14/02/2016 09:52

Des dizaines de personnes ont rendu hommage, hier soir, à Ilan Halimi à Bagneux où le jeune juif avait été torturé

Des dizaines de personnes ont rendu hommage samedi soir à Ilan Halimi à Bagneux,  où le jeune juif devenu symbole de la "barbarie antisémite" avait été torturé avant de succomber il y a dix ans jour pour jour.

C'est dans cette commune des Hauts-de-Seine que s'était déroulé le calvaire du jeune homme de 23 ans, séquestré et supplicié trois semaines durant dans une cité par le "gang des barbares", dont le chef tentait d'extorquer une rançon à sa famille, qu'il supposait riche car de confession juive.

"Dix ans plus tard, nous continuons à éprouver un remords collectif", a déclaré le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, devant quelque 150 personnes rassemblées dans un auditorium de la ville.

"Celui d'avoir hésité à désigner par son nom la haine antisémite".

Le drame, a pousuivi le ministre, "annonçait à sa manière une série de gestes assassins": les tueries de Mohamed Merah en 2012, la fusillade du musée juif de Bruxelles en 2014, le drame de l'Hyper Cacher l'an dernier.

Mais aussi "la diffusion rampante" de l'antisémitisme, du racisme, du "mépris" et de la "haine de l'autre". Et, "à sa manière, les attentats" de novembre.

Le combat contre les djhadistes de l'Etat islamique, a-t-il ajouté, est "indissociable" du combat contre racisme et antisémitisme.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de gloupo334
14/février/2016 - 17h21
Fafafa a écrit :
Hommage à l'horreur qui a touché Ilan.....on pense aussi à Said Bourarach,frappé,gazé et noyé dans la Seine par des extrémistes juifs....La barbarie est partout il faut la combattre.
Le procès des quatre juifs condamnés de neuf à quatre ans de prison, jeudi, après la mort d’un Marocain à Bobigny en 2010, a fait l’objet de récupérations, sur fond d’un «deux poids deux mesures» entre juifs et Arabes alimenté par Dieudonné.

 

Fafafa vous êtes une bonne recrue pour daesh

Portrait de gloupo334
14/février/2016 - 15h48

L'affaire Benoît Savéan.et l'affaire Halimi sont différentes car Halimi est tué car le cliché des juifs qui ont de l'argent a la peau dure....ce cliché antisémite qui perdure et est entrenu avec un climat antisémite par les Dieudonné, Soral and Co.....car en France l'antisionisme des quartiers est un mot joli qui permet la parole raciste.... Dans pleins de pays on a d'autres lobby à détester, le lobby pétrolier, mormonts etc.... mais chez nous c'est les juifs.

Portrait de Wouhpinaise
14/février/2016 - 12h10

Elle m'avait beaucoup marqué cette histoire. Quand on pense à la souffrance qu'il a dû endurer, pour finir par être partiellement brûlé vif. Quelle ignominie.

Portrait de LapinMalin
14/février/2016 - 11h31

Et dire que ses bourreaux sont encore en vie nourris avec nos impôts et seront un jour libre. Ils peuvent dire merci au PS d'avoir supprimé la peine de mort et à l'UMP de ne l'avoir jamais rétabli. 

Portrait de Laziq
14/février/2016 - 10h58
1 9 4 8 Ultimate a écrit :
Rapprochement douteux. Savéan n'a pas été torturé pendant trois semaines parce qu'il était juif et donc qu'il était riche selon le préjugé raciste de ses bourreaux. Les assassins de Savean étaient bourrés, pas ceux d'Halimi. . C'est quoi ton but ? Cracher à nouveau sur les juifs en trouvant n'importe quel prétexte ?

C'est exactement ce que j'écrivais. Deux poids deux mesures.

 

1/ Savéan a été séquestré, torturé et en est mort.

 

2/ Selon le procureur de la République de Montbéliard : "Parler de tortures n'est pas exagéré. Ça dépasse ce que l'on peut imaginer".

 

Mais bon, selon vous, Savéan n'étant pas juif, son drame ne vaut rien, ses souffrances ne valent rien, il ne vaut rien.

Portrait de Laziq
14/février/2016 - 10h39

A noter qu'à la même période, février 2006, où Halimi a été séquestré et torturé une autre personne a subi le même sort dramatique et funeste.

 

Il s'appelait Benoît Savéan.

 

Les médias en ont très très peu parlé, les politiques pas du tout. Il n'est bien sûr pas juif.

 

Deux poids deux mesures.

Portrait de Koro
14/février/2016 - 09h59
On rend hommage à cet homme et à son calvaire et on libère ses tortionnaires avant la fin de leurs peines