28/01/2018 10:15

Gérard Miller se dit injurié par Jean-Michel Aphatie, Véronique Genest et Patrick Besson - Il leur répond!

Ces derniers jours, Gérard Miller a été interpellé par plusieurs personnalités sur Twitter. En décembre dernier, le psychanalyste déclarait, après la nomination de Frédéric de Lanouvelle au poste de porte-parole au ministère de l'Intérieur : "Il a été journaliste pendant 9 ans sur BFM. Voilà, c’est tout. J’aime les infos qui parlent d’elles-mêmes et qu’on peut donner en disant juste : « Sans commentaires »". Ce à quoi a répondu Jean-Michel Aphatie : "Analyse à trois balles d’un psychanalyste à deux balles: un journaliste qui s’appelle de Lanouvelle est programmé pour devenir porte-parole. Celui qui s’appelle Apathie n’a aucun risque. Étonnant, non?".

Puis, à la mi-janvier, alors qu'il était invité des "Grandes Gueules" sur RMC, Gérard Miller a pu découvrir sur son fil Twitter un message de Véronique Genest. "Gérard Miller cofondateur du #MediaDesInsoumis parle de liberté d’expression, traite la première personne qui le contredit de réactionnaire. Ça promet!". Quelques heures plus tard, la comédienne qui incarnait Julie Lescaut a reçu la réponse du chroniqueur de Laurent Ruquier. "Véronique Genest me reproche d’avoir traité un intervenant des Grandes Gueules de réactionnaire. C’était très modéré. Dans ma tête je pensais : « Quel abruti ! »", a-t-il déclaré.

Et d'ajouter : "Et si je disais ce que je pense des propos de Véronique Genest sur les musulmans, ce ne serait pas plus tendre".

Enfin, cette semaine, c'est dans les colonnes du Point que Patrick Besson s'en est pris à lui. Dans son billet, l'écrivain évoque Laurent Ruquier et n'hésite pas à égratigner Gérard Miller, qu'il qualifie de "psy bien-pensant". "Le seul psychanalyste à condamner en public les déviances individuelles qu'il ne soignait pas en privé. C'était la conscience gauche du studio", continue-t-il.

Hier, dans la journée, Gérard Miller a répondu aux différentes critiques sur son compte Twitter. "Le nommé Patrick Besson m’accable d’injures dans Le Point. Jean-Michel Aphatie, puis Véronique Genest, et maintenant cette nouille littéraire de Besson !", lâche-t-il sur le réseau social avant d'ajouter "le niveau de mes contempteurs baisse d’un cran à chaque fois. Je ne peux m’en prendre qu’à moi-même".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de BillClinton
28/janvier/2018 - 23h56

Miller à raison, il est le seul à posséder la vérité, tous les autres sont des abrutis. 

Il n'accepte même pas la contradiction, l'argumentation, je le respectai dans ses années Ruquier, mais là, c'est du grand gâchis.

Portrait de michel92410
28/janvier/2018 - 19h21

Pauvre type ...Il ne connait que la haine comme conseillère ce en quoi il signe bien son statut de bobo gaucho ....

Ce qui réconforte c' est qu 'il s' agit d' une espèce en voie de disparition ....c' est un des derniers reste des soixante huitards.... ce qui me réjoui c' est qu'ils assistent à la décrépitude de leur idéologie . En quelque sorte leur mort intellectuelle .....parti de rien , ils seront arrivés à rien .

Portrait de nnwldx
28/janvier/2018 - 14h54
laurent120 a écrit :

Miller a mille fois raison, Mélenchon a un franc parler qui blesse les bofs lol

par contre macron, vous savez celui qui est bien habillé, qui fait la bise à tout le monde, qui va même jusqu'à faire des selfies et bien ce brave homme n'a pas hésité à piquer 5€ à 8 millions de pauvres dont je fais partie et en même temps donner 3 milliards à des riches qui n'en demandaient pas tant.

J'ai une info pour Macron, il y a des SDF qui arrivent à gagner jusqu'à 15€ dans la journée, va vite les plumer !!

Vous affichez le même mépris que Mélenchon, Miller pour les personnes qui ne pensent pas comme vous.

Vous avez tout le temps le même discours et l'argument unique : Macron président des riches.

Peut être est ce que le parti unique vous manque tant ?

Faire la guerre aux patrons et riches ne fonctionne pas, on a besoin des 2 pour fonctionner.

L'agressivité du discours ne mène à rien, Mélenchon n'a jamais été aussi bon que pendant sa campagne, mais ses vieux démons sont plus fort que lui.

Et oui, je suis un beauf, réac, fasciste, colonialiste, sioniste et tout le discours habituel.

Portrait de nnwldx
28/janvier/2018 - 10h47

Gérard Miller nous explique que Le média n'est pas la voix de Mélenchon et n'est pas un média de propagande de la FI.

Pourtant on retrouve bien cette haine de BFM que l'on retrouve chez les militants de la FI.

Et c'est les insultes à la Mélenchon si jamais on ne partage pas les mêmes avis qu'eux.

 

Portrait de BREIZ Mike
28/janvier/2018 - 10h37

Gérard MILLER, toujours à nous faire la leçon, insupportable!