13/11/2016 11:16

Attentats du 13 novembre: Le discours très émouvant du fils de Manuel Dias, tué au Stade de France - Regardez

Un an, jour pour jour, après les attaques du 13 novembre, François Hollande a ouvert dimanche les commémorations des attentats les plus meurtriers qu'ait connus le pays en dévoilant une première plaque au Stade de France, à Saint-Denis.

Avant de faire le même geste sur les sites parisiens des attentats qui ont fait 130 morts, le chef de l'Etat, accompagné du Premier ministre Manuel Valls, de ministres et d'élus, a dévoilé à 9H00 la première plaque. Devant la porte D du stade, là où était tombée la première victime des tueurs du groupe jihadiste Etat islamique (EI).

"A la mémoire de Manuel Dias et en respect aux nombreux blessés et victimes du terrorisme sur ce lieu le soir du 13 novembre 2015. Manuel Dias 28.4.1952-13.11.2015", est-il inscrit.

Après une minute de silence et le dépôt d'une gerbe, le fils de la victime a lu un texte très personnel sur son père, en forme d'hymne à la tolérance. "Nous devons nous efforcer de combattre la stigmatisation et la division; l'intégration est la solution", a-t-il dit notamment.

"Je dinais au restaurant lorsque l’écran de télévision au fond de la salle affiche soudainement un bandeau : explosion au stade de France : un mort". , a-t-il déclaré.

Et d'ajouter: "On se dit tout d'abord qu'il est impossible de continuer à vivre, et puis comme tout le monde on s'habitue".

Mais "comment ne pas se nourrir de ressentiment, ni de haine ? Comment devenir un pays libre sous la menace d'une nouvelle attaque ? Ces questions, je me les pose tous les jours".

Des réponses qu'il trouve en pensant au parcours de son père, portugais d'origine, qui est arrivé en France à l'âge de 18 ans pour fuir la dictature. "Il a commencé à travailler en usine. Il m'a un jour raconté qu'en entrant dans cette chaîne de montage, il s'est juré d'offrir à ses enfants les grandes études" qu'il n'a pu faire.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Steph38
27/novembre/2016 - 00h22
globo75 a écrit :

Faut se calmer avec les commémorations...ils y a les politiques qui hurlent avec les loups pour ramasser des voix...et les médias qui en font des tonnes pour faire de l'audience...pathétique!!! :X

Ce n'est pas prêt de se calmer
Portrait de Steph38
27/novembre/2016 - 00h22
Filoû02 a écrit :

il fut un temps où plutôt une époque où l'on a tous cohabité ensemble sans aucune difficultée majeur !  Année 70/80 début 90 ! 

Ce fut le bon vieux temps
Portrait de Steph38
27/novembre/2016 - 00h22
Bon courage à lui