04/02/2017 13:48

L'Académie des César annonce qu'il n'y aura pas de Président du jury en 2017 après le retrait de Roman Polanski

"Il n'y aura pas de président" pour la 42e cérémonie des César, prévue le 24 février, après le retrait de Roman Polanski sous la pression d'associations féministes, a annoncé samedi le président de l'Académie Alain Terzian.

"Le conseil de l'Académie des César a décidé qu'il n'y aurait pas de président. On ne l'a proposé à personne pour des raisons que vous trouverez vite", a déclaré le président de l'Académie des sciences et techniques du cinéma, organisatrice des César, faisant référence au retrait du réalisateur franco-polonais de 83 ans, poursuivi aux Etats-Unis pour un viol présumé commis il y a 40 ans.

Face à la polémique qui ne cessait d'enfler, Roman Polanski a préféré renoncer à présider le 24 février prochain la 42e cérémonie des César.

Le réalisateur du Pianiste «a décidé de ne pas donner suite à l'invitation» des organisateurs, précise le communiqué de son avocat. Cette polémique que le metteur en scène franco-polonais juge «injustifiée», ajoute le texte, l'a «profondément attristé et atteint let sa famille».

Le choix de l'Académie des César, la semaine dernière, du réalisateur de 83 ans, accusé de viol en 1977 aux États-Unis, a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux qui appelaient au boycott et auprès des associations féministes. Même la ministre des Droits des Femmes Laurence Rossignol avait protesté.

Agé de 83 ans, le réalisateur franco-polonais ne compte plus les prix reçus dans les grands festivals, mais il y a également cette affaire jamais vraiment réglée.

C’était en 1977, Polanski était alors âgé de 43 ans : Samantha Geimer, 13 ans, l’avait accusé de l’avoir ­droguée puis violée, à l’issue d’une séance de photos.

Incarcéré pendant 47 jours, Roman Polanski avait été libéré sous caution, avant de s’enfuir des Etats-Unis quelques années plus tard, en 1978. Depuis lors, la justice américaine n’a cessé de le poursuivre.

Entre-temps, Samantha Geimer a renoncé à ses poursuites judiciaires – un accord financier a été conclu avec le cinéaste. En août 2014, à cause de cette même affaire, sous le coup d’un mandat d’arrêt international, le réalisateur avait dû renoncer à se rendre au festival de Locarno, où il devait recevoir un prix pour l’ensemble de sa carrière.



.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de deuns
5/février/2017 - 08h52
L'insoumis-e a écrit :

Soutien total absolu à Roman Polanski, la diabolisation dont il est victime est indigne.

Certains paient pour aller dans des soirées spéciales  se faire fouetter, malmener les organes génitaux....

Vous venez sur ce forum pour vous faire démonter gratuitement, vous êtes un masochiste doublé d'un radin.

Portrait de robertardnas
4/février/2017 - 18h08

Mais qui a eu l'idée de cette présidence...FAUT L'ENFERMER ce mec

Portrait de kaboom2000
4/février/2017 - 17h57

Le message est clair, le cinéma français soutient le viol.

 

Belle mentalité

Portrait de JP67
4/février/2017 - 17h44

faudrait qu'il vienne le polanski, on lui offre un césar d'honneur

et on lui met dans le c..

Portrait de legaulois2009
4/février/2017 - 16h20

il peuvent même carrément les supprimer leurs césar on s'en fous royalement

Portrait de Laziq
4/février/2017 - 16h15

Règle n°1 : ne jamais contrarier la (((communauté))).

Portrait de L'insoumis-e
4/février/2017 - 16h11
oiseaubleu a écrit :

Comment peut t on soutenir un tel individu qui est coupable d'un viol sur une enfant de 13 ans? viol qu'il a lui-même reconnu! Et ne parlez pas de prescription car pour la victime cela n'existe pas ,le traumatisme est à vie!

 

À d'autres ! On parle d'une affaire qui a eu lieu il y a 50 ans, à une époque où les faits de ce type étaient la norme, et qui a déjà été soldée. Alors votre bigoterie à deux balles, vous savez où vous pouvez vous la mettre !

Portrait de ajc21
4/février/2017 - 15h34

l’académie n'a pas choisit un autre Président, et bien le truc que je vois arriver moi, c'est que  le jour J, au début de la cérémonie Polanski arrivera pour présider la cérémonie, et une fois le truc terminer, la polémique ne servira plus à rien

Portrait de Filoû02
4/février/2017 - 15h05

Rien à fiche des cesars .. 

Portrait de oiseaubleu
4/février/2017 - 15h03
L'insoumis-e a écrit :

Soutien total absolu à Roman Polanski, la diabolisation dont il est victime est indigne.

Comment peut t on soutenir un tel individu qui est coupable d'un viol sur une enfant de 13 ans? viol qu'il a lui-même reconnu! Et ne parlez pas de prescription car pour la victime cela n'existe pas ,le traumatisme est à vie!

Portrait de deuns
4/février/2017 - 14h46
L'insoumis-e a écrit :

Soutien total absolu à Roman Polanski, la diabolisation dont il est victime est indigne.

Si  votre fille  s'était fait ouvrir la pastille par ce fumier pas sur que vous auriez eu ce jugement. A moins que ce genre de pratique fasse partie de votre culture.

Portrait de Footix
4/février/2017 - 14h22

En 77 il ne s'était pas retiré.

Portrait de L'insoumis-e
4/février/2017 - 14h19

Soutien total absolu à Roman Polanski, la diabolisation dont il est victime est indigne.

Portrait de Térisa
4/février/2017 - 14h14

Et le Cesar du meilleur acteur est attribué à Marc Dutroux.

Ok........je sors.