03/09/2016 10:02

Des dizaines de YouTubeurs accusent la plateforme de censure et d'être privés de revenus publicitaires

Des dizaines de youtubeurs ont critiqué la plateforme de Google, qui les prive des revenus de publicité sur certaines vidéos au langage grossier ou au contenu à caractère sexuel ou sujet à polémique, certains accusant le géant américain de censure.

"Certaines de mes vidéos ne seront plus monétisées sur Youtube, car j'y parle de façon grossière", s'est plaint le youtubeur américain Philip DeFranco dans une vidéo vue plus de 3 millions de fois depuis mardi, dénonçant "une forme de censure".

Youtube permet aux vidéastes de gagner de l'argent en leur reversant une partie des revenus de la publicité.

Mais la plateforme précise dans ses conditions d'utilisation que ces contenus doivent être "destinés à tous les publics" et acceptables par tous les annonceurs.

Sont notamment exclus les contenus "comportant un langage inapproprié", "à caractère sexuel", ou encore "traitant de sujets et d'événements controversés ou sensibles, tels qu'une guerre, un conflit politique, une catastrophe naturelle ou une tragédie".

Moins de 1% des contenus produits par ces vidéastes seraient concernés, selon Youtube. La plateforme n'a pas modifié ces conditions, mais a récemment clarifié le système qui prévient les vidéastes si une de leurs vidéos n'est plus monétisée, a précisé un porte-parole de Youtube .

La procédure qui leur permet de faire appel a également été simplifiée.

Le youtubeur français Doc Seven (1,1 million d'abonnés) s'est étonné jeudi sur Twitter de voir une de ses vidéos privée de monétisation parce qu'elle parlait de la guerre du Golfe.

Après appel auprès de Youtube, la vidéo a retrouvé son statut normal.

"Youtube est apparemment devenu un espace contrôlé où tous les propos politiques, ou sujets controversés qui pourraient énerver des gens, sont dénoncés", a regretté le duo américain ETC dans une vidéo postée sur Youtube, avant de voir toutes ses vidéos re-monétisées.

"Youtube se rapproche de plus en plus du modèle de la télévision.

Ce genre de censure va faire du mal à certains", a conclu le jeune youtubeur français Farod dans une vidéo publiée jeudi.

Plus de trois millions d'Européens touchaient des revenus sur leurs vidéos fin 2015, selon la plateforme.

.


Des centaines de fans Irlandais chantent une... par morandini

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Eclipse
4/septembre/2016 - 06h03
Heureusement que c'est devenu un espace contrôlé sinon ça serait l'anarchie
Portrait de Bernard Buvard8
3/septembre/2016 - 15h56
tobb a écrit :

En réfléchissant un tout petit peu tu aurais peut-être eu l'intelligence de te dire qu'ils n'ont pas adhéré à CETTE charte et qu'elle a été changée plusieurs fois depuis la création de certaines chaînes. YouTube change régulièrement les règles, que ce soit sur les droits d'auteur ou autre.

En réfléchissant un tout petit peu, tu aurais surement eu l'intelligence de vérifier que chaque changement de CGU est soumis à validation de l'utilisateur (ce qui, dans 95% des cas est fait sans en lire le contenu).

 

Rien ne les empêche d'aller dans une autre boutique vendre leurs "créations" s'ils s'estiment lésés; mais ils ne le font pas car malgré ces polémiques, Youtube reste le meilleur payeur du fait de son énorme audience...

Portrait de seb2746
3/septembre/2016 - 12h37

C'est un grand n'importe quoi cette politique.Si tu fais une vidéo d'un jeu vidéo comme un Call of Duty sur un niveau dans un pays particulier MAIS qu'un gars de ce pays SIGNALE que ça le perturbe alors tu gagnes 0.

De plus, il suffit JUSTE que qqun se plaigne pour N'IMPORTE quoi (la tapisserie, une nappe, un t-shirt blanc car t'aime pas le blanc ) et tu perds les revenus.C'est là ou la dérive est énorme, des youtubeurs à +40 millions de followers se retrouvent sans revenus car 1 seule personne n'aime pas une truc sur une vidéo...

Portrait de Kahbby
3/septembre/2016 - 11h02

Curieux si tu penses "bien"  tu as droit au chocolat

Si tu penses "mal" pas de chocolat 

Mais dans les deux cas Google a droit au chocolat  et paradoxalement davantage dans le second cas !  Rusé Google !

Portrait de Fakrys
3/septembre/2016 - 10h27

quand on voit que youtube laisse des vidéo injurieuses relevant du harcèlement, contre des gens pas des choses ou cause: là il y a un problème!

il faudrait qu'il y ait de la censure et ce n'est pas la cas!

les extrêmes y font leur propagande raciste, homophobe, antisémite et aussi anti telle ou tel!

manquerait plus que ça leur rapporte en plus aussi là!!!

au nom de la démocratie on ne peut pas tout autoriser en particulier les non démocrates, les anti démocrates, les terroristes, les pédophiles et autres horreurs!!!

Portrait de Bernard Buvard8
3/septembre/2016 - 10h16

Bien fait pour eux... Ils ont adhéré à une charte qu'ils ne respectent pas, il n'y a pas de raison qu'ils soient rémunérés... Et ça ne peut en aucun cas être taxé de censure, puisque leurs vidéos sont visibles par public averti...