03/02/2016 09:51

Franz-Olivier Giesbert jugé à Marseille pour "complicité d'injure publique" envers la CGT de la compagnie maritime SNCM

L'éditorialiste du Point Franz-Olivier Giesbert était jugé mardi à Marseille pour "complicité d'injure publique" envers la CGT de la compagnie maritime SNCM dans un éditorial où il comparaît notamment le syndicat au FN.

"La vérité oblige à dire que la CGT est au syndicalisme ce que le FN est à la politique. Un boulet national, une attraction universelle, une +exception française+" écrivait notamment le 10 juillet 2014 l'ancien directeur du Point, absent à l'audience.

"Si les aventures de la SNCM étaient un film, le scénario aurait été écrit par Michel Audiard, l'auteur génial de cette maxime: +Les cons, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît+"", avait ajouté M. Giesbert, qui avait encore comparé la SNCM à "une sorte de bateau ivre racketté par son syndicat".

"C'est une flèche empoisonnée qu'on décoche dans le coeur des syndicats", a plaidé Me Christophe Basse, qui représentait la CGT. Estimant que ces propos "portent atteinte à l'honneur" du syndicat, il a demandé au tribunal d'"ajouter une 22e condamnation" au casier judiciaire de l'ancien responsable de publication.

"C'est un éditorial étayé, contextualisé, pas du tout une bordée d'injures comme on voudrait vous le faire croire", a souligné Me Renaud Legunehec, l'avocat de Franz-Olivier Giesbert.

"Si on ne peut pas supporter ce genre de comparaison (avec le FN, ndlr) et de critiques, (...) il ne faut pas faire de syndicalisme", a-t-il ajouté, soulevant par ailleurs plusieurs moyens de nullité.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de clovisdeforme
4/février/2016 - 10h24

FOG a très bien décrit ce qu'est le naufrage de la SNCM qui coule avec son syndicat. Et comme à chaque fois en France, quand on dénonce une vérité, il y a tjrs des âmes bien  pensantes qui nous expliquent que 'est pas bô fô interdire!

Portrait de Jilou1994
4/février/2016 - 03h46

On peut être en désaccord et pour autant montrer du respect à ce syndicat.  Franz-Olivier Giesbert aime pouvoir parler librement, d'accord mais il ne faut pas s'étonner qu'il se retrouve au tribunal après des propos déplacés et offensants.  

Portrait de gordon24
3/février/2016 - 17h55 - depuis l'application mobile

Les termes utilisés sont peu être mal choisis mais sur le fond il a par contre tout à fait raison.

La CGT est un cancer pour l'emploi et il est indéniable que la SNCM est son laboratoire d'essai...

Portrait de caramel moule
3/février/2016 - 17h38
Achille XXXII a écrit :

Insulter la CGT est un devoir civique. Juste un groupuscule de mongoliens alcooliques et malfaisants, la honte de la France.

que c'est bon l'anonymat, cela permet de cracher sa haine en toute tranquillité, avant il fallait faire une lettre, découper des caractères dans un journal, trouver l'adresse de la Gestapo, maintenant un clic sur internet et c'est fait, c'est beau le progrès.

Portrait de Propre Homme1
3/février/2016 - 16h48
Sa sale gueule est le portrait caché et craché de son âme !
Portrait de nirvanien1978
3/février/2016 - 15h33

il aurait mieux fait de les comparer aux SS , d'apres le post suivant c'est moins risqué

Portrait de Pirate 92
3/février/2016 - 12h09

La liberté d'expression ........ se meurt. 

Portrait de Eugénie
3/février/2016 - 10h14

Où y a t il injure? c'est un simple constat.

Portrait de CHAVINC
3/février/2016 - 10h04

C'est bien connu : "Il n'y a que la vérité qui blesse" C'est tout à fait le cas. Merci FOG.