09/01/2018 14:32

Gilbert Rozon répond pour la première fois aux accusations et annonce qu'il refuse de payer les millions de dollars demandés par les présumés victimes de ses actes

Gilbert Rozon ne veut pas payer les millions de dollars que lui réclame un regroupement de femmes qui affirment avoir été agressées par l’homme d’affaires, a-t-il fait savoir à la cour selon le site canadien TVA. 

C’est la première fois qu’il répond aux allégations portées contre lui, bien que par la voix de ses avocats.

En octobre, il avait publié un bref message, affirmant qu’il était «ébranlé» par les dénonciations contre lui et annonçant qu’il se retirait du Festival Juste pour rire. Le mois suivant, le regroupement Les Courageuses avait intenté ce recours collectif contre l’ancien grand patron de Juste pour rire, qui aurait agressé au moins 20 femmes entre 1982 et 2016.

Il s’agirait toutefois de «la pointe de l’iceberg», selon les avocats, qui croient que d’ici la fin des procédures, «le groupe soit composé de plusieurs dizaines de victimes».

Dans la requête, l’homme d’affaires est qualifié de «prédateur sexuel» qui aurait «profité du silence, de la crainte, de la honte et de l’impossibilité d’agir de ses victimes pour continuer sa prédation». Traumatisme Les Courageuses, dont fait partie la comédienne Patricia Tulasne, réclament des millions $ en dédommagement collectif, mais aussi des montants individuels, selon les séquelles à chaque victime alléguée. Et le regroupement veut que ces dommages punitifs soient «réellement exemplaires».

Ailleurs sur le web

Vos réactions