11/06/2015 09:39

Direction du Monde: Jérôme Fenoglio, seul candidat, retente sa chance une deuxième fois

Après son échec en mai, l'actuel n°2 du Monde Jérôme Fenoglio, seul candidat, postule à nouveau à la direction du grand quotidien du soir, avant un vote couperet de la rédaction fin juin.

Le journaliste a annoncé sa candidature mercredi dans un courriel à la rédaction.

Aucun autre postulant ne s'était manifesté à minuit, heure de la clôture des candidatures, a précisé le président de la Société des rédacteurs du Monde, Alain Beuve-Méry.

Jérôme Fenoglio devrait être auditionné par la direction vendredi, qui dira lundi s'il reste le candidat de leur choix, avant de soumettre son nom à un nouveau vote de la rédaction le 30 juin.

Le journaliste, qui a hésité à se représenter, devra faire un meilleur score qu'au mois de mai: candidat sollicité par la direction, il n'avait obtenu que 55% des voix de la rédaction lors du vote du 13 mai - en deçà des 60% requis par les statuts du journal. Le trio d'actionnaires (Pierre Bergé, Xavier Niel et Matthieu Pigasse) l'avait préféré aux trois candidats officiels : Gilles van Kote, alors directeur par intérim, Christophe Ayad, chef du service international et Jean Birnbaum, responsable du Monde des livres. Une partie de la rédaction avait fustigé un processus de nomination "tronqué", ce qui s'était traduit par un vote de protestation dans les urnes.

De plus le projet de Jérôme Fenoglio (48 ans) avait été jugé par certains trop numérique et son équipe trop peu ouverte.

Au lendemain du vote, les actionnaires avaient invité la rédaction à réexaminer une éventuelle candidature de Jérôme Fenoglio. Ce dernier a expliqué mercredi qu'il avait tiré les leçons des critiques qu'il avait essuyées.

"Je me sens légitime à postuler une seconde fois parce que la procédure en cours respecte toutes les règles qui garantissent les prérogatives de la rédaction et parce qu'une majorité de journalistes m'a accordé sa confiance", écrit Jérôme Fenoglio, directeur des rédactions du Monde, dans son mail.

Juste après son échec en mai, il avait déclaré qu'il ne serait pas "le directeur issu d'un coup de force des actionnaires".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Patrick83
26/juin/2015 - 04h44
ça devient un gag avec lui