02/12/2015 12:29

Attentats: Les patrons du Bataclan espèrent rouvrir "fin 2016"

Moins de trois semaines après les attentats survenus le 13 novembre dernier à Paris, Jules Frutos et Olivier Poubelle, les patrons du Bataclan, ont accordé une interview au Monde.

"Dans les jours qui ont suivi, nous avons refusé tout entretien pour ne pas rajouter à l’horreur. Quel sens y a-t-il à aller parler une minute à la télévision ? L’attentat a déjà suffisamment été transformé en spectacle. Et puis, quand les terroristes sont entrés dans la salle, nous n’y étions pas", explique le premier en indique "[qu'] aujourd’hui, c’est très difficile de travailler, on a peu de résistance. On ne se remet pas".

Les deux programmateurs de la salle espèrent la rouvrir "à la fin de 2016". Une décision que l’actionnaire majoritaire, le groupe Lagardère, "souhaite" également.

"Il est nécessaire de revoir les portes ouvertes. Les équipes veulent une reconstruction, les artistes aussi. On en parle beaucoup. Il y a un désir de Bataclan et de retrouvailles. Mais ce sera un long chemin de croix. La salle sera respectée, on ne va pas la détruire", précisent-ils. 

A la question de savoir si un concert hommage sera organisé pour les victimes, Jules Frutos explique que "le ministère de la culture nous l’a proposé"

"On a répondu que c’était une mauvaise idée. Et pourquoi pas, tant qu’on y est, une retransmission sur une chaîne de service public ? Pour délivrer quel message ? Cela aurait accentué la mise en spectacle de ces attentats, qui est déjà assez forte comme ça. Le ministère a très bien compris. Le meilleur hommage à rendre aux victimes, c’est que les salles rouvrent, proposent de la musique, et que le public revienne. Le ministère de la culture, s’il veut s’engager, doit soutenir les salles, festivals et producteurs de concerts qui sont fragilisés par ces attentats", ajoute-t-il.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Grossemousse
2/décembre/2015 - 22h11

smileyDifficile à comprendre.....

Cette salle est maintenant un immense cimetière.

Qui peut avoir envie de jouer là ?

Qui peut avoir envie de danser là ?

Il eut été plus sage de transformer les lieux en site  de recueillement, et de refaire une salle de concert un peu plus loin.

Ca me semble irrespectueux et limite indécent.

Alors quoi ??? On bouche les trous de balle, on lessive le sol et HOP on recommence. ?

juste atroce.....