28/09/2018 17:26

Six policiers qui sont intervenus au Bataclan demandent à rencontrer Yann Moix qui parlait du manque de courage de la police

Six policiers, dont plusieurs sont intervenus au Bataclan, demandent à rencontrer Yann Moix, l'écrivain polémiste qui a récemment accusé leur profession de "se victimiser", ont indiqué vendredi leurs avocats à l'AFP. Mes Françoise Berrux et Séverine Millet ont fait part du souhait de leurs clients dans une lettre ouverte à l'écrivain. "Nos clients ont pu se sentir offusqués par vos propos", "ils n'entendent pas polémiquer" mais "proposent de vous rencontrer au sein du cabinet, hors caméra" afin de "débattre, ou au moins que vous les écoutiez".

"Ils pourraient vous faire part de leur quotidien professionnel et ne soyez pas étonné s'ils évoquent la nuit du 13 novembre 2015, lors de laquelle, en patrouille au sein de la BAC 94, ils sont arrivés les premiers sur place au Bataclan, scène d'horreur sans précédent", poursuivent les deux avocats. Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a annoncé jeudi dans un tweet qu'il portait plainte contre l'écrivain après ses propos anti-policiers "injurieux et diffamatoires", qui ont suscité la colère des syndicats.

Le 22 septembre, le chroniqueur avait accusé les policiers de "se victimiser" et de "chier dans leur froc" face à l'insécurité, dans l'émission "Les terriens du samedi" sur C8. Mardi, l'écrivain a regretté sur LCI "ces mots grossiers": "Je disais avec des mots grossiers que je regrette, parce que c'est jamais bien les mots grossiers (...) J'ai manqué d'intelligence sur cette manière de s'exprimer. Personne n'est anti-flic dans cette histoire, être anti-flic n'a aucun sens et aucun intérêt".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de loubich
29/septembre/2018 - 13h36

qu'ils lui éclatent la tronche!!!!!

Portrait de Dany62580
29/septembre/2018 - 09h05

Qu'il passe une semaine avec les policiers en patrouille avant de critiquer.

Portrait de Micheldu17.02
28/septembre/2018 - 20h33

D' autant plus intolérable qu' il a jeté ses mots grossiers au visage d' une femme policier. J' imagine que toute femme qu' elle soit elle a eu l' occasion de faire montre de "gonades" bien plus que ce petit crétin, supposé maîtriser les mots,  qui déjà se confond maintenant en excuses.

Portrait de Martine Planchard
28/septembre/2018 - 18h08
ale35 a écrit :

En aura t-'il les 'cou...."

...coudes ?!

Portrait de le grand bouc
28/septembre/2018 - 18h04

Il va recevoir une bonne torgnolle !

Portrait de jarod.26
28/septembre/2018 - 17h30
on peut compter sur moix pour ne pas se défiler smiley
Portrait de geneve
28/septembre/2018 - 17h30
ils devraient l'emmener patrouiller dans les quartiers difficiles ! c'est tellement facile de parler derrière un micro !