05/11/2017 13:01

Inquiets, les professionnels du tourisme bretons et normands craignent une baisse de fréquentation des anglais à cause du Brexit

A cause du Brexit, du taux de change défavorable et d'une baisse d'attractivité de la France, les professionnels du tourisme de Bretagne et de Normandie se disent inquiets, malgré une saison estivale satisfaisante. Selon eux, leur première clientèle étrangère, la clientèle anglaise, risquerait de baisser son taux de fréquentation.

Ainsi, une étude a été effectuée par le Comité régional du tourisme de Bretagne s'appuyant sur le ressenti des professionnels. Ils affirment qu'il y a une "forte hausse des touristes allemands et espagnols" tandis que les touristes britanniques font une apparition "timide".

Interrogé par l'AFP, Frédéric Bessonneaud, directeur du complexe touristique du Domaine des Ormes en Ille-et-Vilaine, qui compte 85% de clients britanniques, confirme avoir ressenti une "baisse de consommation en août sur les prestations de loisirs et de restauration", même s'il pense que ses clients "continueront à être fidèles, Brexit ou pas".

Un point de vue confirmé par Bruno Kerdal, président de l'Umih du Morbihan, principal syndicat de l'hôtellerie-restauration, affirmant que "La baisse de la clientèle britannique est peut-être plus marquée cette année".

Les professionnels normands partagent cette inquiétude. Ainsi, 37% des 152 établissements interrogés entre fin septembre et début octobre relèvent une baisse de fréquentation de la part des clients britanniques. Le directeur du CRT de Normandie Jean-Louis Laville avoue à l'AFP que "c'est la première saison que l'on passe sous la psychologie du Brexit mais il faut voir aussi que les touristes aiment la nouveauté et il y a certainement une usure du produit, avec une compétition des territoires et de nouvelles destinations qui voient le jour". 

Un phénomène aussi perçu par une compagnie maritime reliant l'Angleterre à la France, Brittany Ferries, notant une baisse de ses passagers de 5% en un an.

Néanmoins, un événement positif pourrait améliorer la situation de ces professionnels inquiets. En effet, l'ouverture d'une ligne aérienne Lorient-Londres est prévue en juillet 2018.
.

Ailleurs sur le web

Vos réactions