16/02/2016 10:21

Orthographe: La ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem dit son «étonnement» à l’Académie française

La ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem a fait part de son «étonnement» à Hélène Carrère d’Encausse, secrétaire perpétuelle de l’Académie française, qui a pris ses distances avec une réforme de l’orthographe actée en 1990 et en passe d’être généralisée dans des manuels scolaires.

«C’est avec intérêt mais également avec un certain étonnement que j’ai pris connaissance de votre réaction publique aux nouveaux programmes de la scolarité obligatoire, publiés le 26 novembre 2015 – vous critiquez notamment la référence, pourtant identique à celle de 2008, aux rectifications de l’orthographe proposées par le Conseil supérieur de la langue française», écrit la ministre dans un courrier daté de lundi et rendu public mardi.

«Etonnement renforcé par le fait que ces rectifications sont intégrées dans la neuvième édition du dictionnaire de l’Académie française et que l’Académie, pourtant contactée par le Conseil supérieur des programmes cet été, n’a pas fait de remarque quant à la présence de cette référence», ajoute-t-elle.

Dans une interview publiée samedi par Le Figaro, Hélène Carrère d’Encausse affirme n’avoir «pas compris les raisons qui expliquent l’exhumation d’une réforme de l’orthographe élaborée il y a un quart de siècle et où l’Académie française n’a eu aucune part, à l’inverse de ce qu’on l’on a voulu faire croire».

Largement méconnue, la réforme adoptée en 1990 prévoit la simplification de l’orthographe de certains mots et allège l’usage des traits d’union et des accents circonflexes. Sa généralisation prochaine dans les manuels scolaires du primaire suscite une vive polémique.

Or selon Najat Vallaud-Belkacem, le secrétaire perpétuel de l’époque, Maurice Druon, avait affirmé en 1990 que le rapport du Conseil supérieur de la langue française sur les rectifications de l’orthographe «avait été approuvé à l’unanimité par l’Académie». Et la publication, en 2008, des programmes de l’enseignement de français au collège faisant référence à ces «rectifications de l’orthographe», «approuvées par l’Académie française», «n’a pas suscité, à ma connaissance, de démenti de la part de l’Académie», insiste la ministre.

«Eu égard à la mission de défense et d’illustration de la langue française assignée à l’Académie, je vous serais reconnaissante de bien vouloir me faire part de toute évolution de la position de votre institution quant aux rectifications orthographiques, afin que les acteurs concernés puissent en tenir compte à l’avenir», demande-t-elle.


Canal+ affirme que Najat Vallaud-Belkacem a... par morandini

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Israelle
17/février/2016 - 08h55

Il me semble que ce qu'Hélène Carrère d'Encausse est en train de nous faire passer comme message, c'est qu'en 1990 ces rectifications étaient possibles, et qu'aujourd'hui elles ne le sont plus car le niveau est devenu tellement catastrophique que la rectification de l'orthographe qui devenait "la cerise sur le gâteau" et un pas vers le progrès, n'est aucunement envisageable à enseigner en 2016 vu le niveau actuel de nos élèves, car avant de pouvoir rectifier quelque-chose, encore est-il de l'avoir un jour acquis. Voilà bien le problème.

Portrait de Micheldu17.02
16/février/2016 - 17h50

Est ce bien utile pour illustrer N.VB de faire de la pub à cet homme smiley

Portrait de Nunu
16/février/2016 - 16h49

Madame vallaud-belkacem, qui êtes vous pour décider de modifier une orthographe qui existe depuis des lustres et que les Français de la France, méprisent.

Comment voulez-vous qu'un enfant qui arrive en France à l'âge de 10 ans au sein d'une famille qui ne parle pas un mot de Français, comment voulez-vous que cet enfant métrise les base de la langue Française à son entrée au collège. Ce n'est pas avec les quelques motifs prévues que vous allez permettre à ces mômes de retrouver le chemin de l'éducation. Ils préfèrent dealer avec les rémunérations que ça procure plustôt que de bosser à l'école pour espérer gagner le smic. Alors votre réforme de l'ortographe, ils s'en moquent. Pour cette minorité qui n'a rien à foutre de la langue Française vous allez emmerder tous les Français qui eux maîtrisent cette si jolie langue.

Portrait de Marine-One
16/février/2016 - 15h37

L'orthographe a une grande importance !!

Un exemple ne confondons pas Najat et naja !!

 

Le 2 est un serpent à lunettes .

Le 1 est une ministre sans lunettes .

Portrait de prolande
16/février/2016 - 13h20 - depuis l'application mobile

un râteau de plus pour belkacem ! dehors......

Portrait de kioups
16/février/2016 - 12h03

Ca critique, ça critique, mais elle a complètement raison pour une fois... Déjà, ce n'est pas une "réforme" de l'orthographe comme le clament les journaleux, mais simplement des "rectifications" (certaines à raison d'ailleurs, comme pour nénuphar-nénufar). Ces rectifications ne sont pas obligatoires, c'est simplement l'utilisation d'une forme ou l'autre qui fera qu'une des deux disparaîtra naturellement (ou pas). 

Ensuite, la référence à ces rectifications apparaît dans les programmes (qui, au passage, sont une bien belle c.onnerie) de la rentrée 2016, comme elle apparaissait dans les autres modifications des programmes depuis 1990. Des manuels scolaires utilisent déjà ces rectifications, d'autres pas... Franchement, il n'y a pas de quoi en faire un foin. Continuons à écrire nénuphar et l'écriture nénufar disparaîtra...

Mme Carrère d'Encausse a probablement eu un pet de travers pour s'enflammer (comme les journaleux ou autres commentateurs) mais là où elle a raison, c'est qu'il y a clairement d'autres choses beaucoup plus importantes à revoir dans le système éducatif !

Portrait de Laziq
16/février/2016 - 11h45
Jarod26 a écrit :

je suis étonné qu'elle soit toujours ministre 

Faut se mettre à la place de Guimauve... le Parti Socialiste et ses satellites comme le PRG ne sont composés que de baltringues et de cintrés.

 

Belkacem - baltringue - est moins nocive que ses prédécesseurs, Hamon - baltringue et cintré - et Peillon - ultra-cintré.

Portrait de Be a Clown
16/février/2016 - 11h41
Il faut lui donner un coup de pied de Clown ,un coup de pied au cul !
Portrait de Drahcir232
16/février/2016 - 11h34 - depuis l'application mobile

Entre Vallaud Belkassem et Madame Carrere Dencausse ce n'est pas un Fossé c'est un abîme qu'il y a au niveau intellectuel. La pseudo. Ministre fait référence aux année 90 et nous sommes en 2016 cherchez l'erreur ! De plus visiblement elle n'a pas écouté l'interview sur RTL avant de répondre ou sinon on touche vraiment le fond concernant le niveau des ministres!

Portrait de BandB
16/février/2016 - 11h25

parsse ke damme minnistre Najat praifair con escrife ann bohn franssais com sa

Portrait de tallis
16/février/2016 - 11h15

Au lieu d'essayer de remonter le niveau des élèves en orthographe, on préfère l'abaisser pour le mettre au niveau des plus faibles!!!! A quand la démission de ces ministres de l'éducation nationale qui n'ont fait que la réforme des rythmes scolaires qui est un échec et qui coûte trop cher aux mairies.

Portrait de Happy38
16/février/2016 - 10h55 - depuis l'application mobile

Il faut que la langue Française s'adapte aux gens qui ne veulent pas apprendre à l'école !! Bientôt on va écrire comme lorsqu'on envoie un sms. Kestu fé ? On va O course ! G fin ! Putin de merde quel gouvernement de baltringue !!!