25/09/2017 07:16

Angela Merkel remporte les législatives mais se retrouve affaiblis par le succès historique de la droite nationaliste

Angela Merkel et les conservateurs allemands ont remporté les législatives de dimanche, mais ils se retrouvent affaiblis par le succès historique de la droite nationaliste et la difficulté de trouver des partenaires pour gouverner.

"Séisme électoral", résume le quotidien populaire Bild sur son site internet notant que la CDU-CSU de la chancelière avec 32,9% des voix fait "son plus mauvais score depuis 1949" et la naissance de la République fédérale, que les sociaux-démocrates du SPD (20,8%) "ont obtenu leur plus mauvais résultat de tous les temps", tandis que les nationalistes et populistes de l'AfD (13%) s'imposent comme "troisième force politique" du pays.

Mme Merkel, au pouvoir depuis 12 ans et trois mandats, a reconnu qu'elle avait espéré "un meilleur résultat" et a qualifié l'entrée de l'Alternative pour l'Allemagne (AfD) de "nouveau défi".

Il reviendra à la chancelière pour la quatrième fois de chercher des partenaires pour former le prochain gouvernement. Mais cette quête de majorité a été compliquée dès dimanche soir par le SPD, qui en pleine crise existentielle a décidé de se ressourcer dans l'opposition après quatre ans au gouvernement d'Angela Merkel.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Micheldu17.02
25/septembre/2017 - 09h24

Les turcs en Allemagne ne sont ni intégrés ni encore moins assimilés. L' Allemagne souffre de dénatalité pour ne s' être pas dotée d' une politique en faveur de la natalité autochtone.

Croire que dans les années à venir, en Allemagne, les musulmans actifs vont de bonne volonté, bosser pour faire vivre les vieux allemands retraités....Le système ne tiendra pas longtemps.

Portrait de soly
25/septembre/2017 - 09h02

Les allemands n'ont rien compris à la politique et à la stratégie de Merkel (du moins ceux qui ont voté pour elle).

Après deux guerres contre les allemands, le danger pour les pays d'Europe vient encore des allemands....

Portrait de Laziq
25/septembre/2017 - 08h08
PhunkyBob a écrit :

Attention à ne surtout pas confondre :

- Dirigeant d'un pays d'Europe, en politique depuis 1990, élu 4 fois de suite au plus haut poste : leader charismatique qu'il faut prendre pour modèle. Les Allemands ont de la chance d'avoir Angela.

- Dirigeant d'un pays d'Europe, en politique depuis 1998, elu 4 fois au plus haut poste (mais avec une pause au milieu, imposée par la loi de son pays) : dictateur qui ne laisse pas place à l'opposition et qu'il serait bon de sanctionner. Les Russes n'ont pas de chance d'avoir Vladimir.

 

Grâce à nos journalistes impartiaux et indépendants - que le monde entier nous envie - et nos grands intellectuels - Botul, Attali, Minc, Aziza, Bruel, Arthur, ... -, je ne suis pas prêt de les confondre : je sais qui est du camp du Bien et qui est du camp du Mal.