15/01/2016 12:43

Avalanche en Isère: Le professeur était sorti en novembre d'un séjour en hôpital psychiatrique

12h43: Le professeur accompagnant les élèves lors de l'avalanche survenue mercredi dans les Deux Alpes serait sorti en novembre d'un sejour en hôpital psychiatrique et prenait toujours un lourd traitement, notamment des anti-dépresseurs, informe aujourd'hui une source proche de l'enquête.
Polytraumatisé dans l'avalanche et actuellement pris en charge par le CHU de Grenoble, il a été placé en garde à vue hier.
Mercredi, sur une piste noire fermée depuis le début de la saison sur le domaine skiable des Deux Alpes. Un groupe de dix élèves du collège-lycée Saint-Exupéry de Lyon (Rhône) et leur professeur ont été emportés par l'avalanche.

 

*** JEUDI 14 JANVIER ***

 

17h07: Le procureur de la République de l'Isère, Jean-Yves Coquillat, donne une conférence de presse, vingt-quatre heures après l'accident.

"Les élèves avec leur professeur sont allés skier sur une piste noire, qui était fermée par un filet habituel"

"La piste noire était fermée depuis le début de la saison par manque d'enneigement"

"Nous sommes au début de l'enquête"

"Le professeur est en garde à vue pour homicides involontaires"

"Les élèves seront entendus dès ce soir pour que nous ayons des témoignages frais, non altérés par le temps ou la presse"

"Il faut se garder de tout jugement hâtif. Il n'est pas question d'accabler ce professeur"

"Le groupe a enjambé le grillage"

Le groupe s'est engagé sur la piste "en toute connaissance de cause", selon le procureur

"J'invite les personnes qui se trouvaient sur place à se présenter à la gendarmerie".

"L'enquête et l'instruction vont déterminer l'état psychiatrique du professeur"

Des skieurs étaient passés au-dessus des élèves juste avant l'avalanche

06h59: Le procureur de la République a annoncé l'ouverture d'une information judiciaire pour homicide involontaire, après l'avalanche aux Deux-Alpes.

La piste était bien fermée et la signalétique bien en place.

"Tous les filets étaient bien posés, la signalétique était la bonne. Les élèves ne devaient pas se trouver là."

Les Deux-Alpes était "dans une situation préoccupante et en alerte avalanche de niveau 3 sur 5 à partir de 16h."

La prévision affichée en station prévenait "qu'à partir de 2100 mètres le passage de skieurs pouvait déclencher une avalanche." L'accident s'est produit à 2.400 mètres. "

Selon France Bleu Isère, le groupe de jeunes skieurs étaient en première au Lycée Saint-Exupéry de Lyon. Ils faisaient un stage de ski d'une semaine, étaient expérimentés avec un très bon niveau. Ils avaient décidé d'emprunter une piste noire fermée au public, qui n'était pas damée, recouverte d'une couche de poudreuse d'une bonne dizaine de centimètres fraîchement tombée dans la nuit. .

.

Mercredi 13 janvier

.

20H52: Parmi les deux jeunes décédés figure une jeune fille de 16 ans, retrouvée par les secours en arrêt cardio-respiratoire, selon un communiqué de la station.

20h06: "La piste était fermée. Le ski n'y était pas autorisé" (Gendarmerie)

20h01: «C'est une avalanche de 20m de large, sur 100m de dénivélation et 300m de long. Un cas typique de plaque formée par le vent très fort des derniers jours. La neige fraîche a trop peu adhéré», a précisé Dominique Létang, directeur de l'Agence nationale pour l'étude de la neige et des avalanches. «Ce qui interpelle, c'est le nombre de gens impliqués alors qu'on répète sans arrêt qu'il faut passer un par un quand il y a une instabilité du manteau neigeux. Cela fait rager. Le risque d'avalanche était de trois (marqué) sur une échelle de cinq. Cette piste n'avait pas été ouverte de la saison car il avait trop peu neigé. Ce n'était pas skiable», a-t-il ajouté.

19h40: «J’adresse aux proches des victimes mes sincères condoléances et les assure de la solidarité de toute la Nation», déclare François Hollande.

19h38: Dans un communiqué de presse , le préfet de l'Isère affirme que «les secours se poursuivent». «Plus de 60 personnes sont actuellement mobilisées pour rechercher ou prendre en charge les victimes», indique-t-il, précisant que l'avalanche a eu lieu sur le territoire de la commune de Venosc.

19h23:  «A priori, on a récupéré tout le monde de la sortie scolaire, mais les recherches continuent pour s'assurer qu'il n'y a pas d'autre victime hors groupe scolaire», a déclaré le préfet de l'Isère Jean-Paul Bonnetain. 

19h21: Najat Vallaud Belkacem se rend ce soir à Lyon au lycée St Exupery

19h20: Manuel Valls déclare sur Twitter: "Grande tristesse après l'avalanche de cet après-midi aux Deux Alpes. Toutes nos pensées aux victimes et à ceux qui se battent pour la vie."

19h16: Les secouristes ont découvert des papiers d'identité ukrainiens sur le corps du deuxième skieur retrouvé décédé.

19h05: Le bilan passe à 3 morts après le décès d'un deuxième élève

18h45: Le point complet à 18h45

Une coulée de neige aurait emporté une dizaine de personnes ce mercredi en Isère, faisant au moins deux morts.

Selon le commandant Bertrand Host, chef d'escadron de la gendarmerie contacté par L'Express, la coulée se serait produite vers 15h45. Le drame eu lieu dans le secteur de Bellecombe situé dans la station des Deux-Alpes, sur une piste noire censée être fermée.

Sur les cinq personnes sorties de la neige, un adolescent de 14 ans et un Ukrainien extérieur au groupe de collégiens sont décédées.

Pour les trois autres: deux sont en arrêt cardio-respiratoire et une autre est grièvement blessée.

Elles ont toute était évacuée par hélicoptère.

Les secours sont encore en intervention alors que la nuit tombait pour retrouver cinq disparus.

30 pisteurs secouristes du peloton de gendarmerie de haute-montagne (PGHM) sont épaulés par un hélicoptère équipé d'une caméra thermique et des chiens.

18h20: 70 personnes sont mobilisées pour retrouver les lycéens disparus

- La piste était interdite confirme les autorités

-Une enquête est ouverte pour tenter de découvrir pourquoi le groupe était sur cette piste

18h15: Un deuxième mort retrouvé dans l'avalanche, une personne "extérieure au groupe de lycéens"

18h11: 5 lycéens sont toujours portés disparus et recherchés par les équipes de secours

18h04: Pierre Balme, le maire de Venosc, l’une des deux communes de la station des Deux Alpes, vient de confirmer au Dauphiné Libéré que l’avalanche s’est déclenchée sur une piste fermée. 

18h02: Une enquête est en cours pour déterminer les responsabilités, ordonnée par le Procureur de Grenoble

17h59: Les élèves emportés par l'avalanche viennent du collège-lycée St-Exupéry (Lyon)

17h56: Le professeur qui est resté à la surface de la coulée est victime de nombreux traumatismes.

17h56:  Un adolescent de 14 ans est décédé dans l'avalanche.

17h49: 30 secouristes sont sur place et 2 hélicoptères

17h47: Au moins 1 mort et 3 blessés graves selon un premier bilan officiel

17h45: L'avalanche s'est produite vers 16h sur le domaine skiable des Deux Alpes

17h38: Quatre des élèves retrouvés en arrêt cardio-respiratoire et le professeur découvert inconscient

17h36: 5 lycéens sont blessés graves, et 5 sont toujours disparus

17h30: On ignore pour le moment le nombre de victimes éventuelles.

17h28: Isère: Une dizaine de lycéens et leur professeur emportés par une avalanche 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de NoName
15/janvier/2016 - 14h35
Cocotte En Papier.. a écrit :

Excellent ça: Un suicide prémédité... parce qu'il y a des suicides non prémedités?!smiley 

Jpp

Portrait de NoName
15/janvier/2016 - 13h06

L' état psychologique de ce prof me rappelle Andreas Lubitz.

Etait ce un suicide prémédité ?

Portrait de essel69
15/janvier/2016 - 13h04 - depuis l'application mobile
el pintor a écrit :

Non...les responsabilités commencent a etre clairement définies, désolé : Le professeur est en garde à vue pour homicides involontaires"

Non il a été expliqué qu il est mis en garde à vue ( pour homicide involontaire car il faut un motif) pour pouvoir l interroger quand ce sera possible et dans de bonnes conditions.
C est pour celà uniquement.

Après il sera tenu responsable ou non mais pour l instant ce n est qu une procédure obligatoire quand il y a un blessé grave pour qu on puisse l interroger. Dans le cas contraire l hôpital n est pas tenu de les laisser entrer ou d informer de son état.

A lors attention!!

Ceci dit pas besoin de le charger d avance: qu il soit responsable ou non il en a sûrement gros sur le cœur!!!!

Portrait de dadouronron
15/janvier/2016 - 12h47

C'est sûr, ils l'ont chopé lui parce que c'est le seul adulte clairemnt identifié encore vivant.....

Plus facile de faire payer lui que de chercher la quinzaine d'inconnus qui ont déclenché l'avalanche juste au-dessus et qui eux sont sans doute repartis se planquer dans leur pays. D'ailleurs le procureur a bien déclaré qu'il serait très dur de les identifier...

Portrait de el pintor
14/janvier/2016 - 18h26
lCON0CLASTE a écrit :

non on en, reparlera quand les tribunaux auront statué dans quelques années:

mise en garde à vue, mise en examen n'ont jamais été synonymes de culpabilité

Non...les responsabilités commencent a etre clairement définies, désolé : Le professeur est en garde à vue pour homicides involontaires"

Portrait de el pintor
14/janvier/2016 - 17h49
lCON0CLASTE a écrit :

ni essel69, ni vous n'avez les éléments du dossier, ni moi d'ailleurs...

les responsabilités pourront être déterminées par l'enquête et le (ou les ) procès...et là il y en a pourquelques années avant que tous les responsables soient désignés.

Bien sur...nous en reparlerons demain quand le prof sera mis en examen....pour négligences...

Portrait de el pintor
14/janvier/2016 - 17h22
essel69 a écrit :

Arrêtez de condamner d avance!

Qui vous dit que des enfants ne sont pas partis devant et que le prof a dû suivre pour les rattraper?
On ne sait rien.
Alors à quoi sert de tergiverser!
Laissez l enquête se faire

C'est qui le responsable si les élèves font n'importe quoi ?......cela reste l'enseignant !!!!! Vous irez expliquer aux parents que c'est uniquement de la faute des gosses si ils sont morts !!!!! Encadrant, pédagogue, c'est un métier !!!!

Portrait de essel69
14/janvier/2016 - 14h21 - depuis l'application mobile

Arrêtez de condamner d avance!

Qui vous dit que des enfants ne sont pas partis devant et que le prof a dû suivre pour les rattraper?
On ne sait rien.
Alors à quoi sert de tergiverser!
Laissez l enquête se faire

Portrait de Francois C moi
14/janvier/2016 - 10h00

Arrêtez un peu avec vos "une pensée aux victimes" , "RIP".. etc.. pfff zètes lourds hein ! Gardez vos pensées pour vos proches. Et arrêtez de critiquer le prof vous ne savez pas ce qu'il s'est passé. Quelle bande de piplettes alors ! C'est vraiment parler pour ne rien dire ! smiley

Portrait de laurentdelyon
14/janvier/2016 - 09h18 - depuis l'application mobile

La prochaine sortie de classe c'est rafting dans les chutes du Niagara

Portrait de nina83
14/janvier/2016 - 08h29

En prison direct, sans passer par la case tribunal, pour ceux qui ont laissé faire.... pauvres familles endeuillées à cause d'un manque d'autorité des accompagnants

Portrait de lucieat
14/janvier/2016 - 07h43

La montagne tue plus que les accidents de chasse dont on fait tout un tapage quand ils se produisent, mais là en plus, c'est vraiment impardonnable, la piste était fermée, le prof va en avoir lourd sur la conscience.

Portrait de Eugénie
13/janvier/2016 - 23h07
bubuni a écrit :

Une petite prière pour les enfants décédés.

Ah et ça changera quoi?

Portrait de katepouk59
13/janvier/2016 - 23h03

RÉVOLTANT ! Les Anglais en parlent , silence dans les médias Français .... Un bus transportant des écoliers a été pris d'assaut par des clandestins dans la nuit de dimanche à lundi sur la rocade menant au terminal car ferry ....ils ont brisés des vitres , les enfants sont choqués et un a même fait une crise d'épilepsie tellement il a eu la peur pour sa vie ..... Attaqué un bus avec à son bord des enfants c'est intolérable ! Et après certaines personnes iront dire que les Calaisiens en colère attisent la haine !!?? Quand on voit ce genre de choses , la haine ce sont eux qui l'attisent !Monde de tarés ! ( Article en Anglais désolé )

Portrait de Super Résistant
13/janvier/2016 - 20h24

Une pensée aux familles des victimes. Perde son enfant de 14 ans alors qu'on l'a confié à un professeur...

Portrait de Eugénie
13/janvier/2016 - 19h18

Lamentable ce genre de professeur !

Portrait de max628
13/janvier/2016 - 19h11 - depuis l'application mobile

Piste fermee ca veut dire on y va pas!

Portrait de Morlock3
13/janvier/2016 - 18h56
R.I.P
Portrait de nataflo1
13/janvier/2016 - 18h45

Comment un prof peut aller skier sur une piste fermée avec ses élèves? Quelle horreur

Portrait de loogaroo
13/janvier/2016 - 18h34

Mais comment peut-on emmener des ados skier sur une piste fermée ?? C'est quoi ce prof à la manque ?

J'espère que sa vie sera gâchée par l'homicide dont il sera certainement condamné. Que les remords lui rongent jusqu'à la fin de ses jours...

Terrible pour les parents.

Portrait de MERMET BERNARD
13/janvier/2016 - 18h10

pas du hors piste mais une piste fermée au public

je suis au pied des massifs Iserois

encore de l’inconscience qui fait mal

le risque était de 3/5

soyez prudent dans nos montagnes respecter là

grosse pensée aux familles

 

 

Portrait de andja
13/janvier/2016 - 17h57 - depuis l'application mobile

Tant que vs ne savez pas arrêtez de dire que c'est du hors piste !