06/02/2017 18:16

EN DIRECT - Aulnay - Le Défenseur des droits va lancer une enquête sur la violente interpellation du jeune homme

18h15 : Le Défenseur des droits va lancer une enquête sur la violente interpellation d'un jeune homme

 

DIMANCHE 5 FEVRIER

 

20h48: Un policier mis en examen pour viol et trois autres pour violences volontaires

10h32: Les quatre policiers, au départ accusés de viols en réunion, doivent être présentés "dans la journée" à un juge d'instruction, a ajouté le parquet. Placés samedi en garde à vue, ils nient les accusations.

10h28: Le parquet de Bobigny a annoncé ce matin l'ouverture d'une information judiciaire pour "violences volontaires avec arme par personnes dépositaires de l'autorité publique". 

SAMEDI 4 FEVRIER

 

23h47: Quatre policiers de Seine-Saint-Denis ont été placés en garde à vue à la suite d'une interpellation particulièrement violente, jeudi soir, dans le quartier de la Rose-des-Vents à Aulnay-sous-Bois.

Ils sont soupçonnés de viol en réunion sur un jeune homme de 22 ans, sévèrement blessé en marge de son interpellation.

Selon la mère de la victime il serait "juste sorti apporter une paire de baskets à une copine".

 Arrivé au commissariat, l'interpellé se serait plaint de "saignements à la bouche et à l'anus", explique une source proche du dossier"

Cette nuit, selon le Parisien, des affrontements ont eu lieu dans la cité de la Rose des Vents.

« 80 personnes, encagoulées ou encapuchonnées déambulant dans la cité ont été vues » indique une source proche du dossier.

Précisément où a eu lieu l’interpellation musclée, une voiture a été incendiée.

Dans plusieurs rues des plots en plastiques enflammés ont été projetés.

Un important dispositif de policiers casqués a été déployé dans la cité.

Plusieurs groupes de jeunes, se sont également rassemblés à divers endroits du quartier.

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Le_Colmateur
5/février/2017 - 10h53

Ces quartiers où la loi arrête de s'appliquer à ceux qui y vivent mais reste applicable à la police quand elle y met les pieds

Portrait de ajc21
5/février/2017 - 10h44

perso ce qui me fait douter de la véracité des faits c'est le nom de l'avocat de la victime Me Eric Dupont-Moretti 

Portrait de Keedz17
5/février/2017 - 10h41

Quand des policiers se muent en tortionnaires c'est le signe d'une democratie en péril où la liberté, l'égalité et la fraternité s'arrêtent à une apparence, une origine honte à cette police infecté par l'idéologie fn, qui frappe sans hasard mais avec conviction sur ceux qu'ils on déjà désigné comme coupable. J'espère que les policiers seront condamnés à hauteur de leurs crimes sinon de l'injustice naîtra une haine qui sera difficile à contenir 

Portrait de brems
5/février/2017 - 09h47
DJ sun a écrit :

Que ces violeurs prennent perpétuité.Honte à eux.Du jamais vu!!!!ils font honte à la France et à leur fonction.Une pensée pour la victime qui va devoir se reconstruire  après une épreuve aussi ignoble!!!!!!

T es serieux la ??? Manipulation. Ce mec n a jamais été viole par 4 flics !

Portrait de brems
5/février/2017 - 09h46
Phil84 a écrit :

Franchement on a pas plus gros comme histoire ca en devient ridicule pauvre France

Carrement. Par contre le mec s il a eu des rapports et qu il est d une certaine religion ne prefere peut etre pas que son homosexualite soit connue et préfère prétendre s être fait violer. Il a peut etre été réellement viole mais par une ou des personnes de son quartier...

Portrait de Fakrys
5/février/2017 - 08h36

la rumeur aurait été celle d'une jeune femme violée que ça n'aurait pas dégénéré...