08/04/2018 08:46

Münster (Allemagne) : Qui est l'homme qui a foncé avec sa voiture sur la terrasse d'un restaurant avant de se suicider ? Vidéo

08h49: Qui est l'homme qui a foncé sur la terrasse d'un restaurant avant de se suicider ?

La police allemande tente dimanche de cerner les motivations du conducteur de la camionnette-bélier qui a foncé, pour une raison encore inconnue, la veille sur une foule en terrasse d'un café avant de se donner la mort. A-t-il voulu se suicider en emportant avec lui d'autres personnes ? A-t-il agi avec des motivations politiques ?

Une chose paraît certaine: le drame survenu au centre-ville de Münster, dans le nord-ouest du pays, n'est pas d'un attentat jihadiste comme celui qui avait ensanglanté Berlin en décembre 2016 lorsqu'un demandeur d'asile tunisien avait foncé sur la foule d'un marché de Noël avec un camion.

"Rien n'indique pour le moment qu'on ait affaire à des motivations islamistes", a déclaré le ministre de l'Intérieur de la région où s'est produit le drame samedi après-midi, Herbert Reul, à une heure où les habitants et touristes se pressaient aux terrasses des cafés et restaurants pour profiter d'une journée ensoleillée. Le conducteur du véhicule-bélier était "un Allemand et non un réfugié comme on le colporte partout", a-t-il ajouté.

Le ministre fédéral de l'Intérieur, Horst Seehofer, doit se rendre dimanche sur les lieux du drame et apporter des précisions sur cette affaire. Une conférence de presse de la police et du parquet devrait aussi se tenir.

Les médias allemands ont identifié le conducteur comme Jens R., âgé d'environ 48 ans, et résidant à Münster même, non loin des lieux où il a projeté son véhicule sur des clients d'un café-restaurant, tuant deux personnes et en blessant 20 autres.

Selon les médias, il souffrait de troubles psychologiques. Une source proche de l'enquête a confirmé à l'AFP qu'il y avait eu "dans le passé plusieurs incidents" avec le conducteur. Toujours selon les médias, l'homme connu pour un passé de petit délinquant et des actes de violences connaissait des difficultés professionnelles. Il avait tenté "il y a peu" de se suicider et avait tout récemment clamé son intention de recommencer, cette fois de manière spectaculaire. Mais il entretenait aussi des liens avec les milieux d'extrême droite, indique la chaîne ZDF.

Et selon l'hebdomadaire Spiegel, les policiers ont saisi un fusil d'assaut à son appartement. L'assaillant s'est suicidé avec une arme à feu peu de temps après les faits "dans son véhicule", tout près du café-restaurant, selon les autorités. 

.

Samedi 7 avril

.

20h59: Le ministre de l'Intérieur de Westphalie-Rhénanie ramène le bilan à deux morts, plus le conducteur, soit un de moins que le bilan communiqué précédemment.

20h55: Le ministre régional de l'Intérieur de Rhénanie-Westphalie Herbert Reul exclut pour le moment la thèse de l'attentat islamiste. Il ajoute que le conducteur est bien un citoyen allemand, comme révélé par la presse.

19h33: Selon le journal allemand Süddeutsche Zeitung, le conducteur de la camionnette serait un Allemand de 49 ans qui souffrait de troubles psychiques. La police serait en train de fouiller sa maison. Selon la chaîne ZDF, il aurat tenté de mettre fin à ses jours récemment.

.

.

18h35: Le point complet sur la situation en direct

Au moins quatre personnes sont mortes samedi après qu'un véhicule a foncé sur la foule à Münster, au nord-ouest de l'Allemagne, a indiqué le ministère de l'Intérieur allemand. Le conducteur fait partie des quatre morts. Il "s'est tué lui-même par balle", avait déclaré auparavant une porte-parole de la police, qui a précisé qu'une trentaine de personnes avaient également été blessées, dont six sont en danger de mort.

Selon l'édition en ligne du Spiegel, les autorités allemandes considèrent à ce stade qu'il s'agit d'un attentat. Mais la police n'a pas confirmé les informations relayées par Der Spiegel. "Pas de spéculations", s'est contentée d'indiquer jusqu'ici sur Twitter la police de Rhénanie du Nord-Westphalie, grand Etat régional industriel dans lequel se trouve Münster. La police a également appelé les habitants de cette ville à éviter le centre pour laisser les secours mener leur opération.

Des images diffusées à la télévision allemande montraient plusieurs véhicules de police et de pompiers stationnés dans le centre de cette ville de plus de 300.000 habitants.

Des policiers, dont l'un lourdement armé, étaient stationnés devant des banderoles de sécurité, selon des images de la chaîne n-tv. La police a également appelé sur Twitter les habitants à éviter le centre pittoresque de cette ville fréquenté par de nombreux cyclistes.

18h06: La situation reste confuse et on ignore s'il s'agit d'une attaque terroriste ou d'un accident. Si les autorités ne se sont pas encore exprimées sur la nature de l'incident, les médias allemands évoquent quant à eux un attentat.

Sur Twitter, la police s'est contentée d'indiquer: «Pas de spéculations», et a appelé les habitants de cette ville à éviter le centre pour laisser les secours mener leur opération. Une intervention de police est en cours et le quartier a été évacué.

Des images diffusées à la télévision allemande montraient plusieurs véhicules de police et de pompiers stationnés dans le centre de cette ville de plus de 300.000 habitants, située dans Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, à 70 kilomètres environ au nord de Dortmund.

18h00: Un nouveau bilan officiel fait état de 4 morts et plusieurs dizaines de blessés. Les 4 morts sont 3 personnes qui étaient à la terrasse d'un café et l'homme qui conduisait qui s'est suicidé.

17h30: Le point sur la situation

Une voiture a foncé dans la foule à Münster en Allemagne, ce samedi 7 avril, faisant plusieurs morts et de nombreux blessés dans le centre-ville, selon la police. Une voiture a foncé dans la foule dans le quartier de Kiepenkerl, dans cette ville de Rhénanie du Nord-Westphalie. Les autorités allemandes considèrent à ce stade qu'il s'agit d'un attentat.

"Le conducteur s'est tué lui-même par balle", a dit à l'AFP une porte-parole de la police, qui a précisé qu'une trentaine de personnes avaient également été blessées, alors que des médias allemands évoquent un attentat.

Sur Twitter, la police s'est contentée d'indiquer: "pas de spéculations", et a appelé les habitants de cette ville à éviter le centre pour laisser les secours mener leur opération. Il semblerait que le véhicule a foncé sur une terrasse de café, en directions des riverains attablés.

.

17h26: Selon l'édition en ligne du Spiegel, les autorités allemandes considèrent à ce stade qu'il s'agit d'un attentat. Le journal indique aussi que les faits se sont déroulés sur la place de Kiepenkerl, où se trouvent plusieurs bars et restaurants.

17h14: Selon plusieurs médias allemands la police privilégie la piste d'un attentat et annonce que le conducteur du véhicule s'est suicidé (AFP)

.

.

17h01: Un premier bilan fait état d'au moins 3 morts et une trentaine de blessés (Médias)

16h58: Selon le Spiegel Online, une voiture a foncé dans un groupe de personnes dans la ville allemande de Münster, tuant plusieurs d'entre eux et en blessant d'autres. Il n'est pas clair, pour l'instant, s'il s'agit d'une attaque volontaire.

16h54: Une voiture a foncé dans la foule à Münster, dans le nord-ouest de l'Allemagne, samedi. Sur son compte Twitter, la police indique que l’événement a fait "des morts et des blessés" et recommande d'éviter la zone.

16h51: Une voiture a foncé dans la foule en Allemagne faisant plusieurs morts (médias locaux)<

Le ministre de l'Intérieur de Westphalie-Rhénanie ramène le bilan à deux morts, plus le conducteur, soit un de moins que le bilan communiqué précédemment.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Djo1
7/avril/2018 - 18h08
J Purdey © a écrit :

Nazi vient de Nationalsozialismus et dans ce mot il y a socialisme donc une politique de gauche. 

Rajouter "extrême droite" est d'une bêtise digne d'un enfant de 6 ans qui n'a pas encore eu histoire à l'école. 

Maintenant dire que c'est un Nazislamiste ça c'est plus cohérent. 

C'est clair que l'ethnophobie, l'homophobie etc dont ils faisaient preuve se rapprochent tellement plus de François Hollande que de Jean-Marie Le pen smiley

 

Quand on joue sur la sémantique, c'est qu'on a plus que ça

 

Portrait de atlantique07
7/avril/2018 - 18h07

Quand on voit cette horreur une fois encore  ,nos petits soucis du quotidien semblent bien dérisoires.........

Portrait de Avalon
7/avril/2018 - 17h59
Eric Grosso a écrit :

Encore un suedois pas sympa !

un musulman qui se suicide , hmmmm   ,il  y  a un truc qui cloche je trouve

Portrait de Eric Grosso
7/avril/2018 - 17h45

Encore un suedois pas sympa !

Portrait de daggy55
7/avril/2018 - 17h41

Avec cette "chance" pour l'europe c'est comme au loto maintenant a qui le tour ???

Portrait de Jejedu69
7/avril/2018 - 17h01 - depuis l'application mobile

Encore un déséquilibré comme d’habitude !!!

Portrait de Djo1
7/avril/2018 - 16h55
Pawï a écrit :

Certainement un suédois ou un enculé de privilégié de cheminot!

Ou un nazi d'extrême droite