26/10/2017 07:29

La ministre de la Culture affirme que le gouvernement ne veut pas revenir sur la baisse des crédits accordés à l'audiovisuel public

La ministre de la Culture Françoise Nyssen a déclaré que le gouvernement n'entendait pas revenir sur la baisse des crédits accordés à l'audiovisuel public et s'est dite en faveur de réformes, notamment de la gouvernance, devant la commission culture du Sénat. "Le gouvernement n'entend pas revenir sur le montant des crédits prévus dans le PLF (projet de lois de finances). Ces crédits sont en baisse pour France Télévisions de 30,8 millions par rapport à 2017, soit environ 1%.

Cela représente un effort réel mais soutenable", a-t-elle indiqué aux sénateurs, précisant que cela ne remettait "aucunement en cause le soutien de l'État". Sur la répartition des économies, elle estime que "la création doit demeurer la priorité et ne doit pas servir de variable d'ajustement", les efforts devront porter sur les "frais de structures" et les "frais de fonctionnement généraux" de France Télé.

Pour l'audiovisuel public, "j'ai fixé 4 impératifs stratégiques : le soutien à la création, une information de référence, la transformation numérique de l'offre et le rayonnement international de la France", a-t-elle ajouté. S'il n'y a pas lieu selon elle de réviser à l'heure actuelle les COM (contrats d'objectifs et de moyens) d'Arte, Radio France, l'Ina et France Médias Monde, "la question de la révision de son COM est posée" pour France Télévisions.

"Nous y travaillerons avec la société", a indiqué la ministre. Au-delà de 2018, "la trajectoire du financement de l'audiovisuel public n'est pas arrêtée", "elle le sera dans le cadre d'une réflexion plus globale sur les missions de l'audiovisuel public", a poursuivi la ministre. "C'est une réforme de fond que nous souhaitons engager", assure la ministre.

Une "réflexion" entre les différents acteurs de l'audiovisuel public, Bercy et le ministère de la Culture est en cours sur une plus grande coopération, à l'instar de franceinfo, dans des domaines comme la culture, les systèmes d'information et l'info locale, a indiqué Mme Nyssen. Elle s'est par ailleurs prononcée en faveur d'un débat sur la gouvernance et le mode de nomination des dirigeants de l'audiovisuel public. "Je sais que certains d'entre vous sont en faveur d'un regroupement (au sein de l'audiovisuel public, ndlr), nous n'écartons aucune piste sur l'avenir, ma position est pragmatique et non dogmatique", a-t-elle dit aux sénateurs.

Ailleurs sur le web

Vos réactions