11/01/2018 18:05

Le député du Front national Gilbert Collard mis en examen pour avoir publié sur Twitter en 2015 les photos d'une victime du groupe Etat islamique

Le député du Front national Gilbert Collard a annoncé ce jeudi sa mise en examen pour avoir publié sur Twitter en 2015, les photos d'une victime du groupe Etat islamique.
"J'ai le plaisir et l'honneur de vous informer que j'ai été mis en examen dans l'affaire du tweet", a-t-il écrit sur le réseau social.

Avant de reprocher au procureur de Nanterre dans les Hauts-de-Seine d'avoir tenu compte de signalements de son message qui seraient selon lui "antérieurs à la date de publication de ce dernier".

Rappelons qu'en septembre dernier, son immunité parlementaire avait été levée pour ces faits.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de J.Purdey
12/janvier/2018 - 05h00
Tophe7892 a écrit :

On a interdit également la diffusion des photos des enfants morts à Barcelone ou à Nice. Pourquoi ? Parce que ces images auraient déclenché un profond sentiment de vengeance contre l'islamisme. Alors que l'image de l'enfant sur la plage donne un sentiment de culpabilité aux citoyens, permettant ainsi de faire entrer des dizaines de milliers de migrants. Tout ceci est de la manipulation d'état, pour orienter l'opinion publique dans une direction.

Vous avez entièrement raison. Je pense que ce modèle français et "européen" est profondément un échec. Ces atteintes à la liberté, toujours plus nombreuses, ne sont que la partie. émergée de l'iceberg. La course à la consommation et l'abrutissement qui l'accompagne complètent à merveille le fiasco.

Cette dictature de la pensée ne s'annonce plus elle est déjà largement installée, bien alimentée par une gauche lâche et aveugle soutenue par les larbins des média.. Elle n'a, comme toutes les dictatures, pas d'avenir durable, mais aura assez de temps pour faire de terribles dégâts non seulement dans les esprits mais aussi dans le mode de vie des Européens. 

Portrait de J.Purdey
11/janvier/2018 - 19h39
.legay a écrit :

Dans quelle république bananière cela se passe t'il ?? ou dans quelle dictature en perdition ???

Dans une république ou le nouveau Napomacron veut interdire les fakenews. Là c'est le début de la nouvelle dictature, celle de la pensée unique dégoulinant un humanisme Bambi. Comme le souligne Toffe7892 on autorise voire même encourage  de montrer un enfant mort (mis en scène car l'enfant a été déplacé avant le cliché) sur une plage mais décider d'interdire de montrer les exactions des terroristes même pour dénoncer.