28/04/2016 06:56

Intermittents: Un accord a été trouvé, cette nuit, sur le régime d'assurance-chômage après 10h de négociations

Un accord a été trouvé cette nuit par les organisations de salariés et d’employeurs du secteur spectacle sur le régime d’assurance-chômage spécifique aux intermittents.

Le texte a été conclu au terme de près de dix heures de négociations au ministère du travail.

Ce dernier, « mis à la signature », « comporte des avancées importantes », a déclaré à l’Agence France-Presse Denis Gravouil, secrétaire général de la CGT Spectacle (majoritaire).

Selon une source patronale, il s’agit d’un « accord acceptable pour les parties (...) avec de nettes améliorations pour la protection des travailleurs avec des efforts réciproques ». Il prévoit une hausse des cotisations patronales « et aussi un effort côté salariés ».

Parmi les principaux points actés, figure, selon la CGT, l’ouverture des droits à l’indemnisation aussi bien pour les artistes que pour les techniciens, à partir de 507 heures travaillées sur 12 mois.

L’accord prévoit également un retour à une date anniversaire pour le calcul des droits des intermittents, un système plus avantageux que l’actuel dispositif « glissant », instauré en 2003.

« C’est un pas important, mais tout n’est pas résolu, car c’est un accord de branche et il faudra encore qu’il franchisse l’étape interprofessionnelle de l’Unedic , a expliqué une source proche du dossier.

Le risque existe d’un blocage à l’Unedic, qui gère l’assurance-chômage, et que l’Etat reprenne la main sur le dossier. » 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de JCD
28/avril/2016 - 15h01 - depuis l'application mobile

Qui va payer encore ??

507 heures pour douze mois !!
Soit 42 heures par mois en moyenne..
10 par semaine...soit une journée de travail par semaine...voilà comment la France va de sortir de ce merdier...personne ne le dit..tout ça pour faire plaisir aux bobos gauchos qui ne veulent pas travailler plus...une journée de travaille par semaine..et le reste de la semaine il vont aller travailler a droite à gauche faire des petits boulots au noir...le chômage est assuré. ....vive la France des socialos
Cela concerne environs 280, 000 personnes, le reste n'a qu'à travailler beaucoup plus pour payer tous ces fainéants fabriques par les socialos !!

Portrait de tobian
28/avril/2016 - 10h06

"des avancées importantes", autrement dit, les interrmittents ont obtenu encore davantage.

Portrait de Pirate 92
28/avril/2016 - 09h53

Trop de faux intermittents techniciens ou soit disant techniciens, des comptables, des secrétaires, des "assistants de production" qui bossent dans des bureaux à temps plein, des chauffeurs.... du patron, etc