04/06/2018 19:45

EN DIRECT - Soupçons de corruption sur le secrétaire général de l'Elysée : "Alexis Kohler a l'entière confiance du président de la République", assure l'Elysée à BFMTV,

19h42: "Alexis Kohler a l'entière confiance du président de la République", assure l'Elysée à BFMTV, ce lundi. Dans la journée, l'Elysée avait simplement réagi en indiquant que son secrétaire général, Alexis Kohler, avait "pris note" de la plainte déposée contre lui par l'association anticorruption. Mais déjà, la présidence avait rejeté "des soupçons totalement infondés jetés sur lui à l'évidence en raison de ses fonctions".

12h43: Le point à la mi-journée

L’Elysée a indiqué ce matin que son secrétaire général Alexis Kohler avait «pris note» de la plainte déposée contre lui par l’association Anticor, qui repose sur «des soupçons totalement infondés jetés sur lui à l’évidence en raison de ses fonctions». «Cette plainte s’appuie sur des articles de presse de Mediapart qui contiennent de nombreuses et graves erreurs factuelles», selon la présidence.

«Alexis Kohler a toujours tenu sa hiérarchie informée de ses liens personnels avec l’entreprise MSC. Il s’est systématiquement déporté de toutes les décisions ayant trait à cette entreprise et sa hiérarchie informée a naturellement veillé au conflit d’intérêt potentiel. Dans toutes les fonctions qu’il a occupées à l’Agence des participations de l’Etat (APE), à Bercy et à l’Elysée», ajoute-t-elle. «C’est bien volontiers qu’Alexis Kohler communiquera au parquet l’ensemble des documents prouvant sa conduite respectueuse du droit dans toutes les circonstances de son parcours professionnel et mettra ainsi un terme à bref délai aux soupçons totalement infondés jetés sur lui à l’évidence en raison de ses fonctions de secrétaire général de l’Elysée», précise l’Elysée.

Agé de 45 ans, Alexis Kohler est le bras droit d’Emmanuel Macron à l’Elysée depuis l’élection présidentielle de mai 2017. Dans sa plainte déposée vendredi à Paris, et révélée lundi, Anticor dénonce les liens familiaux et professionnels étroits qui existent entre le numéro 2 de l’Elysée et l’armateur italo-suisse MSC, client important de STX France, les chantiers navals de Saint-Nazaire.

L’association reproche à M. Kohler d’avoir accepté de siéger comme représentant de l’Etat au conseil d’administration de STX France à partir de 2010 alors qu’il «ne pouvait ignorer qu’il existait un conflit d’intérêt», l’armateur MSC ayant été fondé et dirigé par les cousins de sa mère.

Le parquet national financier a ouvert une enquête visant Alexis Kohler portant sur des soupçons de conflit d’intérêts entre ses postes dans la fonction publique et ses liens avec l’armateur italo-suisse MSC, a-t-il annoncé dans un communiqué publié lundi en milieu de journée.

11h35: La présidence française a qualifié lundi de "totalement infondées" les accusations portées contre le bras-droit de M. Macron à l'Elysée, Alexis Kohler, visé par une plainte pour "trafic d'influence" et "corruption passive", et objet d'une enquête judiciaire.
L'association anticorruption Anticor dénonce dans sa plainte les liens familiaux et professionnels étroits qui existent entre le secrétaire général de l'Elysée et l'armateur italo-suisse MSC, client important des chantiers navals français de Saint-Nazaire. M. Kohler est visé par une enquête judiciaire dans ce dossier, a indiqué lundi le parquet.

11h13: Le parquet national financer (PNF) vient d'annoncer l'ouverture d'une enquête pour des soupçons de conflit d'intérêt concernant le secrétaire général de l'Élysée, Alexis Kohler.

Plus tôt dans la journée, ce lundi, l'AFP, confirmant une information de RTL et du Monde, annonçait que l'association Anticor avait déposé une plainte pour "prise illégale d'intrêt", "trafic d'influence" et "corruption passive".

08h41: Selon la radio RTL, 'association anticorruption Anticor a déposé plainte pour prise illégale d’intérêts et soupçons de trafic d'influence contre le secrétaire général de la présidence de la République, Alexis Kohler, un proche d'Emmanuel Macron.

Le parquet de Paris doit désormais décider s'il ouvre une enquête préliminaire ou ne retient pas la plainte.

Anticor reproche à Alexis Kohler un "mélange des genres", à savoir un possible conflit d'intérêts entre sa fonction officielle et ses liens familiaux avec l'armateur italo-suisse MSC.

Cette société est impliquée dans de nombreux contrats d'État et présente sur les chantiers de Saint Nazaire. L'Élysée a toujours assuré que le secrétaire général respectait toutes les règles légales, se déportant sur toute question pouvant concerner MSC.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Capri
5/juin/2018 - 01h10

Je pense que l'association Anticor veut marquer le terrain symboliquement, dire qu'elle est là et veille au grain... A. Kohler semble être une personne très "carrée". Pas du genre à se mettre dans une situation délicate.

Portrait de seb2746
4/juin/2018 - 19h58

Cahuzac aussi... il avait le soutient.

Portrait de tobian
4/juin/2018 - 16h59

   "...des liens familiaux étroits..."   des cousins de sa mère, il faut relativiser.