26/03/2018 17:08

Meurtre d'une octogénaire juive à Paris: Le parquet retient le caractère antisémite - Deux suspects vont être présentés dans la journée à un juge d'instruction en vue de leur éventuelle mise en examen

Le parquet de Paris a ouvert ce lundi une enquête pour "assassinat" après la mort vendredi d'une octogénaire juive à Paris, retenant le caractère antisémite pour ces faits, a appris l'AFP de source judiciaire. 

Deux suspects vont être présentés dans la journée à un juge d'instruction en vue de leur éventuelle mise en examen (inculpation) notamment pour "assassinat à raison de l'appartenance vraie ou supposée de la victime à une religion et sur personne vulnérable", a-t-on appris de même source. Le parquet a requis leur placement en détention provisoire.

De son côté, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a fait part de son émotion aujourd'hui à Jérusalem après le meurtre de l'octogénaire survivante de la Shoah à Paris, jugeant la piste antisémite "plausible". "J'ai eu un moment d'émotion quand je quittais la visite très émouvante de Yad Vashem (mémorial de la Shoah à Jérusalem, ndlr) et j'ai appris qu'une rescapée de la Shoah avait été assassinée à Paris", a-t-il déclaré au début de son entretien avec le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou.

"On ne peut pas dire à cette heure les raisons qui ont provoqué cet assassinat, mais l'hypothèse d'un crime antisémite est plausible. Cela nous rappelle le caractère fondamental et permanent (du) combat" contre l'antisémitisme, a-t-il ajouté. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de erine.teygype
26/mars/2018 - 20h50

Juste une chose qui a échappé à quelques uns. Elle a été tuée uniquement parce qu'elle était juive.

Portrait de Kylen_chan
26/mars/2018 - 19h03
Muzo28 a écrit :

Quand une personne catholique est assassinée fait on état de sa religion? J'espère cependant que ce crime n'est pas réélement un acte antisémite. 

Souvenez-vous, l'an dernier, une pauvre dame, Sarah Halimi avait été torturée et défenestrée par un Africain musulman. Le caractère anisémite évident n' avait pas été retenu malgré les récits des témoins . On préférait parler d'acte de démence. La famille a dû batailler. On sait maintenant que ce "détail" avait volontairement été étouffé (par les médias aussi) parce que ce meurtre s'était déroulé au moment des élections présidentielles et il ne fallait pas donner des armes à un certain parti politique.  Le caractère antisémite a été reconnu après de longs mois. Bourdin s'était même excusé auprès du frère à la radio.