28/04/2016 12:51

Fonds de soutien aux intermittents: L'Etat participera à hauteur de 90 millions

L’accord trouvé par les organisations de salariés et d’employeurs sur le régime d’assurance chômage des intermittents, qui occupent toujours plusieurs théâtres, doit encore recevoir le feu vert des partenaires sociaux au sein de l’Unedic, qui gère l’assurance chômage.

Cet accord, qui est une première dans le secteur, comporte «des avancées importantes», selon la CGT Spectacle (majoritaire). Mais il ne respecte pas la lettre de cadrage financier signée par le Medef, la CFDT, la CFTC et la CFE-CGC (mais pas par la CGT). Ce cadrage impose au régime des intermittents un effort global de 185 millions d’euros d’économies par an d’ici à 2018.

En cas de blocage à l’Unedic, l’Etat pourrait reprendre la main sur le dossier, une option que les intermittents redoutent, car elle ouvrirait a voie à une «caisse autonome», hors de la solidarité interprofessionnelle.

La ministre de la Culture, Audrey Azoulay, qui a qualifié l’accord d'«historique», a demandé jeudi aux intermittents à cesser les occupations de salles de spectacle mais la CGT spectacles (majoritaire) a appelé à ce que «la mobilisation continue sous toutes ses formes» jusqu’à sa signature.

Les intermittents poursuivaient jeudi matin leur mouvement de protestation en occupant des théâtres à Paris, dont ceux de l’Odéon et de la Comédie-Française, et dans plusieurs grandes villes comme Strasbourg, Bordeaux, Lille, Montpellier, sans perturber forcément les spectacles.

Le Premier ministre Manuel Valls s’est félicité de l’accord et a confirmé la mise en place du «fonds de soutien à l’emploi» pour les intermittents du spectacle. L’Etat mettra 90 millions d’euros dans ce fonds. En revanche sur l’éventuelle compensation du régime d’assurance chômage, «la question reste en suspens», a précisé Matignon.

Selon une source patronale du spectacle, l’accord est «acceptable pour les parties» (...) avec de nettes améliorations pour la protection des travailleurs avec des efforts réciproques (...) Il prévoit une hausse des cotisations patronales et aussi un effort côté salariés».

Soulignant également qu’il «y avait eu des efforts de tous les côtés», Jean-Patrick Gilles, médiateur du conflit des intermittents en 2014, a estimé que le Medef et la CFDT devaient «reconnaître le choix» des organisations de salariés et d’employeurs du secteur.

«Selon la loi, s’il y a un accord, il s’applique, a ajouté l’élu socialiste, pour autant qu’il rentre dans le cadrage financier». «Tout le débat dans les heures qui viennent est de savoir s’il rentre dans ce cadrage», a-t-il expliqué.


Festival de Cannes: Des intermittents du... par morandini

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Langue de p..este
28/avril/2016 - 21h25

Pff toujours pour les memes ..quand je bosse que ça défile avec des panneaux " vis ma vie d'intermittents qui gagnent 2000 euros" et bien moi j'aimerais bien avoir cette somme ....

Portrait de Nunu
28/avril/2016 - 19h11

Hollande a encore décidé de prendre aux Français qui bossent pour donner à ceux qui ne branlent rien!  Il va falloir que ça s'arrête. C'est peut être l'Arabie qui finance ceux que l'on appellent des artistes.

Portrait de Pirate 92
28/avril/2016 - 16h51
jp91 a écrit :

encore un qui ne sait pas  et qui écrit des conneries ! tu crois  que le reste de l'année ils ne foutent rein ! LOL , si c'était le cas ils n'auraient pas leurs heures !  de plus sache qu'outre le travail effectif que le spectateur voit et qui est rémunéré, tout le reste de l'est pas,  écriture , répétition etc etc  ça représente des heures et des heures , un artiste  bosse bien plus que 8 h par jour et ne compte pas  ses heures du reste si c’est si facile que ça , je te suggère de faire ce métier !

Le débat compliqué est de savoir si chaque intermittent artiste a le talent pour revendiquer le statut d'artiste. Qui décide de cela, la profession, le public, l'Etat, autre ?

Portrait de Pirate 92
28/avril/2016 - 16h48
antinea45 a écrit :

mon dieu Arlette laguiller sort de ce corps

Les chiffres concernant le déficit de l'assurance chômage des intermittents varient entre 100 million et 1 milliard d'euros. Les 320 millions sont issus d'un vague rapport parlementaire, les 1 milliards de la Cour des Comptes; les 100 millions d'estimations au doigt mouillé. Alors ............ à qui se fier ........

Portrait de lalalêve
28/avril/2016 - 14h21
jlb1999 a écrit :
j ai une question pour tous les intermittents, si leurs conditions de travail sont si déplorables que ça, allez travailler ailleur ! allez travailler à la chaine chez renault et là vous verrez. combien d intermittents sont encore capables de se lever tous les matins, et d assumer une journée normale. je suis pour la culture mais là il y a des limites, voir des gens jongler avec 3 balles au mois d août et rester chez eux le reste de l année à fumer tout et n importe quoi pendant que la classe moyenen les paies est inadmissible !

J'ai une question pour toi: Si ton statut ne te convient pas et que tu jalouses le notre, deviens intermittent! Rejoins-nous dans cette grande famille, un peu de couilles!!! On a tous le choix dans la vie. Moi j'ai choisis de ne pas avoir la même paye tous les mois, pas de 13eme mois, parfois je galère grave mais parfois, je vis bien, c'est mon choix de vie, c'est pas de tout repos car je me couche quand les ouvriers de chez Renault se lèvent et pars au boulots quand ils rentrent chez eux mais j'aime ça. Vous êtes tous jaloux parce qu'on fait un travail qu'on a choisi et qu'on est heureux c'est tout. Et la jalousie est un très vilain défaut!

Portrait de lalalêve
28/avril/2016 - 14h14
jlb1999 a écrit : 

j ai une question pour tous les intermittents, si leurs conditions de travail sont si déplorables que ça, allez travailler ailleur ! allez travailler à la chaine chez renault et là vous verrez. combien d intermittents sont encore capables de se lever tous les matins, et d assumer une journée normale. je suis pour la culture mais là il y a des limites, voir des gens jongler avec 3 balles au mois d août et rester chez eux le reste de l année à fumer tout et n importe quoi pendant que la classe moyenen les paies est inadmissible !"

 

 

J'ai une question pour ceux qui ne sont pas intermittents: Si vous n'êtes pas contents de votre statut et que vous jalousez le notre, devenez intermittents! Pourquoi restez-vous frustré dans votre petite vie? Rejoignez-nous! On a tous le choix dans la vie, faut juste avoir les couilles....

Portrait de jlb1999
28/avril/2016 - 13h33 - depuis l'application mobile

mais alors de quoi vous vous plaignez ! si vous avez choisis ça assumez le et taisez vous ! n allez pas embêter ce qui TRAVAILLENT

Portrait de brems
28/avril/2016 - 13h09
jlb1999 a écrit :
j ai une question pour tous les intermittents, si leurs conditions de travail sont si déplorables que ça, allez travailler ailleur ! allez travailler à la chaine chez renault et là vous verrez. combien d intermittents sont encore capables de se lever tous les matins, et d assumer une journée normale. je suis pour la culture mais là il y a des limites, voir des gens jongler avec 3 balles au mois d août et rester chez eux le reste de l année à fumer tout et n importe quoi pendant que la classe moyenen les paies est inadmissible !

Entièrement d accord ! 

Portrait de brems
28/avril/2016 - 13h08

C est sur un an avant les élections. .. ça débecte tout cet argent qui va être sorti grâce à nos impôts en prévision des prochaines élections...

Portrait de jlb1999
28/avril/2016 - 13h04 - depuis l'application mobile

j ai une question pour tous les intermittents, si leurs conditions de travail sont si déplorables que ça, allez travailler ailleur ! allez travailler à la chaine chez renault et là vous verrez.
combien d intermittents sont encore capables de se lever tous les matins, et d assumer une journée normale. je suis pour la culture mais là il y a des limites, voir des gens jongler avec 3 balles au mois d août et rester chez eux le reste de l année à fumer tout et n importe quoi pendant que la classe moyenen les paies est inadmissible !