20/12/2017 20:23

Le CSA inflige une sanction de 1 million d'euros à NRJ suite à des propos "avilissants relatifs au physique d’une femme" tenus dans l'émission de Cauet - NRJ va saisir le Conseil d'Etat contre cette décision

Le CSA a prononcé à l’encontre de la SAS NRJ une sanction pécuniaire d’un montant d'un million d’euros.

Cette sanction fait suite à la diffusion, dans l’émission C’ Cauet, le 9 décembre 2016, d’un canular téléphonique durant lequel les auteurs ont formulé des commentaires avilissants relatifs au physique d’une femme, victime du canular, ainsi que des insultes et des propos dégradants concernant sa vie intime.

Le Conseil a considéré, d’une part, que ces propos méconnaissaient gravement les dispositions de l’article 3-1 de la loi du 30 septembre 1986 qui dispose notamment que le Conseil « assure le respect des droits des femmes dans le domaine de la communication audiovisuelle.

À cette fin, il veille (...) à l’image des femmes qui apparaît dans ces programmes, notamment en luttant contre les stéréotypes, les préjuges sexistes, les images dégradantes, les violences faites aux femmes et les violences commises au sein des couples. Dans ce but, il porte une attention particulière aux programmes des services de communication audiovisuelle destines à l’enfance et à la jeunesse ».

D’autre part, le Conseil a considéré que, la victime du canular ayant été publiquement humiliée et placée dans une situation de détresse et de vulnérabilité manifestes, la diffusion de cette séquence constituait un manquement aux stipulations de l’article 2-6 de la convention du service de radio NRJ du 2 octobre 2012, le caractère prétendument humoristique de la séquence ne pouvant exonérer l’éditeur de sa responsabilité, pas plus que le consentement de la victime à la diffusion de cette séquence.

jeanmarcmorandini.com vous propose de découvrir la réaction d'NRJ:

NRJ a pris connaissance de la sanction infligée par le CSA à la suite de la diffusion d’un canular de Cauet en décembre 2016.
NRJ, qui rappelle que l’animateur a quitté le groupe en juillet 2017 annonce qu’elle forme, conformément à la Loi, un recours devant le Conseil d’Etat contre la sanction d’un million d’euros qu’elle estime injuste et totalement disproportionnée.
NRJ rappelle qu’elle n’a jamais été sanctionnée dans de telles conditions en 36 ans, et qu’elle s’attache à promouvoir, dans ses équipes comme à l’antenne, les valeurs de l’égalité femmes-hommes, du respect d’autrui, de l’acceptation des différences et du vivre ensemble.

Voici la réaction de la société de Cauet à cette amende:

"Il est difficile de commenter une décision du CSA rendue à l’issue d’une procédure dont nous avons été mis à l’écart sans jamais faire valoir nos observations. Cela concerne donc directement NRJ qui, en toute logique, devrait faire appel de cette décision.

« Pour mémoire, il s’agissait d’une auditrice faisant une blague à une proche ; le canular se terminant par un happy end où les deux étaient contentes et riaient du moment » déclare Angélique Payet Secrétaire Générale de BeAware Radio.

Cette séquence enregistrée préalablement, puis diffusée par NRJ, il y a plus d’un an, le 9 novembre 2016, n’a jamais à notre connaissance donné lieu à une plainte, ni même commentaire de la part des intéressées et auditeurs.

Cette même séquence a été rediffusée par NRJ en best of quelques jours plus tard.

 Nous ne sommes pas en l’état, en mesure de faire un quelconque autre commentaire sur cette décision car n’ayant pas été impliqués dans la procédure nous n’avons pas tous les éléments.

Nous espérons que NRJ en fasse appel pour que nous puissions faire valoir nos observations "

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de zig et puce
21/décembre/2017 - 16h35

Cauet est un récidiviste en 1995 il est renvoyé de Fun radio pour avoir comparé les camps de concentration a des colonies de vacances , ce type a quand même un humour très spécial ,si on peut appeler cela de l'humour 

Portrait de Sd03200
21/décembre/2017 - 08h45
viva1 a écrit :

"NRJ rappelle qu’elle n’a jamais été sanctionnée dans de telles conditions en 36 ans"

oui sauf que maintenant tu regardes les jambes d'une femme dans la rue tu vas en taule pour tentative de viol lol

On part en vrille, en psychose, ça fait peur. On ne va pu voir rien faire rien dire sans qu'on pense à notre place ou que ce soit mal  perçu.  L évolution par la régression, est ben elle est belle la société française. 

Portrait de josie2012
21/décembre/2017 - 03h58

on marche sur la tête, cette somme devrait servir pour rénover les écoles des enfants handicapés en France.

Portrait de Jilou1994
20/décembre/2017 - 23h47

"NRJ rappelle ... qu’elle s’attache à promouvoir, dans ses équipes comme à l’antenne, les valeurs ... du respect d’autrui..." 

Bien sûr qu'ils ont à coeur le respect et la bienveillance aussi peut-être en humiliant cette personne ? 

Portrait de DVT
20/décembre/2017 - 21h54

C'est une somme abusée et je me demande ce qu'ils vont faire de cet argent.

Portrait de droopy-59
20/décembre/2017 - 20h58 - depuis l'application mobile

terrifiant tout ca. et apres les feministes osent prétendre qu'elles sont des minoritée sans privilege.

Portrait de fredmanga
20/décembre/2017 - 20h57

le CSA , des gens grassement payés pour de la branlette intellectuelle.

Et sinon il passe où tout le pognon des amendes ?

Portrait de thierry93110
20/décembre/2017 - 20h32

1 ans pour juger ils sont rapide