06/09/2017 08:20

États-Unis : Le Président Donald Trump décide de mettre fin au programme protégeant 800.000 jeunes sans-papiers

L'administration Trump a annoncé qu'elle mettait fin au programme mis en place par Barack Obama mettant des centaines de milliers de jeunes sans-papiers à l'abri d'une expulsion et leur permettant d'étudier et de travailler aux États-Unis.

A compter de ce jour, aucune nouvelle demande ne sera examinée, a indiqué le ministre de la Justice Jeff Sessions. Le sort de ceux qui bénéficient déjà de ce statut, connus sous le nom de "Dreamers", ne sera pas affecté jusqu'au 5 mars 2018, délai de six mois accordé par l'administration pour que le Congrès légifère sur ce thème.

Un compromis au Congrès sur un sujet qui divise Washington depuis des années apparaît cependant loin d'être acquis. Donald Trump ne s'est pas personnellement exprimé sur cette décision qui devrait provoquer une véritable tempête politique à Washington. "Ce n'est pas faire preuve de compassion que de ne pas appliquer les lois sur l'immigration", a martelé Jeff Sessions. "Appliquer la loi permet de sauver des vies et de protéger les communautés et les contribuables", a ajouté le ministre de la Justice.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de PhilRAI
6/septembre/2017 - 08h57

Bravo ! dans un état de droit digne de ce nom on ne peut pas protéger l'illégalité !

Portrait de Lax069
6/septembre/2017 - 08h57 - depuis l'application mobile

Ce qui est le plus dingue dans cette histoire est qu'il y a au depart une loi. Elle n'est pas appliquée comme chez nous souvent et quand quelqu'un décide d'appliquer ce qui a ete vote devient tout d'un coup le méchant de l'histoire. Quelque soit le sujet. Ici on parle d'immigration mais on peut prendre exemple sur d'autres sujets. Ne pas respecter va mener a l'anarchie au final