22/06/2017 15:06

L’agresseur présumé de Nathalie Kosciusko-Morizet livre sa version des faits et nie l'avoir "frappée ou même eu la volonté de frapper"

L’agresseur présumé de Nathalie Kosciusko-Morizet a nié jeudi avoir «frappé ou même eu la volonté de frapper» la candidate LR battue dimanche aux législatives et a déclaré avoir lui été victime de violences de la part de partisans de NKM.

«A aucun moment je n’ai frappé ou même eu la volonté de frapper Mme Kosciusko-Morizet», a martelé lors d’une conférence de presse Vincent Debraize, 55 ans, maire de Champignolles (Eure) accusé d’avoir agressé NKM alors qu’elle distribuait des tracts sur un marché à Paris entre les deux tours des élections législatives. L’altercation avait provoqué la chute et le malaise de la candidate LR qui avait été hospitalisée.

«En revanche, moi j’ai pris des coups», a-t-il expliqué.

Dans un récit très détaillé de plus de trente minutes devant la presse, Vincent Debraize a notamment accusé l’entourage de NKM de l’avoir agressé physiquement lorsqu’il s’éloignait alors que la candidate était évanouie.

Vincent Debraize explique «avoir pris peur» en voyant les partisans de NKM se rapprocher de lui en hurlant «il l’a frappé, il l’a frappé».

Il accuse aussi l’un d’entre eux d’avoir effectué «un salut nazi au-dessus de (sa) tête». L’un des militants LR a ensuite suivi M. Debraize dans le métro, disant au téléphone «venez vite on va l’avoir, il est là», selon lui.

Ce dernier s’est montré «très, très agressif. Les coups pleuvent, il me frappe, j’ai la chemise déchirée, les lunettes cassées (...) je suis sous le choc», a-t-il assuré. Le maire envisage de porter plainte pour coups et blessures.

Sur l’altercation avec NKM, s’il reconnaît l’avoir traitée de «bobo de droite» mais «pas bobo de merde», le maire dit avoir lui-même été insulté par la candidate qui à deux reprises, «camouflant son visage» avec les tracts, lui aurait dit «dégage connard».

«J’ai les tracts à la main, je les jette au sol (...) elle me regarde, pouf, elle tombe», a-t-il raconté.

Le procès de Vincent Debraize a été renvoyé au 11 juillet.

Le suspect qui a demandé un délai pour préparer sa défense, a été placé sous contrôle judiciaire. Il lui est interdit d’entrer en contact avec NKM et de paraître à proximité de son domicile.

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Rimlax
23/juin/2017 - 10h28 - depuis l'application mobile

Soit c'est une comédienne soit une très petite nature.... dans les deux cas elle n'a rien à faire en politique

Portrait de leon48
23/juin/2017 - 08h22 - depuis l'application mobile

Ce monsieur devrait trouver d'autres explications, là c'est énorme ! Il va pas tenir bien longtemps.

Portrait de stefany76
23/juin/2017 - 07h57
angefabie80 a écrit :

et en tant que femme politique elle est censée montrer l exemple et pas faire un cinéma car elle a simulé son malaise pour espérer remporter des votes

"Simulé"... Vous supposez donc que les pompiers ont tous mentis, et que l’hôpital et tous les médecins ont fait aussi de fausses déclarations et  aussi de fausses attestations médicales, etc...

Portrait de stefany76
22/juin/2017 - 21h58

L'agresseur qui devient victime ?

Elles sont ou ses blessures ... surement imaginaires, comme ses lunettes cassées qu'il veut surement se faire rembourser sur le dos de sa victime.

Heureusement qu'il y a des photos, sinon ce monsieur ne se serait même pas dénoncer.

D'ailleurs, s'il n'avait rien fait, il se serait dénoncé le jour même et pas le lendemain.

Par conséquent, ce maire a donc eu tout le temps pour regarder et analyser les infos et les témoignages, et ainsi préparer minutieusement sa version avec son avocat.

En tant qu’élu, ce maire devrait donner l'exemple d'une attitude correcte et non violente, mais c'est tout le contraire qu'il montre depuis le début.

 

Portrait de Pat24
22/juin/2017 - 20h38

Qu'il n'ait pas eu l'intention de la blesser physiquement ni de la faire tomber, cela semble clair.

Plutôt un geste maladroit et intempestif sur le coup de la mauvaise humeur, mais il reste juridiquement responsable des conséquences.

Portrait de Sergioplaya2
22/juin/2017 - 18h43 - depuis l'application mobile

Je pense qu'en faisant la victime elle pensait gagner hélas perdu dans le ....

Portrait de Planète des singes
22/juin/2017 - 18h18
Josefin a écrit :

allons,elle ne sest qd meme pas fracturé le crane pour faire le buzz

Elle ne s'est jamais fracturée le crâne !  Bientôt on va nous dire qu'elle est tétraplégique. Pffff !

Personne ne dit qu'elle n'est pas tombée, mais je suis persuadée qu'ensuite elle en a rajouté une couche pensant que ça pourrait lui servir pour sa campagne. c'est assez dans son style ce genre de choses.

Portrait de Martin17
22/juin/2017 - 18h14 - depuis l'application mobile

Bientôt ça va être lui la victime !!! Il est clair que ce doit être Mme NKM qui a eu des propos et paroles agressives à son égard et qui est tombée en pâmoison dégoûtée qu'il la repousse !!! Ah ah ah

Portrait de Tampouille
22/juin/2017 - 17h08

Ça confirme ce que j'ai pensé au début!!! Du pipeau de la part de nom. ..

Portrait de Houna
22/juin/2017 - 16h59

NKm est dejà toute frêle comme une anorexique pale.

Portrait de nina83
22/juin/2017 - 16h52

Et il ne s'est pas enfuit non plus comme un lâche, non-non, d'ailleurs elle n'est pas tombée, n'a jamais perdu connaissance..... quel gros C.

Portrait de Filoû02
22/juin/2017 - 16h07

Bon après tout nous n'y étions pas !  

Portrait de renelle
22/juin/2017 - 15h53

moi aussi j'ai tendance à croire ce Monsieur , jusqu'au bout elle aura passé son temps à se renier  pour obtenir un poste de macron  elle n'est plus rien et j'ai tendance à penser comme d'autres qu'elle entame une traversée du désert  et j'en suis ravie 

Portrait de Planète des singes
22/juin/2017 - 15h27

j'ai plus tendance à croire ce monsieur que NKM. J'espère que la justice sera en mesure de faire la lumière sur cette affaire, faits à l'appui.