08/03/2017 16:00

La visibilité des femmes s'améliore dans les médias mais des progrès restent à faire, affirme le CSA

Les femmes sont encore sous-représentées à la télévision et à la radio, ne comptant que pour 38% des personnes à l'antenne, mais ce taux s'est amélioré ces dernières années, relève mardi le rapport annuel du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA).

Comme l'année dernière, le CSA déplore la faible part d'expertes (30%) et d'invitées politiques (32%) à l'antenne.

"Quand on a démarré il y a quelques années, le taux d'expertes tournait autour de 16/20%. Aujourd'hui on est à 30%, ce n'est toujours pas assez mais on peut se réjouir d'avoir avancé grâce aux efforts déployés", a commenté Sylvie Pierre-Brossolette, conseillère au CSA en charge du rapport. Dans son observatoire de la parité dans la presse, la plateforme Pressed relève que parmi les 1.000 personnalités dont la presse a le plus parlé en 2016, il n'y a que 16,8% de femmes, mieux qu'en 2015 mais moins bien qu'en 2014. Selon le rapport du CSA, la télévision (40% dont 32% d'expertes) est globalement meilleure élève que la radio (36% dont 29% d'expertes) mais la part de femmes à l'antenne diminue fortement aux heures de grande écoute: 25% sur la tranche 18-20H00.

Les chaînes du service public se démarquent, avec entre 36 et 56% de femmes à l'antenne, notamment sur France 3 qui a invité 55% d'expertes l'an dernier.

Le CSA, qui publie ce rapport pour la deuxième année consécutive, souligne aussi les progrès de l'émission "C dans l'air", passée de 26% d'expertes en 2014 à 29% en 2016. Bon point aussi pour les chaînes d'information en continu (40% de femmes) qui n'invitent toutefois pas assez d'expertes (23%).

En revanche, Canal+ (30% de femmes dont 28% d'expertes) et TF1 (31% de femmes dont 20% d'expertes) sont à la traîne, note le rapport, tout comme M6 (43% de femmes mais seulement 17% d'expertes). En termes de contenus, le CSA déplore que les programmes "contribuant à la lutte contre les préjugés sexistes et les violences faites aux femmes" ne représentent en moyenne que 3% des diffusions. "Il y a encore beaucoup de stéréotypes dans des émissions de divertissement, des préjugés sexistes, des propos machos", a regretté Sylvie Pierre-Brossolette, préconisant "de plus en plus de programmes non stéréotypés". En matière de droits des femmes, le CSA est intervenu à 8 reprises auprès des chaînes l'an dernier (2 lettres simples, 4 mises en garde, deux mises en demeure) et une procédure de sanction a été engagée contre C8 pour l'émission "Touche pas à mon poste".

Le CSA, qui préconise la mise en place d'objectifs de progression pour chaque chaîne, va s'atteler cette année à un meilleur accès des réalisatrices à la production audiovisuelle et réfléchir à la représentation des femmes dans les clips vidéos. Le Conseil va également veiller à l'image des femmes dans la publicité, une nouvelle mission légale.


Chérie 25 propose une programmation spéciale... par morandini

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Wouhpinaise
8/mars/2017 - 19h07
legay a écrit :

 

Mode ironique ON:

 

Les hommes sont donc scandaleusement sous-représentés au CSA !!!!

 

D'ailleurs quel  choix tordu que ces 7 membres, comment la parité est elle possible avec un chiffre pareil ???

 :)

D'un autre côté, ce n'est pas totalement illogique non plus. Pour qu'une décision soit prise, il est préférable d'avoir un nombre impair de membres, sinon on peut tomber sur une égalité de voix. A moins qu'en cas d'égalité, la voix du Président de l'instance ne soit prépondérante. smiley

Portrait de LaRésistante.
8/mars/2017 - 16h51
legay a écrit :

 

Mode ironique ON:

 

Les hommes sont donc scandaleusement sous-représentés au CSA !!!!

 

D'ailleurs quel  choix tordu que ces 7 membres, comment la parité est elle possible avec un chiffre pareil ???

 :)

smiley

Il y en a peut être une qui est "bi" ?? la septième,elle tranche une fois dans un sens une fois dans l'autre selon l'humeur du moment ..

smiley

Portrait de LaRésistante.
8/mars/2017 - 16h42

La visibilité des femmes s'améliore !!

Normal , les jeunes filles nourries au Mac do ou autres KFC sont de plus en plus grosses!!

Quel gâchis!