31/01 10:17

Pays-Bas: Un parc d'attractions va relooker ses marionnettes représentant des personnages africains et asiatiques, qualifiées de racistes par des associations

Le plus grand parc d'attractions des Pays-Bas a annoncé qu'il allait modifier l'apparence de ses marionnettes représentant des personnages africains et asiatiques, qualifiées de racistes par des associations. Des travaux sur le manège appelé le "festival de carnaval" devront permettre de lui donner une "apparence qui correspond à l'époque actuelle", a indiqué le parc Efteling, indiquant vouloir remplacer "les anneaux dans le nez par des costumes africains traditionnels".

Les personnages asiatiques, représentés avec des yeux bridés et de longues dents, et disposés le long d'un manège vieux de 35 ans, vont également être revus, a déclaré le parc dans un communiqué. Les critiques portées à l'encontre des marionnettes venaient surtout de visiteurs et de médias de l'étranger, qui "n'ont pas grandi avec l'attraction", a déclaré la porte-parole du parc, Femke van Es, citée par la radio-télévision publique néerlandaise NOS.

Le parc n'a cependant pas l'intention de modifier un autre manège controversé, appelé "Monsieur Cannibale", dans lequel un homme cannibale à la peau noire se trouve au milieu de casseroles. Des militants contre le racisme ont protesté contre les marionnettes depuis plusieurs années. Une manifestation a eu lieu devant le parc en 2016, a rapporté NOS. A l'époque, le groupe Stop Oppressive Stereotypes (SOS) avait qualifié les deux manèges d'"attractions offensantes et extrêmement racistes". Le parc Efteling a ouvert ses portes en 1952 et se positionne comme l'un des plus grands parcs d'attractions d'Europe. Il a accueilli plus de cinq millions de visiteurs en 2017, selon son site internet. Les Pays-Bas sont perçus comme tolérants et libéraux sur des questions telles que le cannabis, la prostitution et l'euthanasie.

Des débats sur d'autres problèmatiques sociales et culturelles animent régulièrement l'opinion publique. Le personnage de "Zwarte Piet" - version néerlandophone du père Fouettard - suscite chaque année un débat animé et des manifestations virulentes pendant les fêtes de fin d'année. Pour ses opposants, le père Fouettard, avec sa coiffure afro, sa peau noire, ses boucles d'oreille clinquantes et son costume médiéval criard, incarne un rappel de l'ère coloniale.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de fredmanga
31/janvier/2019 - 12h21

y en a marre de voir du racisme partout, idem pour l'homophobie , l'antisémitisme ... , je suis bien d'accord qu'il faut lutter contre toutes les formes de discriminations mais par moment on est au bord de l'hystérie et pendant ce temps on fait rien pour lutter contre ces déversoirs à merde que sont les réseaux sociaux où c'est quasiment l'impunité totale