07/05/2018 17:04

Les remises obtenues auprès de prestataires pour la campagne d'Emmanuel Macron sont "acceptables" (Commission des comptes de campagne)

Les remises obtenues auprès de prestataires de services pour la campagne présidentielle d'Emmanuel Macron sont "acceptables" et ne constituent "pas des participations illicites au financement" de cette campagne, a estimé aujourd'hui la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques.

"D'autres candidats ont bénéficié de remises similaires pour l'organisation d'événements publics", a souligné la CNCCFP dans un communiqué, après la révélation par Médiapart de promotions "exceptionnelles" accordées par le champion de l'événementiel GL Events à l'équipe de campagne de M. Macron, élu président le 7 mai 2017.

Selon Mediapart, la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) "a relevé les promotions exceptionnelles, parfois 'd'un pourcentage anormalement élevé'", accordées par le champion de l'événementiel GL Events à l'équipe de campagne de Emmanuel Macron.

D'après le site d'information en ligne, la note de la CNCCFP mentionne une facture pour la location de matériel à l'occasion d'un meeting le 10 décembre 2016, "subitement rabotée de plus de 9.000 euros pour passer de 39.490 euros à 29.663 euros". "D'autres prestations ont aussi été sabrées à coup de -30%, -50%. Parfois même intégralement", affirme Mediapart.

La location de la salle principale de la Mutualité, pour le meeting parisien du 12 juillet 2016, initialement facturée 14.129 euros, aurait ainsi fait l'objet d'une remise de 100%.

GL Events, sollicité par la CNCCFP, a expliqué en octobre que ces "remises [...] correspondent à une négociation commerciale habituelle avec un organisateur d'événements".

L'expert-comptable de la campagne d'Emmanuel Macron a fait écho à cet argument en faisant valoir que ces promotions "sont normales et régulières dans une optique de fidélisation de la clientèle".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Capri
9/mai/2018 - 08h14
J Purdey © a écrit :

Remise de 100 % acceptable ? 

On se moque de qui ? 

Les remises étaient d’un peu plus de 200.000 euros sur un peu plus de 16 millions d’euros de dépenses soit 1,3 %. Je ne vois pas où est le problème. Ce n’est pas parce qu’on va être remboursé avec de l’argent public qu’on ne doit pas chercher à obtenir des remises. Tout bon gestionnaire devrait faire ça.

Portrait de Pawi
8/mai/2018 - 11h01

c'est tout à l'honneur d'un candidat de nous obtenir de telles remises! car au final pas lui qui économise mais bien nous, le pays, l'état qui rembourse et prend en charge ces frais!

alors "acceptable"?! souhaitable pour tous les candidates et candidats, oui! incroyable ça!!!

Portrait de Haz 59
8/mai/2018 - 07h12

Moi j'attend toujours mes fraises tagada! merde! smiley

Portrait de Haz 59
7/mai/2018 - 18h55

et les fraises tagada!? merde!

Portrait de outbackjax
7/mai/2018 - 18h08

Remise de 100% acceptable ?? !!!!! Je le note ! Au prochain contrôle fiscal je ne manquerai pas de faire remarquer au fisc que la somme non déclarée de xxxxx€ est une "remise" de 100% et n'est donc pas taxable... Je sens que mes fournisseurs vont pouvoir me faire de superbes et très onéreux cadeaux !!

Portrait de Wouhpinaise
7/mai/2018 - 18h00
Agosile a écrit :

Interdites par la loi mais acceptables. Cherchez l'erreur

Parfois les textes sont écrits de façon à ce que l'interprétation soit possible. Là, c'en est un exemple.