l’ampleur de leur mobilisation est incertaine.

« Aucune manifestation n’a été déclarée pour samedi [9 février] car ceux qui déclarent en ont marre que les manifestations se finissent toujours de la même manière !! », s’est exclamé sur Facebook Eric Drouet. Le chauffeur routier de 33 ans, l’une des figures du mouvement, explique dans un post ne faire « que relayer » certains rassemblements.

Jérôme Rodrigues, une autre des figures du mouvement, blessé à l’œil le 26 janvier, annonce pour sa part, via un communiqué publié sur son compte Facebook, que, « par décision collective », les manifestations parisiennes ne seront plus déclarées, arguant que « la liberté de circuler, la liberté de manifester, la liberté d’expression […] sont bafouées par le gouvernement. » « Chacun comprendra qu’il est libre d’aller et venir, de circuler et d’agir comme bon lui semble », est-il encore précisé. Aucun point de rassemblement n’est donc spécifié.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de The dream
10/février/2019 - 07h21

Il y en a vraiment marre de ces violences devenues hebdomadaires de la part de déchets de la société dont le niveau intellectuel et la capacité d'analyse frôlent le néant. Ça va continuer combien de temps encore ? Ils ne rendent même pas compte de l'impact désastreux de leurs actions sur l'économie de notre pays. Combien de temps vont encore pouvoir survivre les commerces qui sont obligés de fermer tous les samedis depuis 3 mois et ce aussi bien à Paris que dans plusieurs villes de province ? Ce n'est pas parce qu'on ne fait rien de sa vie qu'on a le droit de gâcher celle des autres. A bon entendeur...

Portrait de titidreamer
9/février/2019 - 22h37
Hexagone a écrit :

C'est honteux !! Encore un blessé parce qu'il a osé manifester !!! Dans quel pays vit on franchement ?

Pourquoi jeter des grenades de desencerclement sur des manifestants ? Il ne pourrait pas utiliser des armes moins dangereuses ? 

Et pour la gouverne des moutons de Bfmerde, qui gobe tout sans avoir vu les images. Sébastien qui n'a que 28 ans, a voulu éloigner la grenade qui allait sur son mollet. Il l'a attrapée, non pas pour la lancer sur la police, MAIS pour s'en défaire. Et bim ça lui a éclaté dans la main smiley

Faut aller avec une armure maintenant pour manifester ? Ça se passe en France ce genre d'abus  et Castaner en est responsable .C'est lui qui arme et choisit le armes contre son peuple !!!!

Pas besoin d'armure il faut juste venir avec son cerveau ! Un coup de pied et la grenade allait plus loin. Je n'ai pas entendu parler de perte d'orteil depuis le début des manifs et pourtant ils sont nombreux à shooter dans les grenades pendant les manifs. Vous croyez vraiment tout ce qu'on vous dit c'est hallucinant. 

Portrait de elisabeth 14
9/février/2019 - 19h49
Visiteur96 a écrit :

Tout le monde a bien compris que ces abrutis du ministère font -5 000 manifestants toutes les semaines, pour faire croire que la révolte s'éteint. Le problème, c'est que dans 1 semaine, ça fera 5 000 personnes dans toute la France, et dans 2 semaines, on sera avec des affluences… négatives.

L'autre problème aussi, c'est que c'est bien de mentir sur les chiffres, mais il faut pas être trop c*n quand même ! Il faut mentir avec cohérence, en prenant en compte toutes les villes. Car quand on additionne les mensonges sur Paris, Toulouse, Bordeau et Marseille, on arrive déjà à 12 000. Ca veut dire qu'il y a personne en Bretagne, Bourgogne, Jura… etc ? Lol. Quelle bande d'amateurs ! Ils méritent bien Bennalla comme chef !

ah bon en tout cas il n y as pas plus de 100.000 personnes pour 67 millions

Portrait de Mamie ninja
9/février/2019 - 19h21
Visiteur96 a écrit :

Tout le monde a bien compris que ces abrutis du ministère font -5 000 manifestants toutes les semaines, pour faire croire que la révolte s'éteint. Le problème, c'est que dans 1 semaine, ça fera 5 000 personnes dans toute la France, et dans 2 semaines, on sera avec des affluences… négatives.

L'autre problème aussi, c'est que c'est bien de mentir sur les chiffres, mais il faut pas être trop c*n quand même ! Il faut mentir avec cohérence, en prenant en compte toutes les villes. Car quand on additionne les mensonges sur Paris, Toulouse, Bordeau et Marseille, on arrive déjà à 12 000. Ca veut dire qu'il y a personne en Bretagne, Bourgogne, Jura… etc ? Lol. Quelle bande d'amateurs ! Ils méritent bien Bennalla comme chef !

Des faits et rien que des faits : les gilets jaunes sont de moins en moins, c’est le fait numéro un

Fait numéro 2 : là où ils passent , tout est peté. Voilà !

Portrait de Mamie ninja
9/février/2019 - 19h12
Mikah2307 a écrit :

tu ne crois pas si bien dire: Dans le NORDou les hauts de france, un sosie de jeff tuche fait partie de ce mouvement composé de racailles jaunes qui ne valent pas mieux que les racailles des cités! Ces racailles jaunes aidés par l'italie et la russie ne réussiront pas à mettre à genoux la république et la démocratie! les images peuvent prêtées à confusion mais il ne faut pas y faire attention, ces beauf qui roulent en 4/4, ces racailles blanches qui manifestent non pas pour les pauvres mais pour leur cul, ne gagneront pas! 

Quand on voit les dégâts qu’ils laissent derrière eux, ils n’ont rien à envier aux racailles de cités, c’est clair !

Portrait de Mamie ninja
9/février/2019 - 18h48

Les Tuche ont fait leur tournée des grands ducs. Allez, à samedi prochain pour de nouvelles aventures.

Portrait de Kas18
9/février/2019 - 17h03

RAZ LE BOL des gilets jaunes !

Bien loin de gagner autant que certains Gilets jaunes je me débrouille pour gagner plus pour ne pas avoir à être assisté par l’État providence en ayant un second boulot (passionnant)

Je paie des impôts sur le revenu  par comme les Gilets jaunes. Je suis condamné à payer les dégâts de ces gens. Ils ne seront jamais contents, finalement ils servent à rien si ce n'est de bloquer des commerçants, bruler des voitures et de jouer les victimes (comble du cynisme)

Portrait de endimion34
9/février/2019 - 14h33
C'ptain What a écrit :

Non! non! et non! 

Ceux qui comme vous disent ça n'ont rien compris. Vous êtes des m'béciles.  

Je ne partage pas le sens (gauchiste) que prend le mouvement actuellement mais je comprends le malaise profond de cette révolte.  Les gens demandent juste de vivre de leur travail sans être plombées par des taxes et impôts. Savez vous qu'il y a une taxe sur l'électricité pour financer les syndicats? Savez vous qu'il y a une taxe sur votre salaire pour financer les syndicats ? Savez vous que le C.E d'EDF est le plus riche du monde ? Savez vous que la CGT du livre a main mise sur la presse ?  etc etc ...  Il faut sortir de ce socialo-communisme à la noix.

oui et là tu enfonces des portes ouvertes

c'est la raison pour laquelle je ne suis plus chez edf car ce n'est pas à moi à payer pour les vacances de leurs salariés

et tu découvres maintenant que les syndicats sont financés par l'état ???????? ça fait plus d'un siècle que c'est comme ça

c'est la raison pour laquelle les syndicats n'ont aucune crédibilité, et qu'ils n'ont pas réellement soutenu les gilets jaunes

car moins de taxe = moins de recette = moins d'argent pour les syndicats

les syndicats c'est le carnaval des hypocrites

Portrait de GIGI
9/février/2019 - 13h59

Je les ai fortement soutenus au début mais la j'avoue ne plus savoir que penser.

Portrait de Linoïe
9/février/2019 - 13h52

"Cet individu (qui n'était pas vêtu d'un gilet jaune) a voulu récupérer une grenade lacrymogène pour la renvoyer sur les forces de l'ordre. La grenade a détonné avant qu'il ne puisse s'exécuter. "

Il faut avoir une sacré couche de bêtise.......

Portrait de Gigi.
9/février/2019 - 13h34
Mikah2307 a écrit :

sûrement des pleureuses qui vont se faire éborgnées par les méchants policiers! smiley

Je n'ai pas le même sens d humour,je pense aux enfants et oui qui comme vous dites ont été eborgnés et mutilés à vie,juste parce qu'ils sortaient d une boutique ,comme certaines personnes âgées  molestées alors qu'ils se trouvaient par hasard,,comme cette petite fille à Caen qui attendrait avec sa maman pour faire son tour de manège,et qui s est fait gazée,alors qu'il n'y avait aucune tension dans cet endroit,mais que tout devient confusion,je me suis retrouvée il y a quelques années en sortant de mon travail dans une manifestation,et bien c est effrayant ,on a l impression que plus personne ne sait qui est qui ,et cela va très vite à Se déplacer car cela court dans tous les sens

Portrait de hasitu
9/février/2019 - 13h29
vinze a écrit :

Que va t'il se passer a beauf Land aujourd'hui.

Ah oui... parlez nous de votre beau pays, nous sommes tout ouïe... smiley