08/11/2016 07:29

Congo: La coupure du signal de la radio française RFI à Kinshasa depuis samedi "n'est pas acceptable"

La coupure du signal de la radio française RFI à Kinshasa depuis samedi "n'est pas acceptable", a estimé la secrétaire générale de la Francophonie Michaëlle Jean, dans un entretien  à New York.

Elle a demandé au gouvernement congolais de revenir sur cette mesure "au nom de la liberté d'expression et de presse".

"Quand on installe une espèce de silence forcé, ce n'est pas acceptable", a-t-elle relevé, soulignant que cela "envoie un mauvais signal".

Dans le climat politique tendu en République démocratique du Congo, il faut "arriver à un consensus national", a expliqué Mme Jean.

Or "ce n'est pas en brouillant les ondes de certaines radios qu'on peut arriver à s'assurer d'un climat apaisé".

Le signal de RFI, l'une des stations les plus écoutées en RDC, a été coupé samedi au moment où l'opposition réunie autour d'Etienne Tshisekedi, opposant historique dans le pays, projetait d'organiser un meeting populaire.

Sa diffusion est souvent coupée depuis deux ans les jours de manifestation contre le président congolais Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001, et auquel la Constitution interdit de se représenter.

Radio Okapi, la radio de l'ONU en RDC, est elle aussi brouillée depuis samedi.

La manifestation interdite samedi avait pour but de rappeler à M. Kabila que son mandat se termine le 20 décembre. L'opposition le soupçonne de vouloir se maintenir au pouvoir.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de pistouille
21/novembre/2016 - 04h52
On ne va pas s'en plaindre