24/04/2016 08:13

Présidentielle de 2017: François Hollande donné battu , face-à-face droite-Front National en vue au second tour

A un an de la présidentielle, l'impopularité de François Hollande, donné sondage après sondage battu dès le premier tour, laisse présager une finale droite-Front national, mais la campagne, pas encore lancée, peut bien sûr changer la donne.

Le scrutin de 2017 réserve déjà son lot de nouveautés et d'inconnues. Pour la première fois sous la Ve République, le président sortant est en passe d'être éliminé dès le 23 avril, date très probable du 1er tour de l'élection.

Faute de leader incontesté, la droite se prépare de son côté à une primaire très disputée pour désigner son candidat. Un ancien chef de l'Etat, Nicolas Sarkozy, et deux ex-Premiers ministres, François Fillon et Alain Juppé, devront passer ce barrage s'ils veulent concourir pour l'Elysée.

Quatorze ans après la qualification de Jean-Marie Le Pen pour le second tour de la présidentielle, Marine Le Pen semble, actuellement, quasi assurée de rééditer la performance de son père, pour un "nouveau 21 avril" désormais banalisé.

Première inconnue, François Hollande briguera-t-il un second mandat ? Le chef de l'Etat fera connaître sa décision "à la fin de l'année", plus tôt que ses prédécesseurs qui ne s'étaient découverts qu'en février.

Avec autour de 15% de bonnes opinions, il a vu la confiance des Français s'effondrer ces trois derniers mois, en raison notamment de l'absence de résultats tangibles contre le chômage.

François Hollande sait qu'il aura besoin de temps pour tenter de reconquérir une partie de l'opinion, notamment de ses anciens électeurs de 2012, qui aujourd'hui lui tournent le dos.

Fin novembre, le candidat de la droite aura tout juste été désigné. Mais ce sont essentiellement les résultats sur le front de l'emploi qui pèseront dans sa décision, fait valoir l'Elysée. Pour l'heure, le chef de l'Etat se veut confiant et entend marteler le message délivré lors de sa dernière intervention télévisée : "Ca va mieux, pas forcément pour tout le monde, mais ça va mieux pour la France".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lechene
24/avril/2016 - 11h07
Revenge4 a écrit :

Si ils se barrent ,c'est pour profiter de la misère de ces pays comme le Maroc.d'ailleurs il n'est pas normal que la France leur payent leurs retraite et qui la dépense la bas

et alors, cette retraite ils ne la volent pas, ils ont travaillé pour et libre de dépenser leur argent comme ils le veulent. quant on voit la taxation d'une retraite ça commence à faire pleurer

Portrait de visela
24/avril/2016 - 10h17

enfin !!!!

Portrait de Pipette1
24/avril/2016 - 10h02

Moi président,je reviendrai en 2017 vous faire chier !smiley

Portrait de brems
24/avril/2016 - 09h03
Filoû02 a écrit :

Ce ne sont que des " il paraît que ..."  On ne peut pas savoir d avance car le chemin est encore long et pas mal de choses peuvent arriver d ici la ! 

Entièrement d accord il suffit de voir comment la popularité de Hollande avait bondi suite aux malheureux attentats. Il suffit qu il soit à la hauteur de une situation très difficile 3 semaines avant les élections et tout est possible... il y a 5 ans je ne pouvais pas imaginer une seule seconde que ce gars pourrait être notre président un jour... et pourtant. ..