01/02/2017 19:19

L’Amour est dans le pré : Après le suicide de Jean-Pierre, sa soeur lance un appel au secours au ministre de l’Agriculture

Jean-Pierre Le Guelvout, participant de la saison 5 de L’amour est dans le pré en 2010, s’est donné la mort en décembre dernier.

Sa soeur a écrit une lettre ouverte, publiée sur le site Wikiagri, au ministre de l'agriculture dans laquelle elle revient sur les difficultés rencontrées par l'agriculteur, ce qui l'aurait mené au suicide. 

Déjà, au lendemain de l'annonce de son décès, Virginie Matéo, la productrice de l'émission, avait tenu à réagir et avait évoqué ses soucis financiers. (Les détails ICI)

Jeanmarcmorandini.com vous propose de lire des extraits de la lettre où Marie Le Guelvout  demande par la même occasion de l'aide pour que le frère du défunt, qui a repris la ferme, puisse continuer son métier.

"Je me permets de venir vers vous suite au suicide de mon frère Jean-Pierre Le Guelvout le 15 décembre dernier. Il était agriculteur à Moréac dans le Morbihan. (...)

Depuis la fin des quotas laitiers, soit environ deux ans, comme beaucoup d'agriculteurs, leur revenu n’a cessé de diminuer avec un cours de la tonne de lait passée de 350 euros la tonne rémunérée à seulement 250 euros et un coût de production dans leur cas à 340 euros…

Tout le monde comprendra que l’on ne peut pas durer bien longtemps ainsi.

Il s est donc normalement passé qu'ils ont épuisé toutes leurs ressources : épargne disponible , y compris l'épargne reçue en héritage, suppression des autorisations de découvert bancaire, refus de refinancement des crédits par leur deux banques.

Le découragement a commencé à s'installer chez eux, l'isolement, la honte de parler de leurs problèmes.

La culture paysanne c’est d'être très fort, ne rien montrer de ses faiblesses. Et voilà le 15 décembre dernier, Jean-Pierre ne voyant plus d’issues a choisi de mettre fin à sa vie avec l’arme à feu de son frère chasseur : une balle en plein cœur…

Hélas, derrière lui, il y a son frère André, lui aussi passionné par son métier mais discret, très discret : il refuse d être affiché, de se mettre en avant devant la presse et je le respecte pour cela…

Son plus grand souhait est de pouvoir continuer son métier jusqu’ à sa retraite ; il va avoir 52 ans le 9 février prochain.

Alors aujourd'hui, si moi ,sa sœur, Marie, je viens vers vous, c'est pour que vous nous veniez en aide pour qu’André puisse finir sa carrière dans la paix. Alors je souhaiterais vous rencontrer afin d'échanger simplement, sereinement sur la façon dont André pourrait y arriver."

 

 

 

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de thierry_70
17/février/2017 - 00h21
Ld59 a écrit :

Voilà le résultat de l'Europe agricole,li y'a ceux qui croule sur les dettes et d'autre qui survive à cause de la concurrence déloyal et des prix bas,moi mon beau-père était petit agriculteur dans les années 70 et il vivait bien! Et déjà il disait les futures agriculteurs vont droit dans le mur!!! (En cause les technocrates européen qui ne connaisse rien,disait-il)

Deux poids deux mesure
Portrait de thierry_70
17/février/2017 - 00h20
Caramella a écrit :
C'est une perte de temps
L'espoir fait vivre (sans jeu de mot)
Portrait de thierry_70
17/février/2017 - 00h20
Je plains cette femme
Portrait de Caramella
2/février/2017 - 11h00
C'est une perte de temps
Portrait de MImide57
2/février/2017 - 01h43

Ne serait il pas normal que ce soient d'abord d'autres agriculteurs qui eux gagnent tres bien leur vie car ils ont fait les bons choix de les aider en premier par solidarite?pas forcement financierement d'ailleurs...

Quand on regarde l'emission on voit la difference de niveau de vie selon le choix professionnel qu'ont fait les differents participants...