08/03/2015 16:01

Netflix annonce la diffusion à partir de mardi de "The Returned", une adaptation de la série de Canal+ "Les Revenants"

Le géant américain de la vidéo en ligne Netflix annonce la diffusion à partir de mardi de "The Returned", une adaptation de la série de Canal+ "Les Revenants", qui selon des experts serait le premier remake américain d'une série française.

Netflix a acheté les droits de ce remake, réalisé par Carlton Cuse (Lost, Bates Motel) et Raelle Tucker (True Blood) pour la chaîne américaine A&E.

Il sera disponible dans toutes les régions où Netflix est présent, sauf aux Etats-Unis et Canada, où il sera proposé en 2016.

Si les droits d'adaptation de plusieurs séries françaises ont déjà été achetés aux Etats-Unis, c'est sans doute la première fois qu'un remake voit effectivement le jour, selon le spécialiste des séries Pierre Sérisier, une opinion partagée par d'autres experts du secteur.

Le remake américain reprend la trame de la série française créée par Fabrice Gobert. "The Returned suit le destin des habitants d'une petite ville de montagne, dont la vie est bouleversée par le retour de leurs proches, présumés morts depuis longtemps", explique Netflix. Plusieurs séries françaises ont déjà fait l'objet de remakes dans d'autres pays que les Etats-Unis, comme Caméra Café.

Dans sa version originale, la série "Les Revenants" et son univers très singulier est également l'un des plus grands succès récents de la fiction française à l'étranger. Elle a déjà été diffusée dans une vingtaine de pays dont le Royaume-Uni, la Suède, la Turquie, le Canada et même aux Etats-Unis, ce qui est rare, sur la chaîne Sundance TV.

Série en huit épisodes coproduite et diffusée par Canal+ en 2012, "Les Revenants" est le plus grand succès d'audience de création originale de Canal+. La saison 2 est attendue cet automne.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de wamport
8/mars/2015 - 17h38

Heureux client de netflix...... rien à voir avec la vod de canal plus qui fait plus penser au minitel