14/11/2018 07:47

Nièvre : Deux couples mis en examen pour le viol de leurs propres enfants âgés de 4 à 9 ans - Ils sont également accusés de "privation d'aliments"

Huit personnes ont été mises en examen dans la Nièvre dans une affaire de viols et agressions sexuelles sur quatre garçons âgés de 4 à 9 ans. Parmi les suspects, figurent les parents des enfants et des membres de leur entourage.

Mis en examen pour près de 70 infractions, les agresseurs présumés, cinq hommes et trois femmes âgés de 25 à 48 ans, sont soupçonnés de "viols aggravés sur mineurs de (moins de) 15 ans, pour certains avec un caractère incestueux", a indiqué le vice-procureur de Nevers Paul-Edouard Lallois. On parle également "d'agressions sexuelles avec circonstances aggravantes", de "corruption de mineurs", de "violences aggravées" et de "privation d'aliments".

Les cinq hommes ont été placés en détention provisoire, à l'issue d'une garde à vue débutée le 7 novembre. Les femmes, soupçonnées d'avoir commis "moins d'infractions et de moindre gravité", ont été placées sous contrôle judiciaire.

Parmi les hommes placés en détention provisoire, deux d'entre eux l'étaient déjà dans le cadre d'une affaire d'abus sexuels sur les enfants de l'un d'entre eux.

D'après l'enquête menée par les gendarmes de la brigade de recherches de Château-Chinon, les faits auraient été commis "à domicile" dans de petites communes du centre de la Nièvre, par des personnes "se connaissant dans un cadre amical", indique le parquet.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Korveg
14/novembre/2018 - 19h02

Alors Frigide Barjo, c'est cool hein : "un papa ! une maman !"

Portrait de Happy38
14/novembre/2018 - 10h18 - depuis l'application mobile

Perso je les castrerai et je leur couperai les mains pour qu’ils ne puissent jamais toucher un autre enfant .

Portrait de Happy38
14/novembre/2018 - 10h18 - depuis l'application mobile

Perso je les castrerai et je leur couperai les mains pour qu’ils ne puissent jamais toucher un autre enfant .

Portrait de Happy38
14/novembre/2018 - 10h18 - depuis l'application mobile

Perso je les castrerai et je leur couperai les mains pour qu’ils ne puissent jamais toucher un autre enfant .

Portrait de Happy38
14/novembre/2018 - 10h18 - depuis l'application mobile

Perso je les castrerai et je leur couperai les mains pour qu’ils ne puissent jamais toucher un autre enfant .

Portrait de arcawen
14/novembre/2018 - 09h59

"Les femmes, soupçonnées d'avoir commis "moins d'infractions et de moindre gravité", ont été placées sous contrôle judiciaire."

Oui, bien sur, laisser faire c'est moins grave que de faire soit même... n'importe quoi dans ce pays.

Portrait de Pascal Ingalls
14/novembre/2018 - 09h21

BANDE DE FOUS !!!

Portrait de Lemat
14/novembre/2018 - 09h03

Que de malheurs pour la Nievre, ils ont déjà eu Mitterrand et le suicide de Bérégovoy et maintenant ça. Si on rajoute le désert social et d'entreprises, ce n'est pas un bonne pub pour le vert pays des eaux vives.