27/03/2017 10:30

Christine Angot revient sur sa passe d'armes avec François Fillon sur France 2: "Je ne regrette rien. Et non, je ne me suis pas énervée"

Quelques jours après son face-à-face plus que tendu avec François Fillon sur France 2, Christine Angot s'exprime dans Libération

A la question de savoir si elle regrette d'y avoir participé, la réponse est claire: "Non".

Et d'expliquer: "Dans ce que j’ai dit, je n’ai rien inventé. C’est ce que les gens ressentent, je le sais. Je voulais mettre des mots sur un état d’esprit. En revanche, je n’ai aucun sens de la repartie. Et j’avais face à moi un professionnel du débat. Le débat, c’est une prise de pouvoir, par la rhétorique, de l’un sur l’autre, une partie de tennis où tout ce qui compte, c’est de marquer des points. Quand il a dit «je constate que vous n’avez pas rendu le bracelet», j’aurais dû répondre «oui, mais je n’ai pas rendu le service» qu’on attendait de moi en échange."

Avant d'ajouter: "Dans la première version de mon texte, je rapportais des propos entendus dans le métro qui étaient très drôles mais pas tendres pour Fillon. Je les ai enlevés parce que justement ç’aurait été ironique et blessant. J’aurais eu les rieurs de mon côté, je ne voulais pas ça."

Christine Angot répond également aux personnes l'accussant d'avoir été agressive: "Moi, agressive ? Ce qui était violent était la situation que je décrivais ! Pas moi. Allez voir les gens quand ils sont devant leur télé ! Ecoutez-les ! J’ai juste fait en sorte que ce qu’on prend pour du silence ne soit pas du vide. Alors que lui, Fillon, quand il est poussé vers son vide, il ne dit rien, il renverse la situation. Quand il est accusé, il accuse Hollande. Il rend les costumes, et hop c’est effacé. Alors beaucoup de gens ont l’impression d’être pris pour des imbéciles. Marine Le Pen s’appuie sur ce sentiment."

"Quand j’ai entendu quelqu’un crier «c’est une honte !», j’ai pensé «ils sont gonflés, elle est de mon côté, la honte ?» Fillon dit «vous me condamnez», je ne le condamne pas, je dis ce qu’on est des millions à ressentir, c’est tout. Combien de messages j’ai reçus qui me disent «vous avez parlé pour nous», et qui ne viennent pas seulement d’artistes, loin de là.", a-t-elle poursuivi.

Et d'affirmer: "Non, je ne me suis pas énervée. Bien sûr que Fillon a le droit à la présomption d’innocence. Mais les journalistes ont le droit d’enquêter et les gens ont le droit de penser. Même si ça le dérange. Ceux qui prétendent que la justice est manipulée, ou que les journalistes sont malhonnêtes, très bien, mais ils ne peuvent pas entrer dans nos têtes. Vu la violence que j’ai reçue ce soir-là sur le plateau, non, je ne me suis pas énervée. Je n’ai pas dit qu’il était malhonnête, j’ai dit que sa parole l’était. On voit, on entend quand ça sonne faux."

"Avec Fillon, on assiste à l’exhibition d’un orgueil, c’est ça qu’on voit. Il parle d’un homme qui s’est suicidé en vrai, Bérégovoy, pour se protéger lui. Bien sûr que c’est légal de dire ça, mais c’est indécent. C’est pourquoi on ne peut pas parler avec quelqu’un comme ça. Il dit «je suis blessé», c’est nous qui sommes blessés !", a-t-elle regretté.

Chritine Angot poursuit: "Les journalistes sont très polis, attentifs à ménager les uns et les autres pour préserver l’objectivité, ou son apparence. Pujadas a posé des questions claires ce soir-là. Mais quand les réponses indécentes arrivent, un journaliste ne peut pas dire «c’est dégoûtant»."

"Contrairement à ce que disent les politiques, les journalistes ne disent pas ce qu’ils ressentent, voilà ce que j’ai voulu dire. Moi, dans cette affaire, j’avais quoi à gagner à part des coups ? J’ai refusé qu’on affiche la couverture de mon dernier livre comme France 2 le proposait, car le sujet n’était pas là, je croyais à ce que je faisais, c’est tout. C’est mon travail de traduire un sentiment collectif, et je crois que ça a soulagé des gens. Si tu sens que ce que tu dis est légitime, il n’y a pas besoin de courage.", a-t-elle conclu.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de stbx00
27/mars/2017 - 13h37
geneva a écrit :

C'est toujours ceux là qui donne des leçons. .. c'est dans l'ADN de la gauche...

Je ne sais pas si c'est dans l'ADN de la gauche mais en tout cas c'était bien dans l'ADN de Fillon, avant ses affaires il en a donné des leçons de probité et à tout le monde (surtout dans son propre camp d'ailleurs).

Portrait de Lapin
27/mars/2017 - 13h29

Il faut féliciter Christine Angot.

Dans notre pays ce n'est pas normal qu'une personne mise en examen pour suspicion de

culpabilité d'enrichissement personnel avec de

l'argent public puisse se présenter à la présidentielle.

Portrait de erine.teygype
27/mars/2017 - 13h04

Je ne sais pas quel âge a cette dame mais elle fait plus penser à une adolescente aux hormones en folie qui s'épanche sur ses douleurs psychologiques.

Oui elle s'est soulagée comme elle dit, donc sentiment vil, inutile et souvent contreproductif, la preuve en a été.

Portrait de MC26
27/mars/2017 - 12h27
loulou pour tous a écrit :

Un lynchage en direct
C etait pathétique pitoyable irrespectueux indigne

Dehors Mme ét ne pensez pas pour les autres çar des millions de français ne pensent pas comme vous

Copine de FILIPETTI ...TVHOLLANDE savait ce qu'elle faisait !!! le buzz ....mais une hystérique n'a jamais été crédible dans l'échange...

Portrait de MC26
27/mars/2017 - 12h24

PAUVRE FEMME....je ne la connaissais pas avant...et je vais l'ignorer après !!!!!!!!!!!!!!

Portrait de valentine89
27/mars/2017 - 12h12

lisez attentivement le programme de Fillon, il est le seul à essayer de redresser le pays - certes, il a quelques problèmes avec l'argent, mais qui est absolument honnête sur cette terre  - son programme est abouti voilà ce qu'il faut juger !

Portrait de atlantique07
27/mars/2017 - 11h59

Son écrit à Libé  est aussi miteux que son oral sur France 2

Portrait de PP13
27/mars/2017 - 11h52 - depuis l'application mobile

tu vas oser voter pour cet escroc?????

Portrait de angel22
27/mars/2017 - 11h26

elle était hystérique  maintenant c'est trop tard de se justifier elle a mal agit,On ne s’énerve pas comme ça c’était un lynchage en direct 

Portrait de Planète des singes
27/mars/2017 - 11h21

Si ne pas être énervée c'est apparaître hystérique à l'écran, je me demande ce que ça doit donner quand elle est vraiment énervée. smiley 

Portrait de loulou pour tous

Un lynchage en direct
C etait pathétique pitoyable irrespectueux indigne

Dehors Mme ét ne pensez pas pour les autres çar des millions de français ne pensent pas comme vous

Portrait de Merlette80
27/mars/2017 - 10h49

Je ne sais toujours pas pour qui voter, en tout cas, pas les extrêmes, je trouve que s'il y a parfois des "bonnes" personnes, le comportement de madame Angot me fait dire que c'est (pour moi) une "mauvaise" ou "méchante" personne.

Portrait de fredoc75019
27/mars/2017 - 10h44 - depuis l'application mobile
Jarod26 a écrit :
on aimerait bien un deuxième round =)

Ca serait faire du mal à calimerofillon, ne lui donnez pas ce luxe

Portrait de hiram
27/mars/2017 - 10h43 - depuis l'application mobile

Elle ne se rend même pas compte qu'elle a aidé Fillon à consolider son électorat qui a la haine de ces bobos intellos de gauche. Elle qui a écrit Les détails de ses ébats avec Doc Gyneco qui vient donner des leçons de dignité tout comme Julien Dray qui a pompé dans la caisse d'SOS RACISME pour s'acheter des montres... y'a vraiment De quoi rire