19/02/2016 07:31

25.000 euros d'amende requise à l'encontre de l'ex-président du FN, Jean-Marie Le Pen, pour des propos sur les Roms

Une peine de 25.000 euros d'amende a été requise à Nice à l'encontre de l'ex-président du Front National Jean-Marie Le Pen, pour avoir qualifié la présence des Roms "d'urticante" et "odorante", dans un discours en 2013.

M. Le Pen, qui était jugé pour provocation à la haine et à la discrimination ethnique, avait tenu ces propos le 4 juillet 2013, lors d'un discours d'investiture de la candidate niçoise du Front National à Nice.

Outre la peine d'amende, le procureur a requis la publication du jugement dans les médias qui avaient à l'époque cité ses propos. Trois associations s'étaient constituées parties civiles dont SOS Racisme et la Ligue des droits de l'Homme.

"Il décrit les Roms avec une image dégradante mais surtout qui incite à la haine en les comparant à des punaises qui vont envahir la Côte d'Azur", a souligné l'avocate de SOS Racisme.

.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de belleile56
19/février/2016 - 15h03 - depuis l'application mobile
Gaston de Phoebus .◙ a écrit :

Pays de merdddddddddddde

Il est ou l'esprit Charlie ?

Gsston de phoébus il est où l 'esprit Charlie ? Vous pensez sincèrement que le pen (f'haine ) soit l'esprit Charlie , normal l'amende .

Portrait de olivierus
19/février/2016 - 12h09
Enrico Merguez a écrit :
Popopoh ! il s'exprime ,il a le droit ,c'est de la pensée ,grand respect Mr Lepen,vous êtes visionnaire et prophète !

Moi je pense que ce mec est la honte de la France

Portrait de olivierus
19/février/2016 - 12h08
Bob le moche a écrit :

Et vive le pays de la liberté d'expression smiley Gros pays de merde sérieusement, le cirque politico-médiatique du politiquement correct deviens du fascisme aux idées, si d'ici 20 ans le peuple ne s'est toujours pas levé contre cette oppression du bon goût, il n'aura plus le droit de parler, ni même d'être simplement lui même, par peur de se faire assassiner pour ne pas respecter les idées nationales. 

Je vous le dit, c'est petites polémiques n'on l'air de rien prises une à une, mais si vous regardez tout ça dans son ensemble, nous ne sommes plus un pays de liberté depuis bien longtemps.

Et traiter certains groupes ethnique comme des sous homme c est pas du fascisme pur et dure alors arreter votre cirsue en defandant cette vieille baderne

Portrait de Bob le moche
19/février/2016 - 11h39

Et vive le pays de la liberté d'expression smiley Gros pays de merde sérieusement, le cirque politico-médiatique du politiquement correct deviens du fascisme aux idées, si d'ici 20 ans le peuple ne s'est toujours pas levé contre cette oppression du bon goût, il n'aura plus le droit de parler, ni même d'être simplement lui même, par peur de se faire assassiner pour ne pas respecter les idées nationales. 

Je vous le dit, c'est petites polémiques n'on l'air de rien prises une à une, mais si vous regardez tout ça dans son ensemble, nous ne sommes plus un pays de liberté depuis bien longtemps.

Portrait de geneva
19/février/2016 - 10h23

Il aurait dû faire un spectacle pour dire ça.... les "comiques" eux, ont le droit de tout dire dans notre beau pays, comme "Charlie"... là, c'est de l'art, la liberté d'expression comme ils disent !!!

Portrait de olivierus
19/février/2016 - 08h50
Achille XXXII a écrit :

Ben ... Euh ... Oui, d'une manière ABSOLUMENT GENERALE odorants, urticants, crados, voleurs, pas élevés du tout, dénués de toute valeur, irrespectueux, fouteurs de merde, arnaqueurs ... Il a plutôt été vachement soft, le père Le Pen ! Mais il est vrai que la gauche française a toujours préféré stigmatiser celui qui soulève un problème plutôt que celui qui le crée, c'est plus rentable sur le plan électoral.

Certes ils ont des defaults mais ce sont avant tous des etres humains et pas des sous hommes ou des punaises , on peut pas soutenir de tels propos n en deplaise a certains cerveaux de moules generalement issue du fn .

Portrait de phfr
19/février/2016 - 08h35

Rappellez moi a combien d'amende avait été condamné Jacques Chirac pour "le bruit et les odeurs" que nos bons juges rendent la justice et ne face pas de politique la France ne  s'en portera que mieux

Portrait de PseudoIlluZion
19/février/2016 - 08h30
25000 Euros ce n'est pas assez !!!
Portrait de Footix
19/février/2016 - 08h03

Ils ne sont pas Charlie à sos racisme.

Portrait de claud34
19/février/2016 - 08h00
Achille XXXII a écrit :

Ben ... Euh ... Oui, d'une manière ABSOLUMENT GENERALE odorants, urticants, crados, voleurs, pas élevés du tout, dénués de toute valeur, irrespectueux, fouteurs de merde, arnaqueurs ... Il a plutôt été vachement soft, le père Le Pen ! Mais il est vrai que la gauche française a toujours préféré stigmatiser celui qui soulève un problème plutôt que celui qui le crée, c'est plus rentable sur le plan électoral.

Tout est dit.