10/03/2017 15:01

Après avoir tenu des propos jugés machistes à l'occasion de la journée de la femme, le président brésilien Michel Temer tente de rectifier le tir

Au coeur d'une polémique après avoir tenu des propos jugés machistes à l'occasion de la journée de la femme, le président brésilien Michel Temer a tenté de se rattraper. 

Sur Twitter il a lancé un appel "à l'égalité de droits au travail et à la maison".

"Mon gouvernement fera tout son possible pour que les femmes occupent de plus en plus de place dans la société", a-t-il déclaré.

Mercredi, dans un discours, il avait mis en avant une certaine expertise féminine pour observer le changement des prix dans les supermarchés.

"Les femmes participent grandement à l'économie. Personne n'est plus capable qu'une femme de remarquer les variations, par exemple, des prix dans les supermarchés", a-t-il déclaré.

Et d'ajouter: "Personne n'est capable de mieux détecter les éventuelles fluctuations économiques qu'une femme, en observant les variations du budget familial", accompagné de son épouse Marcela, 43 ans plus jeune que lui.

"J'ai la conviction absolue, de par ma formation familiale et ma vie aux côtés de Marcela, de l'importance du rôle de la femme dans le foyer. Si la société va bien, si les enfants grandissent, c'est grâce à l'éducation qu'ils reçoivent à la maison. Ce n'est pas l'homme qui fait ça, mais la femme", a-t-il poursuivi.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Filoû02
10/mars/2017 - 17h07

C'est DSK ? smiley