07/02/2018 13:53

Neige et verglas : Le désarroi et le ras-le-bol des automobilistes et des usagers de la SNCF dans le 12/45 d'M6 ce midi - VIDEO

Le 12/45 d'M6 a filmé le désarroi et l'incompréhension des usagers de la SNCF et des automobilistes. Face aux conditions climatiques, aux retards des transports en commun et aux routes impraticables, ils ont dû prendre sur eux pour ne pas perdre leur sang froid.
Un homme arrivé à la gare découvre stupéfait qu'il n'y a pas de train. "La ligne est coupée dans les deux sens jusqu'à midi. Je vais essayer de reprendre la voiture mais il y a un poids lourd qui est bloqué sur la Nationale 12", a expliqué l'homme. 
Du côté des automobilistes, plusieurs ne cachent pas leur colère. "Chose entendue ce matin, c'est la faute aux poids lourd qui roulent malgré l'interdiction. Ou aux saleuses qui n'ont pas salé, ou pas assez, ou pas assez tôt", explique-t-on dans le reportage. 
Un conducteur, visiblement excédé par la météo, n'a pas même voulu répondre aux questions de M6. Assénant un regard noir à son interlocuteur, il a démarré sa voiture sans crier gare pour échapper aux demandes de celui-ci.

Regardez
.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lucieat
7/février/2018 - 15h56

Les gens étaient  pourtant prévenus, la télé , la radio, tous les médias l'ont fait, dans ces cas là, moi, si je dois prendre ma voiture et même pour tout déplacement en hiver , surtout sur une longue distance, j'ai mon "sac de survie" dans le coffre, avec duvet, oreiller gonflable, une boîte avec des dosettes de café, du thé, des "Royco minute soup'" des gateaux secs et même des croquettes pour mon chien et de l'eau, avec ça, on peut tenir toute la nuit. Je le fais depuis que j'ai vu la même situation en 1995 , j'habitais Besançon à l'époque et les gens sont restés bloqués sur l'autoroute plusieurs jours, ils dormaient dans les écoles, toujours à cause des camions qui se mettaient en travers et surtout les autoroutes qui continuaient de laisser entrer les gens sachant que ça ne circulait plus. Ce n'est pas la première fois, il y a eu plusieurs précédents, dans la vallée du Rhône ou vers Narbonne, mais ça ne leur sert pas de leçon faut croire