23/08/2016 07:03

Bilan: Bonnes audiences pour France Télévisions et Canal+ lors des JO de Rio 2016 mais pas de record

e groupe France Télévisions a réalisé pendant les Jeux Olympiques de Rio une part d'audience moyenne de près de 35%, un score inférieur à celui des JO de Londres (42,6%) mais qui reste élevé malgré le décalage horaire.

Sur les 16 jours de compétition, plus de 40 millions de Français ont regardé au moins 15 minutes les épreuves olympiques, qui ont totalisé 700 heures d'antenne, a annoncé France Télévisions lundi dans un communiqué.

Le groupe avait plus que doublé son dispositif par rapport à Londres, retransmettant les épreuves sur France 2, France 3, France 4 et France Ô. Sur la période, France 2 a réalisé une moyenne de 16,9% d'audience en journée et s'est placée première chaîne nationale sur la tranche horaire 14-20H.France 3 a atteint 11,5% d'audience moyenne et France 4 2,1%. France Ô a battu son record historique avec une audience moyenne de 1,5% (+90% comparé à ses scores habituels durant la saison).

Dans l'ensemble, le groupe a enregistré une progression de 22% par rapport à ses scores habituels.

Le groupe Canal+, qui codiffusait la compétition, a globalement réalisé ses deux meilleures semaines historiques: les trois chaînes Canal+, Canal+ Sport et Canal+Rio2016 ont progressé de 80% en moyenne par rapport à un mois d'août traditionnel, a annoncé le groupe lundi. Canal+ a rassemblé jusqu'à 1,2 million d'abonnés sur la finale victorieuse de Teddy Riner ou encore 850.000 abonnés devant la demi-finale des handballeurs français.

Côté France Télévisions, 6,2 millions de téléspectateurs ont suivi la médaille d'or de Teddy Riner sur France 3, un pic d'audience également atteint pendant la finale de handball masculin France/Danemark.

Sur le web, les vidéos mises en ligne sur les plateformes du groupe Canal ont généré plus de 43,5 millions de vues, tandis que celles mises en ligne sur les sites et applications de France Télévisions ont généré 150 millions de vues, soit six fois plus qu'aux JO de Londres.

Ailleurs sur le web

Vos réactions