28/10/2017 08:07

Violences sur sa compagne: Nicolas Douchez, gardien du RC Lens, veut «rétablir la vérité des faits tels qu'ils se sont passés» selon son avocate

08h05: Nicolas Douchez veut «rétablir la vérité des faits tels qu'ils se sont passés», a déclaré son avocate, insistant sur «l'absence de blessures, de coups, de traces de sang» dans le dossier concernant le gardien de Lens, qui sera jugé devant le tribunal correctionnel de Paris pour «violences en état d'ivresse» envers une femme.

«Nous voulons rétablir la vérité des faits tels qu'ils se sont passés, a ainsi assuré Me Caroline Toby en conférence de presse. Il y a eu des constatations policières, une enquête et une confrontation à l'issue desquelles aucune blessure, aucune trace de sang, aucun coup n'a été constaté.»

.

Vendredi 28 octobre 

.

17h08: Nicolas Douchez, le gardien du RC Lens, sera jugé pour "violences en état d'ivresse", selon une source judiciaire à franceinfo. Un procureur devrait lui signifier la date d’un futur procès, en demandant son placement sous contrôle judiciaire. Selon Europe 1, les contours de l’agression se sont précisés ces dernières heures : les traces de sang dans l’appartement seraient principalement celles du sportif, qui se serait blessé en cassant du mobilier – notamment du verre.

Une confrontation a été organisée pendant la garde à vue. La compagne du footballeur a maintenu sa version mais n’a pas souhaité porter plainte, ni être examinée par un médecin. Nicolas Douchez, lui, a fait « profil bas », selon une source proche du dossier, expliquant s’être laissé aller sous l’effet de l’alcool. 

07h22: Le gardien du RC Lens , Nicolas Douchez, a été placé en garde à vue à Paris pour "violences conjugales".

Selon Le Parisien, les policiers ont trouvé "sa compagne nue, en sang, le corps couvert d’hématomes, pleurant, hurlant, au milieu de son appartement dévasté" et ont interpellé le joueur sur les lieux, "énervé, les yeux brillants, sentant fortement l’alcool". En pénétrant dans l’appartement, les forces de l’ordre ont constaté des traces de sang sur le sol de l’entrée. Lors de l’inspection des lieux, ils ont relevé trois tiroirs cassés dans la salle à manger, ainsi que de la vaisselle jonchant le sol et un tabouret renversé.

Lors de son audition, la jeune femme, âgée de 27 ans, a raconté qu’elle était sortie la veille avec Nicolas Douchez, qu’ils avaient bu et qu’il lui avait fait une crise de jalousie. De retour à leur domicile, le gardien du RCL l’aurait saisie par les cheveux et lui aurait cogné à plusieurs reprises la tête contre le mur. 

Nicolas Douchez, 37 ans, s’est engagé en juillet pour trois saisons avec Lens où il est gardien titulaire. Il était auparavant deuxième puis troisième gardien au PSG de 2011 à 2016.

Le Racing Club de Lens "a pris connaissance des faits relayés par la presse et relatifs à la mise en garde à vue de Nicolas Douchez. Le club ne peut pas s’exprimer sur des faits qui, s’ils étaient avérés, se seraient déroulés dans un cadre strictement privé totalement étranger au club", a réagi le RC Lens sur son site internet.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de axl59
29/octobre/2017 - 09h47
KenShiro a écrit :

Mais vous n'avez rien compris. Il est innocent. C'est elle qui s'est jetée sur ses poings et s'est auto savaté la tronche avec les pieds de l’accusé. Lui n'a rien fait, il est paix et amour aussi.

Et puis bon au pire il pourra toujours dire que cette femme avait pris la grosse tête, qu'elle avait un sacré ballon et que par déformation professionnel il a instinctivement shooté et frappé dedans... Une victime du travail ce pauvre Nicolas Douchez en réalité... :|

Le sang retrouvé dans l'appartement est celui de Nicolas Douchez qui s'est blessé en cassant les meubles. La compagne n'est pas sa compagne (une "amie" ),  elle n'a pas demandé de soins et n'a pas porté plainte.  L'affaire ne semble pas aussi évidente que le laissait à penser le premier article.

Portrait de nina83
28/octobre/2017 - 09h26

Sa compagne n'a pas porté plainte.... et ne s'est pas faite examiner non plus : elle va le protéger pour alléger la peine.... c'est classique, elle est totalement manipulée par son mec....

Portrait de nork
28/octobre/2017 - 08h42

Dont acte. C'est le lot de tous les accusés non ? Ca sent la grande avocate, la ténor du barreau

Portrait de Stéphane roi
27/octobre/2017 - 21h26

Un autre joueur pour les mêmes raisons et en plus de l'équipe de France a été condamné récemment sans vague ni sanctions des médias ,pourquoi ?

Portrait de Filoû02
27/octobre/2017 - 17h18

Il ne passera pas entre les mailles du filet ? Si j'ose dire.. 

Portrait de valentine89
27/octobre/2017 - 17h09

en prison directement !

Portrait de nina83
27/octobre/2017 - 17h03

j'espère que la justice fera son boulot.... faut-il encore que sa pauvre victime ose porter plainte.... contre son bourreau ..... il aurait pu la tuer, salopard ! smiley

Portrait de Caramba62
27/octobre/2017 - 11h32

Le club indique qu'il ne peut s'exprimer sur les faits car il s'agit d'une affaire" privée", donc si je comprend bien pas de sanctions au niveau professionnel ? Normal ??

Portrait de djbaxter
27/octobre/2017 - 09h55
Keedz17 a écrit :

Preuve que le fn à tord , l’agression envers les femmes n’est pas un problème de religion mais bien un problème d´homme 

Le sociologue a parlé ! T'as fait de grandes études, merci de nous avoir fait partager ton analyse argumentée de statistiques. On est tous moins cons maintenant. Continue.

Portrait de nork
27/octobre/2017 - 08h51
Keedz17 a écrit :

Preuve que le fn à tord , l’agression envers les femmes n’est pas un problème de religion mais bien un problème d´homme 

Tu connais la religion de Douchez toi ?

Portrait de nork
27/octobre/2017 - 08h51

Inadmissible. J'espère qu'il prendra cher.

Portrait de Keedz17
27/octobre/2017 - 08h34

Preuve que le fn à tord , l’agression envers les femmes n’est pas un problème de religion mais bien un problème d´homme 

Portrait de Filoû02
27/octobre/2017 - 08h21

Tous les trois jours, en France, une femme meurt sous les coups reçus par le mari ou concubin !  Carton rouge pour lui !