10/10 10:30

Le chanteur Michel Polnareff va se pourvoir en cassation pour tenter de faire condamner son producteur en diffamation

Michel Polnareff va se pourvoir en cassation pour tenter de faire condamner son producteur en diffamation, après avoir perdu en première instance et en appel, a-t-on appris auprès de son avocat. 
Le chanteur aux célèbres lunettes de soleil réclamait 300.000 euros à son producteur Gilbert Coullier pour avoir laissé entendre qu'il avait simulé une maladie pour annuler deux concerts en 2016. 
A l'origine, l'artiste l'avait attaqué devant le tribunal de Marseille mais a perdu en mars 2018. Lundi, la cour d'appel d'Aix-en-Provence l'a à nouveau débouté, estimant que le producteur aurait tenu les propos incriminés "de bonne foi", a précisé son avocat Me Luc Febbraro. 
A l'inverse, le conseil de la star qui va désormais saisir la plus haute juridiction estime que "la réitération des propos diffamatoires" par Gilbert Coullier auprès de plusieurs médias exclut toute bonne foi. 
Le 13 décembre 2016, alors que Michel Polnareff était hospitalisé après avoir annulé un concert la veille salle Pleyel à Paris, Gérard Coullier avait déclaré sur Europe 1 n'être "pas convaincu" par l'avis médical ayant prescrit au chanteur de renoncer à ce concert ainsi qu'à celui de Nantes, qui clôturaient sa tournée internationale. 
Le producteur avait diligenté un huissier qui avait constaté qu'à l'heure où il aurait dû monter sur la scène parisienne, l'interprète de "La poupée qui dit non" était accoudé au bar d'un palace autour d'une bouteille de Bordeaux grand cru et de deux daiquiris. Dans la soirée, le chanteur de 73 ans avait bien appelé SOS Médecins, mais ne s'était vu prescrire qu'un antibiotique et des probiotiques. 
Après l'admission du chanteur le lendemain à l'hôpital américain de Neuilly-sur-Seine, un spécialiste avait diagnostiqué une gravissime double embolie pulmonaire, et ses proches avaient dit la star entre la vie et la mort.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus