09/01 06:43

Gilets Jaunes : Regardez Chantal Jouanno qui annonce son retrait, hier soir, de la direction du "Grand débat national" après la polémique sur son salaire - Vidéo

Avant même son coup d'envoi, le grand débat voulu par Emmanuel Macron démarre mal, avec le départ de son organisatrice Chantal Jouanno, critiquée pour son salaire élevé, alors que le pouvoir d'achat s'annonce comme la préoccupation n°1 de cette grande consultation destinée à apaiser la colère des "gilets jaunes".

Prenant acte de la décision de l'ancienne ministre, Matignon a immédiatement annoncé qu'à l'issue du séminaire gouvernemental prévu mercredi à l'Elysée, le Premier ministre présenterait une nouvelle organisation, à quelques jours du début de ce débat qui doit s'appuyer par des réunions partout en France jusqu'en mars.

"J'ai décidé de me retirer du pilotage de ce débat", a-t-elle déclaré à France 2, estimant que les débats nés sur son salaire de 14.666 euros était "légitimes" mais que les "conditions de sérénité nécessaires pour ce débat" n'étaient pas assurées.

L'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy a toutefois précisé rester à son poste de présidente de la CNDP et avoir prévenu de sa décision Emmanuel Macron ainsi qu'Edouard Philippe.

Comprenant très vite qu'elle serait jugée illégitime pour le grand débat censé rassembler tous les Français, la haute fonctionnaire a décidé de renoncer en 24 heures, après une volée de critiques sur les réseaux sociaux et de l'opposition.

Comme le député RN Sébastien Chenu qui s'est demandé sur LCI "quel est le taré chez En Marche qui a accepté un contrat qui lui donne un salaire de ce montant?". Son départ oblige l'exécutif à imaginer d'urgence une nouvelle organisation.

Le gouvernement proposera "à l’issue du séminaire gouvernemental une organisation et un mode de pilotage du grand débat national qui présenteront des garanties équivalentes en termes d’indépendance et de neutralité", a assuré Matignon.

Emmanuel Macron doit aussi publier mardi une lettre aux Français pour expliquer comment se passera ce débat encore flou.

.

 

.

L’organisation de ce Grand débat après le mouvement des a été confiée à l’ex-ministre des sports et sénatrice Chantal Jouanno, qui préside depuis mars 2018, la CNDP, la Commission nationale du débat public.

Cette dernière a annoncé dimanche que le gouvernement lui avait alloué une enveloppe de 4 millions d’euros pour la mise en place du dispositif, qui comprendra entre autres des réunions d’initiatives locales et une plateforme numérique.

Ce matin, c’est un autre chiffre, bien plus polémique celui-là, qui vient entacher l’organisation de ce débat. La lettre A révèle en effet que Chantal Jouanno va percevoir 176.000 euros de salaire en 2019 pour son poste de présidente de la Commission nationale du débat public, soit une rémunération mensuelle brute de 14.666 euros. Certains n'hésitent pas à le comparer avec ceux du Président de la République et du Premier Ministre, Emmanuel Macron et Edouard Philippe, qui perçoivent tous deux des salaires de 15140 euros bruts par mois à l’Elysée et Matignon.

Et c'est plus que les émoluments des membres du gouvernement puisque les ministres touchent 10.093 euros par mois et les secrétaires d'État 9.559 euros.

Alors que les principales revendications des Gilets jaunes portent sur le pouvoir d’achat, la publication de ce salaire risque de crisper bon nombre d’entre eux, qui sont par ailleurs très réticents à participer à ce Grand débat, qu’ils jugent n’être qu’un simple coup de com' de la part d’Emmanuel Macron.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de rude boy
9/janvier/2019 - 18h13
Illustre inconnu a écrit :

elle est payée à quoi faire ?

c'est un peu la question que je me pose aussi du coup... 'elle est bien payée pour faire quoi ?'

Portrait de Gregeagle
9/janvier/2019 - 16h14
Greenday2013 a écrit :

L'article n'est pas complet: peut-être que Chantal Jouanno touche plus que des ministres, mais son salaire est dans la moyenne de celui des présidents de ce type d'autorités indépendantes.

Bien..mais je vois pas le but de votre commentaire .

Portrait de Greenday2013
9/janvier/2019 - 13h49

L'article n'est pas complet: peut-être que Chantal Jouanno touche plus que des ministres, mais son salaire est dans la moyenne de celui des présidents de ce type d'autorités indépendantes.

Portrait de arcansoleil
9/janvier/2019 - 13h07

Pour dire à quel point ce débat lui tient à coeur... Le panache aurait été d'honorer son engagement en demandant un SMIC. Voilà à quel point les politiques ont des intentions altruistes et l'amour de leur pays et de leur peuple. Une bonne raison de plus pour continuer le mouvement des gilets jaunes. 

Portrait de gégé
9/janvier/2019 - 11h59
Bon débarras !!!
Portrait de Sibony
9/janvier/2019 - 11h27
Jse a écrit :

Elle conserve quand même son salaire !!!!! 

Tout à fait, et ses amis les médias n'en parlent pas...

Portrait de biscoto
9/janvier/2019 - 09h12 - depuis l'application mobile

moi perso gilet jaune retraités70ans avec 1200 balles par mois je suis dégoûté que cette bonne femme garde son poste et ses 15
000 balles par mois nous dire qu'elle se retient de la commission c'est du pipeau Macron on ne fera pas avancer les choses avec des situations comme celle-là !!!!!!!.

Portrait de pumpernickel
9/janvier/2019 - 07h00

tout travail mérite salaire mais enfin comment ont-ils pu penser une seconde qu'un tel salaire pourrait passer inaperçu précisément pour traiter du pouvoir d'achat ????? Un grand coup de balai dans toutes ces commissions pour caser les copains serait déjà de nature à récupérer de l'argent .....

Portrait de dukatrinn
9/janvier/2019 - 06h58

retrait de la direction du grand débat mais elle continuera de toucher 14.666€/mois en plus de son salaire de sénat etc etc etc

Portrait de Enfoirébis
9/janvier/2019 - 03h48

En général, c'est par phase. Première phase, c'est de dire la phrase " je comprends que ça puisque choqué" deuxième phase d'un homme ou une femme politique, c'est de se retirer tout en conservant son poste et continuer discrètement à se gaver d'argent et troisième phase, c'est les révélations  d'un journaliste a son encontre et sa justification à la télé puis quatrième phase, c'est enquête et la mise en examen puis après plus rien ne rembourse pas ne paye pas d'amende ne vont pas en prison, on est en France la prison, les amendes, c'est pour le peuple les personnes lambda comme on dit

Portrait de Jean Bonneau
8/janvier/2019 - 21h50
duke a écrit :

Vous allez y aller avec le GJ qui touche 2600€ nets/mois sans rien foutre depuis 10 ans...?

C'est une question de choix et de responsabilité... la vie quoi. Vous avez fait le choix de faire des sacrifices pour vous offrir une belle maison, que vous payez honnêtement en vous en étant donné les moyens et je vous en félicite sincèrement. Ce crédit, certains ne peuvent même pas le contracter compte tenu de leur situation, et c'est ce que certains gilets jaunes déplorent notamment, ce que je peux comprendre aisément. Je n'en veux pas forcément aux gens plus aisés que moi. En revanche je suis d'accord sur le fait que les gouvernants, autres parlementaires et rattachés qui encadrent les débats et participent à la vie législative, et donc de touts bords... gagneront mieux le respect de tous s'ils remettaient en cause leur rémunération et avantages. Le problème étant qu'ils sont très majoritairement d'accord pour ne pas y toucher, quand ce n'est pas plutôt le contraire d'ailleurs. 

Portrait de lysniais
8/janvier/2019 - 21h19

ha cool alors, elle va toucher pareil mais avec du job à faire en moins? Hébé, aucune pudeur ces gens-la!

Portrait de Philou.2
8/janvier/2019 - 20h37

il ne se passe pas un jour sans qu' il n'y ait un couac dans ce gvt !! 

Portrait de duke
8/janvier/2019 - 18h28
myckaelkel a écrit :

Et voila en 6 mois cette petite dame pourrait solder mon crédit maison...et moi j'en ai encore pour 12 ans a me serrer la ceinture tous les mois pour finir de la payer cette foutue maison...samedi c'est décider pour la première fois je serais avec vous les gilets jaunes.

Quel abus, quelle honte

Vous allez y aller avec le GJ qui touche 2600€ nets/mois sans rien foutre depuis 10 ans...?

Portrait de duke
8/janvier/2019 - 18h26
MacTV a écrit :

Macron est millionaire !

 

Il n'y a qu'en France que l'on tolère ce genre de situation !

Vous oubliez tout ce qu'il continue à toucher de la part de la Banque Rothschild...

Si vous avez des preuves, n'hésitez surtout pas à les communiquer!! 

"millionnaire" avec 2 "n" svp! C'est drôle, de la haine vous n'en manquez pas pourtant...

Portrait de biscoto
8/janvier/2019 - 16h34 - depuis l'application mobile

qui est le monde Macron c'est le prix d'un smicard d'une année rien que pour ça je continue aller dans la rue!!!!

Portrait de Enfoirébis
8/janvier/2019 - 14h22

 J'ai lu sur un autre site d'information qu'elle comprenait que son salaire puisse choquer donc cava tout va bien elle a dit la bonne phrase que les politiciens et politiciennes dise quand leur salaire est indécent.

Portrait de Lemat
8/janvier/2019 - 14h04
JF_Lacour a écrit :

Si à compétences et expérience égale et avec souvent une responsabilité plus importante vous commencez à rémunérer les postes des dirigeants du secteur public avec un énorme décalage sur le privé vous en payerez vite les conséquences : recrutement de personnel peu ou moins compétent, peu motivé qui vont rien foutre et améliorer leurs fins de moi en vendant leur petit pouvoir aux plus offrants. ( corruption et copinage ) et en faisant travailler des armées de prestataires extérieurs ce qui coûte infiniment plus cher que des emplois internes. ( exemple Hadopi )

Ou alors les gens vont fuir le service public à 30/35 ans une fois que la collectivité ( c'est à dire nous ) avons payé leur technicité et leur savoir dans une spécialité : c'est ce qui se passe déjà avec les médecins qui ont fait l'internat des hôpitaux, les super fiscalistes de la DGI qui deviennent conseils dans le privé et les énarques qui vont pantoufler dans les banques, etc...

Mais c'est déjà ce qu'ils font. Actuellement on achète à des sociétés privés des services.

Les énarques sont la plaie de la France. Ils veulent aller "pantoufler" à un salaire plus haut dans le privé plutôt que "pantoufler" dans le public. Et bien autant prendre un glandeur à 5000€ qu'un glandeur surdiplômé à 150000. de toute façon, il ne pourra jamais être pire.

Et dans les autres pays, ils n'ont pas l'ENA et ça marche super bien.

Portrait de JF_Lacour
8/janvier/2019 - 13h31
Lemat a écrit :

Les salaires des hauts fonctionnaires, qui n'ont jamais eu un job de vacances ou premier emploi, me choque car ils touchent vraiment beaucoup pour du public. Après l'indemnité des hommes et femmes politiques en postes ne me gène pas, ce sont plus leurs frais qui dépassent largement l'indemnité qui me choque parce qu'ils ne sont pas controlé. On devrait leur donner un tant pour les déplacement qui soit personnalisé et payer leur siège et un secrétaire en direct. Je ne vous dit pas l'économie.

Et surtout il faut alléger le nombre de politiciens indemnisés ou alors supprimer cette stupide loi du cumul de mandat et la remplacé par une interdiction du cumul des indemnités.

Si à compétences et expérience égale et avec souvent une responsabilité plus importante vous commencez à rémunérer les postes des dirigeants du secteur public avec un énorme décalage sur le privé vous en payerez vite les conséquences : recrutement de personnel peu ou moins compétent, peu motivé qui vont rien foutre et améliorer leurs fins de moi en vendant leur petit pouvoir aux plus offrants. ( corruption et copinage ) et en faisant travailler des armées de prestataires extérieurs ce qui coûte infiniment plus cher que des emplois internes. ( exemple Hadopi )

Ou alors les gens vont fuir le service public à 30/35 ans une fois que la collectivité ( c'est à dire nous ) avons payé leur technicité et leur savoir dans une spécialité : c'est ce qui se passe déjà avec les médecins qui ont fait l'internat des hôpitaux, les super fiscalistes de la DGI qui deviennent conseils dans le privé et les énarques qui vont pantoufler dans les banques, etc...

Portrait de onebob
8/janvier/2019 - 13h10
MacTV a écrit :

Macron est millionaire !

 

Il n'y a qu'en France que l'on tolère ce genre de situation !

Vous oubliez tout ce qu'il continue à toucher de la part de la Banque Rothschild...

ah oui il y a qu en france , donald trump ...president usa...milliardaire mdr...

la jouano qui dit ,vous avez qu a fair eune demande pour changer ca  mdr...le temps que ca se fasse , elle sera partie ...

le probleme c est la distribution de trop d argent a beaucoup monde , sa commission ,c afait combien de temps qu elle existe , 30 ans ...elle sert a quelque chose ??

et elle a un sous chef , une secrétaire , une aide secretaire , et d autres collegue de travail etc etc.....qui  font la commission et prennent une blind ausssi...comme communauté de commune , departement , region , super region.....

Portrait de Lemat
8/janvier/2019 - 12h32
La République.c'est.moi a écrit :

Arrêtez de vous monter la tête les uns et les autres. 

Macron touche moins que ses homologues les plus proches. 

Allemagne 18 000

Angleterre 16 750

Et puis on fait quoi ? On lui enlève 10000€ qu'on partage avec les français. Le mettant ainsi au niveau de salaire d'un cadre moyen ?

C'est quoi ? Symbolique ?

Et ça va changer quoi ? 

Les salaires des hauts fonctionnaires, qui n'ont jamais eu un job de vacances ou premier emploi, me choque car ils touchent vraiment beaucoup pour du public. Après l'indemnité des hommes et femmes politiques en postes ne me gène pas, ce sont plus leurs frais qui dépassent largement l'indemnité qui me choque parce qu'ils ne sont pas controlé. On devrait leur donner un tant pour les déplacement qui soit personnalisé et payer leur siège et un secrétaire en direct. Je ne vous dit pas l'économie.

Et surtout il faut alléger le nombre de politiciens indemnisés ou alors supprimer cette stupide loi du cumul de mandat et la remplacé par une interdiction du cumul des indemnités.

Portrait de tiofnaz
8/janvier/2019 - 11h08

c'est marrant çà ne genait personne sous balladur, Hollande , Sarkozy, mais là ,!!!! ah oui c'est une femme . donc elle couche forcement !

 

Portrait de Maman Fippart
8/janvier/2019 - 10h03

Quelle honte !

Portrait de onebob
8/janvier/2019 - 09h32
Lemat a écrit :

Environ 14 smic en net.

mois je dirai ca fait 5 infirmières  ou 10 aide soignantes  ou policier ou medecins en plus la ou il y en manque ....

plus tout ceux que l on connait pas qui touche pareil....et les deputés 579 ;  on en vire 200 , ca fait  200 medecins , infirmieres ; aides soignante en plus .....

Portrait de myckaelkel
8/janvier/2019 - 09h16

Et voila en 6 mois cette petite dame pourrait solder mon crédit maison...et moi j'en ai encore pour 12 ans a me serrer la ceinture tous les mois pour finir de la payer cette foutue maison...samedi c'est décider pour la première fois je serais avec vous les gilets jaunes.

Quel abus, quelle honte

Portrait de Daneos
8/janvier/2019 - 09h00

15 000 € / mois, mieux qu'un ministre, pour un pays où les caisses sont vides !!! Combien sont ils ces hauts fonctionnaires pantoufleurs aussi bien payer dans les départements , les régions , les ministères ........ Quand on se demande où passe l' argent ?

 

Portrait de jarod.26
8/janvier/2019 - 08h55
certains n'ont honte de rien
Portrait de megadrive
8/janvier/2019 - 08h51
dukatrinn a écrit :

14.666€/ mois.....ça fait combien de smic tout ça ?

je dirais ça fait combien de cagnotte gilets jaune  tout ça ?

Portrait de amiral piett12
8/janvier/2019 - 08h46

c est pour ces raisons que les gens en ont ras le bol , ils se pensent intouchable car ils mangent tous au ratelier

 

Portrait de pumpernickel
8/janvier/2019 - 08h28

le monde de vient fou !!! ils ne réalisent même pas ce qu'un tel salaire peut provoquer. Et malheureusement personne ne va gratter du côté des sénateurs car là aussi, il y aurait de quoi rester sur le cul .....

Les plus vus