16/05/2016 15:27

USA: Les dépenses de spots publicitaires pour la présidentielle ont explosé

Les dépenses en spots publicitaires télévisés pour la campagne présidentielle américaine de cette année ont plus que triplé par rapport à celle de 2012, qui n'était qu'une campagne de réélection pour les démocrates, indique un rapport du Wesleyan Media Project.

Les équipes de campagne et des groupes partisans externes des partis républicain et démocrate ont dépensé 408 millions de dollars pour 480.000 spots depuis janvier 2015, contre 120 millions de dollars et quelque 220.000 spots à ce stade de l'élection en 2012.

Cela représente plus du double (+122%) en ce qui concerne le nombre de spots.

Pour cette période allant du 1er janvier 2015 au 8 mai dernier, les républicains ont dépensé plus que les démocrates (270 millions, contre 138 millions).

Leurs dépenses atteignaient respectivement 103 millions et 15,56 millions, à la même époque de la campagne 2012.

Les démocrates ont ainsi retrouvé en 2016 peu ou prou les niveaux d'il y a huit ans (140,67 millions de dollars, 247.920 spots), lorsque Barack Obama s'est imposé la première fois.

Le camp républicain avait déboursé 57,67 millions de dollars, pour 79.797 spots. Cette année, les démocrates ont diffusé 232.167 spots et les républicains 249.327.

Dix-sept candidats ont pris part aux primaires républicaines contre cinq chez les démocrates.

De tous ces candidats, c'est le sénateur du Vermont Bernie Sanders qui a eu le plus de spots (près de 125.000), suivi par sa rivale aux primaires démocrates Hillary Clinton (105.000).

Côté démocrate, 98% des dépenses ont été effectuées par les équipes de campagne.

En revanche, chez les républicains, 76% ont émané de groupes externes dont beaucoup de "Super Pacs", ces comités d'action politique qui soutiennent les candidats, détaille le rapport .

"Les candidats ayant bénéficié du plus grand nombre de publicités, ne sont pas forcément ceux qui s'en sont le mieux tirés dans la course", remarque Travis Ridout, co-directeur de Wesleyan Media Project. "Trump a été capable de devenir le candidat probable (à l'investiture) du parti républicain tout en étant moins exposé par la publicité.

L'une des explications est sa capacité extraordinaire à attirer gratuitement les médias", précise-t-il dans un communiqué.

Le milliardaire, qui auto-finance quasiment sa campagne, se place en sixième position en termes de dépenses publicitaires, derrière ses rivaux Marco Rubio, Ted Cruz et Jeb Bush.

Les publicités "anti-Trump" ont aussi été comptabilisées: 17.702 spots visant à miner sa campagne ont été diffusés.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Caramella
17/mai/2016 - 10h53
Rien d'étonnant aux USA